Mon compte

Le stress au travail est une réalité et concerne de plus en plus de salariés. Pourtant, certains métiers sont plus exposés que d'autres. Classement des 10 jobs les plus stressants et des 10 professions les plus relax.

Certains métiers sont réputés particulièrement stressants, alors que d'autres paraissent plus cool et beaucoup moins éprouvants. Le site d'emploi américain Careercast, repris par le site belge References.be, a réalisé comme tous les ans une classification des métiers en fonction de leur niveau de stress. Les critères pris en compte sont les risques encourus dans la profession, les délais à respecter, l'environnement de travail, les dangers du métier, les perspectives d'emploi et de salaire ou encore le niveau d'exigence physique.

On découvre ainsi que pour cette année 2013, les métiers les plus éprouvants sont ceux qui mettent en jeu des vies ou encore ceux qui demandent une grande responsabilité, comme les métiers militaires, les pompiers ou encore les pilotes de ligne.

Classement des jobs les plus stressants

1. Personnel militaire
2. Général militaire
3. Pompier
4. Pilote de ligne
5. Relation publique
6. Cadre supérieur d’entreprise
7. Photojournaliste
8. Journaliste de presse
9. Chauffeur de taxi
10. Agent de police

A l'opposé du classement, on retrouve les jobs jugés les plus relax, comme celui de professeur d'université, de Couturière/tailleur ou encore d'assistant médical.

Classement des jobs les moins stressants

1. Professeur d’université
2. Couturière/tailleur
3. Assistant médical
4. Joaillier
5. Technicien de laboratoire médical
6. Audiologiste
7. Diététicien
8. Coiffeur
9. Bibliothécaire ou Libraire
10. Tourneur / fraiseur
 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Articles qui pourraient vous intéresser

Commentaires

Portrait de goodboys

Un job est stressant dans la mesure ou il n'y a pas d'équilibre entre la façon dont la personne appréhendre ou souhaite gérer son travail et ce qu'elle subit en réalité de la part de son entourage ou de l'environnement.

Ainsi une secrétaire ou un employé de banque dont le travail serait relax ou même soutenu voire intense durant 8 heures, sans pause, avec des responsabilités, etc, peut être tout à fait gérable et sans stress particulier.

Mais dès lors qu'il subit par exemple du harcèlement moral, des plaintes répétées, des remarques désobligeantes ou est obligé de travailler trop rapidement pour son rythme (avec des délais trop courts, une charge trop élevée), dans une atmosphère bruyante à laquelle il n'est pas habitué ou encore avec des personnes qu'il ne supporte pas  ou peu compétentes et démotivées, il va subir un stress. Cet état va nuire à sa santé et éventuellement à la qualité de son travail et ses relations sociales.

Le premier effet est de l'énervement, un sentiment d'incompréhension ou pire de la culpabilité, de la démotivation, un rejet des autres, une prise de risques, etc.

Cela peut aboutir à une déprime voire une dépression et de sérieux ennuis de santé si le problème n'est pas identifié et si aucune mesure n'est prise pour y remédier. Dans les cas extrêmes, il y  a un risque d'accident.

Parfois la solution est simple : il suffit de discuter avec les personnes concernées, son manager ou le RH  pour changer certaines habitudes. Parfois un changement d'équipe, de département ou de manager suffit. Mais parfois il faut aussi se résigner à changer d'entreprise, de travail voire de secteur d'activité.

NB. J'ai connu des militaires en missions opérationnelles (aviateurs, soldats et administrateurs). Ils ne se plaignaient pas du stress car ils aimaient leur travail mais de la politique de leur pays en matière de défense.

J'ai connu des indépendantes (vétérinaire, esthéticienne) avec charge de famille et mari absent (physiquement ou pas) dont l'emploi du temps surchargé les rendaient tout aussi stressées qu'un médecin urgentiste.

J'ai connu des employées sans méthode et sans rigueur, incapable de s'organiser, extraverties et répendant le stress autour d'elles.

Portrait de fridorick

Voici enfin un commentaire qui est bien plus intéressant que beaucoup d'articles et d'études qui n'apportent rien, si ce n'est des synthèses erronées et des préjugés.