Mon compte

Luxembourg : on ne profite de son salaire qu'au bout de 150 jours !

Saviez-vous que vous ne profitez réellement de votre salaire qu'après plusieurs mois ? Que pendant de nombreuses semaines, vous ne travaillez que pour payer vos impôts ?

"De toute manière, on ne travaille que pour payer des impôts !". Voilà ce que l'on peut souvent entendre de la bouche des salariés. Et bien, ce n'est pas tout à fait faux. 

Il existe en effet une date à partir de laquelle un citoyen cesse de travailler pour payer ses taxes et commence (enfin) à bénéficier du fruit de son travail. C'est le Jour de Libération fiscale. Différente pour chaque pays de l'UE, cette journée a été mise en avant par l'Institut Molinari en collaboration avec Ernest & Young pour cette année 2014.

L'étude compare ainsi le fardeau fiscal qui pèse sur les salariés des 28 pays de l'Union européenne, pour déterminer ce fameux Jour de libération fiscale et sociale.

Ainsi, en Belgique, le jour de libération fiscale est fixé cette année, le 6 août 2014, soit le 218e jour de l'année. Les Français profitent de leur salaire pour eux-mêmes qu'au bout de 209 jours (soit le 28 juillet) et les Allemands, le 11 juillet (192 jours).

Le Luxembourg s'en sort mieux, puisque son jour de libération fiscale était le 30 mai (soit 150 à patienter avant de jouir du fruit de son travail). Les salariés du Grand-Duché, profitent donc de leur salaire 215 jours par an...

L'étude note ainsi que c'est en Belgique et en France que les salariés sont les plus taxés, avec des prélèvements obligatoires qui représentent respectivement 59,60% et 57,17%.

http://www.institutmolinari.org

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Portrait de Actarus_77

Au moins les enfers fiscaux sont clairement identifiés dans le classement...

Portrait de didier.simon.980

Cela donne une idée mais c'est tout. En Belgique par example, bon nombre de personne récupère de l'argent via leur déclaration fiscale. il faut prendre tout en compte, car au luxembourg, il faut une situation spéciale pour récupérer de l'impot

Portrait de oadin
oadin le

c'est la situation la plus précaire?

Si je compte uniquement ma partie impot et non pas l'onss, en étant classe 2 avec un enfant a charge, je suis libéré bien plus tot. Avec ma déduction pour la distance, je laisse avec l'onss 1/6 de mon salaire (je ne vois pas la partie cachée de l'employeur maintenant).

Ceci démontre bien pourquoi je ne travaille pas en Belgique car si j'ajoute a cela les taxes indirects (que je paye toujours!) que sont : Précompte immobilier, taxe de roulage, taxe d'immondice, taxe de télédistribution, taxe bizarre inutile de 12€, tva, taxe spéciale a gauche a droite (genre carburants, cigarette, plastique, stockage digital, ....) je finis de travailler pour l'état le 6 décembre ;)

Portrait de apaloosaaa

Encore une analyse bidon faite par un lobby libéral....
Parce qu'avant on ne profite pas des remboursements de soins ? Parce qu'avant on ne profite pas d'une éducation gratuite ? Parce qu'avant on ne profite pas des retraites ?....
Et si on payait tout cela à des entreprises privées ? On profiterait de son salaire quand ?

 

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Fiscalité

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies