icon recherche
Détente

Non, suçoter des pièces de monnaie pour truquer le test d’alcoolémie ne fonctionne pas

Les rumeurs à l’origine douteuse pour bidonner les tests d’alcoolémie sont légion. La dernière en date : sucer des centimes d’euros…

Publié par Romain S. le 25/12/2018 | 1.133 vues

Les rumeurs infondées invoquant des méthodes douteuses pour tromper les tests d'alcoolémie sont légion. Ne vous y fiez pas !

Alors comme ça, vous voulez jouer et passer entre les mailles du filet ? Une bière de Noël à l’apéro, deux verres de rouge pendant le goinfrage et une coupe de champagne parce que c’est la base.

Et encore, on est optimiste sur les doses. Très bien. Problème, c’est qu’il faut bien retourner à la maison si vous êtes chez mamie ou chez tata.

A ce niveau-là, aucun doute que vous êtes en état d’ébriété. Dangereux pour soi-même, pour les passagers et les autres usagers de la route d’une part. Et c’est sans compter les ennuis que vous risquez si vous êtes amenés à souffler dans le ballon.

Des rumeurs circulent régulièrement quant aux astuces pour tromper la machine. Mâcher un chewing-gum, tremper sa tête dans l’eau froide, ingurgiter un œuf… La dernière en date : suçoter des pièces de 1, 2 ou 5 centimes, le cuivre étant censé perturber l’alcootest.

Si l’on omet l’aspect répugnant de la pratique (qui sait par quelles mains la pièce est passée…), celle-ci n’a pas la moindre chance de bidonner le taux d’alcool. Une fois qu’il est dans le sang, il y reste pour quelques heures avec une phase de « montée » qui plus est.

On ne saurait en résumé vous conseiller un coin de canapé quand vous avez un coup dans le nez. Ou de laisser les commandes du véhicule à quelqu’un dont la vigilance n’est pas entamée.

Article qui pourrait vous intéresser : Alcool au volant au Grand-Duché

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web