Mon compte

Combien gagne un(e) secrétaire de direction ?

Salaires, avantages, niveau d’études le plus répandu… Quelle est la situation d’un(e) secrétaire de direction au Luxembourg ?

Un ou une secrétaire de direction travaille en collaboration directe avec un cadre d’entreprise. Selon le domaine d’activité, les tâches qui lui sont conférées peuvent varier même si elles se rejoignent en grande partie. Organisé(e), autonome, responsable, discrète… Telles pourraient être les qualités attendues pour occuper le poste.

Au Luxembourg, quelles peuvent être les rémunérations pour les personnes embauchées au titre de secrétaire de direction ? Existe-t-il une différence si ces employé(e)s parlent plusieurs langues ? Bénéficient-ils(elles) d’avantages particuliers ?

Pour donner un aperçu de cette situation, lesfrontaliers.lu s’appuient sur les données du Salairoscope, une rubrique dédiée sur le site où les internautes renseignent leurs propres situations.

Une fourchette supérieure si le(la) salarié(e) est trilingue

En moyenne, les salarié(e)s débutent avec un salaire brut mensuel de 2.500 €. Avec l’expérience, la paye va crescendo. Après dix ans, elle avoisine les 3.400 €. Pour quelques uns, la rémunération serait même proche des 5.000 €. C’est après une vingtaine d’années que les émoluments atteignent, en moyenne, 4.000 € ou plus par mois.

Voir la courbe des salaires

Pour un(e) secrétaire de direction trilingue, la fourchette est plus élevée. A l’embauche, près de 300 euros supplémentaires sont constatés sur la fiche de paie quand le salaire moyen, après 25 ans, équivaut à 4.500 €.

Le 13ème mois plutôt répandu

Dans leur grande majorité, les votants indiquent qu’ils n’ont pas de voiture de fonction à disposition. En revanche, trilingue ou non, plus de la moitié des titulaires se voient remettre des chèques repas tandis que le 13ème mois et des primes sont eux aussi courants. Carte essence, remboursement des abonnements de transport ou encore mutuelle santé (23% tout de même chez les secrétaires de direction) sont en revanche moins répandus.

Enfin, en termes de compétences, les secrétaires de rédaction du pays déclarent posséder, pour la plupart, un diplôme attestant de deux à quatre années d’études. Très peu n’ont que l’équivalent d’un baccalauréat ou moins tout comme une minorité a suivi cinq années d’études ou plus après l’épreuve scolaire finale.

Secrétaires de direction ou autres travailleurs, n’hésitez pas à venir alimenter de façon complètement anonyme, la base de données du Salairoscope qui n’en sera que plus plausible !

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Emploi

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez toutes les informations de lesfrontaliers.lu, toutes les semaines dans votre boite mail !

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies