icon recherche
Emploi

Chômage des frontaliers : le dossier reporté sine die

En votant le report à la majorité, jeudi, au Parlement, les députés ont légué le dossier du financement des chômeurs frontaliers à la future assemblée. Aucune date n’a été fixée à ce jour.

Publié par Romain S. le 19/04/2019 | 5.898 vues

Le Luxembourg avait initialement négocié un délai de cinq ans supplémentaire (2026) pour se conformer à la législation. Mais le vote de celle-ci a finalement été reporté.

Alors que le dossier semblait être en voie d’aboutissement, le vote en session plénière du 29 mars dernier l’avait fait capoter.

Plusieurs pays dont le Luxembourg, l’Allemagne et la Belgique avait notamment mis leur veto à un aggiornamento concernant la législation de l’indemnisation de chômage des frontaliers.

Lire : Chômage des frontaliers : le dossier finalement bloqué !

Jeudi, les députés du Parlement européen ont entériné le retournement de situation. D’une courte majorité (291 voix pour, 284 contre, 6 abstsentions), les élus ont ainsi décidé qu’il fallait davantage de temps pour actualiser les règles relatives à la coordination des systèmes de sécurité sociale.

Il reviendra au prochain Parlement de remettre (ou non) le sujet sur la table. Ce report, à une date non établie, fait les affaires du Grand-Duché, vent debout contre la mesure.

Le gouvernement craint notamment un afflux de chômeurs (les estimations parlent de quelque 10.000 demandeurs d’emploi) qu’aurait à financer l’Adem.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Ailleurs sur le web