Mon compte

GR Business Days 2014 : "Je ne suis pas déçu !"

Le clap de fin est arrivé pour cette 3ème édition du GR Business Days, qui réunit depuis trois ans maintenant à Luxexpo PME et sociétés innovantes. Le but ? Se faire connaître et créer des contacts. L'heure est désormais au premier bilan de ce chassé-croisé d'entreprises.

D'année en année, le GR Business Days semble gagner en importance. Les premiers chiffres sont éloquents : de 2400 participations en 2013, le salon atteint cette année la barre symbolique des 3000.

La convention d'affaires B2Fair, organisée pendant le salon dans le but de faciliter la création de partenariats d'affaires avec des entreprises de la Grande Région ou d'un grand nombre d'autres pays, a notamment permis la réunion de 357 entreprises issues d'une quinzaine de pays différents. Une aubaine pour les 237 exposants présents cette année ! 

En moyenne, les entreprises participantes déclarent avoir nouées une douzaine de contacts utiles durant le salon.

 "Il faut attendre quelques jours pour savoir si notre présence aura portée ses fruits"

Au sein du village des start-ups, nous faisons la connaissance de Benoît Chleide, lui même à la tête de la société Bizz Agency, spécialisée dans la conception de sites internet. "Nous proposons un package différent de ce que font les autres agences en général, précise-t-il. Ces agences là proposent un site que l'on paye en une fois tandis que nous, nous avons pris la décision de fractionner le payement sur 3 ans afin de permettre aux PME, aux start-ups ou aux indépendants de pouvoir se doter d'un site de qualité pour un budget abordable".

Concernant le salon en lui même, Benoît ajoute :"Notre attente principale était d'attirer des clients, de rencontrer des gens intéressés par notre produit. L'objectif a été atteint puisque nous avons reçu quelques demandes. Après il faut attendre quelques jours pour voir si notre présence va vraiment porter ses fruits. J’attendais peut-être un petit peu plus d'affluence, regrette-t-il tout de même, mais il faut dire que nous nous trouvons dans une partie du salon un peu excentrée. L'année prochaine, j'espère qu'on aura un emplacement un peu plus idéal. Il y a quand même eu pas mal de moments très calmes".

''Un premier test pour établir des contacts''

Claude Istace, responsable de la cellule commerciale du groupe SFS, société française de courtage en assurance spécialisée dans le domaine de la construction, dresse lui aussi un premier bilan : "Notre idée est de nous implanter sur le Grand-Duché et la Belgique. Via ce salon donc, nous cherchons des partenariats pour mettre en place un tissu relationnel. Nous visons en particulier les promoteurs, les architectes... Ce n'est pas vraiment ce qu'on a trouvé sur le salon hélas, mais c'était un premier test qui nous a quand même permis d'établir de bons contacts".

Pourtant, Claude nous dresse un bilan personnel plutôt mitigé : "Je ne suis pas déçu, assure-t-il, car il y a eu des contacts et probablement des futurs partenariats, mais je pense que nous avons mal ciblé le salon. Il n'en reste pas moins vrai que les GR Business Days constituent une vitrine importante qui nous a permis de faire un peu connaître le nom de la société, et si on parle de nous, et bien c'est gagné".

La tireuse à bière connectée de la société Entropia

D'autres sociétés comme l'entreprise Entropia, installé à Ehlerange, a voulu faire original pour sa première participation au salon. C'est une tireuse à bière connectée que les responsables de la société ont choisi de présenter spécialement pour les GR Business Days. "C'est purement pour le jeu, explique Eustache Stribit, Directeur technique d'Entropia, l'idée étant de faire une démonstration technologique qui n'est pas forcément en rapport avec ce que l'on fait tous les jours".

Le principe est simple, sous la forme d'un jeu, vous pouvez vous mesurer à votre voisin pour être le plus rapide à vous servir une bière et cela, uniquement à l'aide de votre smartphone ! Une manière ludique de montrer le savoir-faire et la diversité des services de l'entreprise qui accompagne au quotidien les TPE et PME dans leurs projets informatiques, développement de logiciels, serveurs, infrastructure réseau ou encore vidéosurveillance. Et ça fonctionne, puisque le stand intrigue et a attiré de nombreux curieux.

Avec la forte hausse des participants et pas moins de 3.500 rendez-vous d'affaire organisés sur deux jours, ce salon B2B de la Grande région a atteint ses objectifs. D'ailleurs, lors d'un premier bilan, Carlo Thelen, Directeur général de la Chambre de Commerce a d'ors et déjà annoncé l'organisation de la prochaine édition, les 17 et 18 juin 2015.

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Société

Info Flash & Trafic

Concours

Pas de concours pour le moment.
X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies