icon recherche
Emploi

Conseils et bonnes pratiques pour télétravailler à la maison

Alors que le télétravail est encore préconisé par les différents gouvernements au Luxembourg, en France et en Belgique, voici quelques conseils et bonnes pratiques pour survivre au télétravail !

Publié par Chrystelle Thévenot le 20/05/2020 | 1.784 vues

Depuis la fin mars, de nombreux frontaliers continuent de télétravailler. Avec le temps, de mauvaises habitudes peuvent se mettre en place dues notamment à une certaine forme de démotivation. Voici quelques conseils pour vous rebooster.

Séparer activité professionnelle de vie privée

L’idéal est d’avoir une pièce bien séparée pour travailler chez soi en toute tranquillité.

(Re)définissez un cadre avec les autres membres de votre foyer afin qu’ils sachent que vous travaillez. Quitte à mettre une limite physique à votre « coin bureau » : armoire, paravent…

La mise en condition de travail passe aussi par le mental. Faites comme si vous alliez au bureau : préparez-vous, habillez-vous. Cela vous aidera à vous mettre dans un état d’esprit professionnel.

Optimisez les conditions acoustiques

Évitez les pièces comportant un grand nombre de surfaces dures, qui produisent un écho (comme les cuisines). Installez-vous plutôt dans un espace muni de tapis ou de moquette (le salon, par exemple).

Si l’acoustique reste un problème et que vous ne pouvez pas vous isoler, investissez dans un bon casque anti-bruit.

Soigner sa posture de travail

Observez la distance entre vous, vos éléments de mobilier et vos outils technologiques : est-elle optimale en termes de confort et d’efficacité ? Votre ordinateur portable est-il à la bonne distance ?

Souvent, on ne retrouve pas chez soi le confort de l’équipement du bureau, comme par exemple un deuxième écran qui augmente la productivité d’environ 30 %.

Si ce n’est pas le cas et que vous travaillez sur un ordinateur portable, placez-le à la hauteur des yeux. Le haut de l’écran doit être à la hauteur des yeux lorsque l’utilisateur est assis le dos droit, ni plus bas, ni plus haut. Vous pourrez ensuite connecter un clavier et une souris au portable. Cela évite les douleurs au cou, aux épaules et au dos.

En position assise, il est nécessaire de penser à être « grand », c’est-à-dire à avoir une allure fière, en levant le menton sans toutefois le projeter vers le haut.

À l’usage, cette habitude deviendra un réflexe et contribuera à maintenir son corps plus droit, donc moins comprimé et en respect des courbures naturelles de la colonne vertébrale (rachis).

Aménagement du poste de travail

Le mobilier résidentiel n’est pas adapté au travail de bureau. Si vous passez la journée assis devant la table de votre salle à manger, vous finirez par avoir mal au dos.

L’idéal est bien sûr d’avoir un fauteuil ergonomique et d’éviter de travailler sur une chaise de cuisine, un tabouret ou sur un coin de canapé.

Soignez la décoration de votre coin bureau : entourez-vous d’objets que vous aimez, comme une tasse à café colorée, des photos inspirantes ou quelques babioles. De petits détails qui peuvent faire toute la différence !

Ne négligez pas le confort visuel

À la maison, nous avons tendance à privilégier un éclairage d’ambiance. Or, les normes d’éclairage dans les bureaux conseillent au minimum un éclairement de 300 lux pour les tâches ne nécessitant pas de perception de détail ; et de 500 à 1000 lux pour des tâches nécessitant la perception de détails.

De plus le besoin en lumière varie d’une personne à l’autre selon son âge : une personne de 60 ans a besoin de 4 fois plus de lumière qu’une de 20 ans.

Ainsi, placez votre bureau de sorte que la lumière du jour pénètre mais ne se reflète pas sur l’écran. Si nécessaire, placez une lampe supplémentaire sur la table.

Restez chez vous, mais continuez à bouger

Faites régulièrement de petites pauses, au moins 1 par heure. À défaut de se promener pour rencontrer d’autres collègues, faites une pause-café avec votre conjoint(e) ou une activité avec vos enfants.

Et n’hésitez pas à vous étirer, à bouger, à vous aérer. Les applications ou les chaînes YouTube de sport ou de yoga à faire chez soi pullulent de vidéos pour garder la forme.

De même, essayez de manger sainement et en gardant un rythme similaire à celui du bureau. Prenez des repas sains et complets et évitez de grignoter entre les repas.

La gestion du temps, pilier de l’équilibre vie privée/vie professionnelle

Il peut être utile de vous imposer à vous-mêmes un cadre horaire semblable à celui du bureau. Essayez de trouver une organisation en divisant votre journée.

Certains ont du mal à décrocher lorsqu’ils travaillent à domicile, d’autres peinent à se concentrer. Fixer des limites peut vous aider à trouver le juste équilibre entre votre activité professionnelle et votre vie privée.

Définissez votre programme et tâchez de vous y tenir.

Si vous n’êtes pas à votre poste, indiquez-le à vos collègues.

Partagez votre calendrier avec votre équipe, mettez votre statut à jour dans les logiciels collaboratifs que vous utilisez ou activez votre message d’absence si nécessaire.

Garder le lien social

Le bureau est le lieu social par définition.

Avec les mesures de confinement, pour ne pas perdre ce lien, la visioconférence devient un outil indispensable de communication interne.

Planifiez un appel quotidien avec vos collègues directs pour vous tenir mutuellement informés des projets sur lesquels vous collaborez.

(Source : https://www.actineo.fr/)

Lire Restez à la maison, la formation vient à vous !

Ailleurs sur le web