icon recherche
Détente

Comment nos animaux distinguent-ils le monde ?

Mais qu'est-ce qu'il voit mon chat ? Est-ce qu'il voit trouble mon chien ? Un site d'optique allemand permet de se "mettre dans la peau" de certains animaux et de voir le monde comme eux le perçoivent.

Publié par Romain S. le 04/06/2019 | 827 vues
comments1 commentaire

Les chats ne distinguent pas une vaste gamme de couleurs mais d'une vision plus large que les Hommes.

Ne vous est-il jamais arrivé de vous demander comment votre compagnon poilu visualisait son environnement ? Est-ce qu’il me voit flou ? En couleur ?

Une chose est sûre, c’est qu’il porte un regard différent que le vôtre. A l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, le 22 mai dernier, le site de vente de lentilles de contact, Lensbest, a partagé un contenu permettant de tester la vue de certains animaux.

Le lecteur peut en effet choisir de contempler une images fixes comme s’il était un chat, un chien ou encore une abeille.

La vision du chien, par exemple, n’est pas noire et blanche comme les idées reçues l’ont longtemps laissé penser. Elle s’apparente, en revanche, à celle d’un humain daltonien. Le vert n’est par exemple pas perceptible comme tel pour un chien tandis que le rouge s’apparente à du jaune.

Vision plus large pour les chats

Les chats, eux, discernent le décor avec moins de précision que les humains en plein jour. En revanche, c’est tout l’inverse à la tombée de la nuit. L’amplitude de leur vue atteint en outre 200 ° contre 180 ° pour les Hommes.

Ils ne distinguent que peu les couleurs mais ne clignent jamais des yeux en raison d’une « triple » paupière qui leur permet d’avoir les yeux toujours suffisamment humides.

Les escargots « ressentent » plus le monde qu’ils ne le regardent. Leur vue ne leur permet que d’entrevoir à quelques centimètres devant eux, en noir et blanc, tandis qu’ils sont en mesure de savoir s’ils se trouvent dans une environnement lumineux ou obscur.

Pour les abeilles, pas de surprises. Le monde est très pixellisé, à l’image de leurs yeux, eux-mêmes composés de plusieurs milliers d’yeux. Elles peuvent visualiser jusqu’à 300 images par seconde quand la limite humaine est plafonnée à 65.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Ailleurs sur le web