Pas la peine de prévoir des emplettes, samedi en toute fin d’après-midi. À 18h tapantes, plus aucun commerce ne devrait être ouvert. Il s’agit d’une règle obligatoire pour les veilles de Fête nationale. Une limitation horaire qui vaut également pour les veilles de Noël et du Jour de l’An.

« Aucune exception » ne peut être faite à cette réglementation, rappelle d’ailleurs aux salariés la section Commerce de l’OGBL.

Alors que le nouveau gouvernement envisage de réviser les possibilités d’ouvertures dominicales (et donc de travail) dans le secteur du commerce, le syndicat rappelle son opposition à toute libéralisation supplémentaire des heures « dans un secteur d’activités où les salariés sont aujourd’hui déjà en proie à des conditions de travail précaires et à des horaires ultra flexibles ».

À la bonne heure

Parmi les “spécificités horaires” dans les boutiques luxembourgeoises, la loi fixe également les horaires de fermeture les dimanches et jours fériés (comme ce 23 juin). À savoir avant 6h et après 13h pour la majorité des commerces, ou 18h pour les boucheries, boulangeries, pâtisseries, traiteurs, salons de consommation, vendeurs presse, marchands de souvenirs ou bureaux de tabac.

 

Suivez aussi nos actualités sur Instagram