En France, une nouvelle pétition réclame aussi deux jours de télétravail
logo site
icon recherche
Emploi

En France, une nouvelle pétition réclame aussi deux jours de télétravail

Après celle mise en ligne au Luxembourg mi-juillet, une pétition vient d’être lancée, cette fois en France, plaidant pour deux jours de télétravail pour les frontaliers français travaillant au Luxembourg.

Publié par Aymeric Henniaux le 26/07/2022 | 4.162 vues
comments7 commentaires

Deux jours de télétravail par semaine, une vraie demande des frontaliers.
Le gouvernement français changera-t-il de position sur le télétravail des frontaliers ?

Le sujet est décidément dans l’air du temps. Tandis que la pétition lancée sur petitions.lu le 13 juillet demandant deux jours de télétravail par semaine pour tous, y compris les frontaliers, a déjà recueilli plus de 13 200 signatures (sur les 4 500 nécessaires), voilà qu’une autre pétition sur le même sujet vient d’être déposée, cette fois sur la plateforme des pétitions de l’Assemblée nationale en France.

La barre des 100 000

Si la pétition lancée au Luxembourg avait atteint le seuil des 4 500 signatures en moins d’une journée, son homologue française a, elle, en revanche peu de chance d’aboutir. Car la barre à atteindre est bien plus haute et le nombre de signatures exigées bien plus élevé.

En l’occurrence, il faut qu’une pétition ait recueilli au moins 100 000 signatures pour qu’elle puisse être mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale (afin de lui donner une meilleure visibilité). À ce stade, au matin du 26 juillet, on comptait un peu plus de 1 000 signatures.

Par ailleurs, ce cap des 100 000 n’est qu’une étape. Une fois atteint, un député-rapporteur est alors automatiquement nommé. À lui le choix, soit d’examiner le texte lors d’un débat au sein de la commission dédiée au sujet (ici les affaires étrangères), soit de classer la pétition.

Si la pétition suscite l’engouement des Français et finit par atteindre les 500 000 signatures, la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale peut alors décider d’organiser un débat en séance publique.

Continuer à alimenter le débat

Résident français et salarié au Luxembourg, Valentin Pernot, l’auteur de la pétition, est frontalier depuis une demi-décennie. S’il est conscient que le cap des 100 000 sera très difficilement atteignable, son objectif est avant tout de continuer à parler du sujet du télétravail pour « faire évoluer les conventions transfrontalières françaises ».

Lassé de constater qu’il « n’est pas rare que les frontaliers français passent deux à trois heures dans les transports au quotidien pour se rendre sur leur lieu de travail, voire plus à cause des difficultés de circulation », Valentin Pernot souhaite donc faire bouger les choses, conscient que « l’action du gouvernement luxembourgeois demeure limitée sur ce sujet, le principal frein au télétravail frontalier étant le gouvernement français ».

Avec, à ce jour, une limite toujours fixée à 29 jours de télétravail par an (correspondant à environ un jour toutes les deux semaines), les frontaliers français sont encore loin des deux jours hebdomadaires, pourtant réclamés par beaucoup de travailleurs dont les métiers se prêtent au télétravail.

Si un débat aura bien lieu au Luxembourg, le chemin est donc encore long en France. C’est pourquoi l’auteur de la pétition, qui habite près de Thionville, souhaite rallier à sa cause les frontaliers français travaillant également en Suisse, en Espagne, en Belgique et en Allemagne afin de donner plus d’écho à sa pétition et « faire remonter cette problématique jusqu’à l’Assemblée nationale ».

Lire Deux jours de télétravail pour tous : la pétition cartonne !

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web

Raptor57
77 messages
Il y'a 2 semaines

Quel est l'intérêt de cette pétition au niveau français ?
Ce sujet est déjà sur la table tant au niveau du Sénat,
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15t0819_texte-adopte-seance
qu'au niveau de l'assemblée nationale.
https://www.senat.fr/leg/tas20-135.html
À part vouloir faire parler de lui, cette pétition en ligne en France n'a au un sens, et au contraire ridiculise et decrédibilise les frontaliers....... incapable de voir au préalable que ces actions ont déjà été menées et qu'une pétition est caduque dans ce contexte ......
 

xenesis
1158 messages
Il y'a 2 semaines

Personnellement je trouve au contraire qu'en remettre une couche démontres aussi un intérêt qui vas pas finir dans les oubliettes surtout dans le contextuel actuel avec les problématiques inflationnistes (prix à la pompe) et écologiques (pollution travaux bouchons)

xenesis
1158 messages
Il y'a 2 semaines

Au pire ça sera rejetté sans autre conséquence 

Tchantches22981
411 messages
Il y'a 2 semaines

Posté par: Raptor57 Quel est l'intérêt de cette pétition au niveau français ? Ce sujet est déjà sur la table tant au niveau du Sénat, https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15t0819_texte-adopte-seance qu'au niveau de l'assemblée nationale. https://www.senat.fr/leg/tas20-135.html À part vouloir faire parler de lui, cette pétition en ligne en France n'a au un sens, et au contraire ridiculise et decrédibilise les frontaliers....... incapable de voir au préalable que ces actions ont déjà été menées et qu'une pétition est caduque dans ce contexte ......  
 

Ce qui est ridicule, c'est l'inutile pétition à 13.000 signatures déposée au Lux visant à demander deux jours de TT. Le Lux n'a rien à voir avec ça, ce n'est pas ici que les conséquences fiscales et sociales sont décidées mais dans chacun des pays de résidence. Conclusion du prochain débat à la chambre : Oui, on est d'accord, mais les autres états ne le sont pas. A la poubelle et temps perdu.

CBFG
25 messages
Il y'a 2 semaines

Posté par: Tchantches22981 Posté par: Raptor57 Quel est l'intérêt de cette pétition au niveau français ? Ce sujet est déjà sur la table tant au niveau du Sénat, https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15t0819_texte-adopte-seance qu'au niveau de l'assemblée nationale. https://www.senat.fr/leg/tas20-135.html À part vouloir faire parler de lui, cette pétition en ligne en France n'a au un sens, et au contraire ridiculise et decrédibilise les frontaliers....... incapable de voir au préalable que ces actions ont déjà été menées et qu'une pétition est caduque dans ce contexte ......     Ce qui est ridicule, c'est l'inutile pétition à 13.000 signatures déposée au Lux visant à demander deux jours de TT. Le Lux n'a rien à voir avec ça, ce n'est pas ici que les conséquences fiscales et sociales sont décidées mais dans chacun des pays de résidence. Conclusion du prochain débat à la chambre : Oui, on est d'accord, mais les autres états ne le sont pas. A la poubelle et temps perdu.
 

Pas d'accord
Il y a plusieurs niveaux pour le TT
Le nb de jours pour chaque pays et les 25% au niveau européen
Si le Luxembourg décide d'augmneter le jour, ilf aut donc en discuter avec la France et au niveau de l'UE
Donc il faut bien qu'un état décide de lancer le sujet pour que cela bouge sinon en effet cela ne bougera jamais
Le Senat francais voulait que la France discute au niveau européen de ces 25% mais il n'y pas encore eu de changement. Si l'état luxembourgois commecne à en discuter égalemnt cela peut bouger
Pour moi la première étape est d'augmenter cette limite de 25% car c'est la plus grande contrainte pour les sociétés.
Si celle ci est augmente alors même si le nb de jours ne changent pas, cela ouvrira deja la possibilité de faie plus de jours de TT pour plein de monde
 
 
 
 

Raptor57
77 messages
Il y'a 2 semaines

Vous n'avez toujours pas compris.
C'est la France, la Belgique et l'Allemagne qui décident du nombre de jours, pas le Luxembourg.
Au Luxembourg, ce sont.chaque société qui decide du nombre de jours télétravaillables, et elles peuvent dire 5 jours par semaine si elles veulent. S'il y a des frontaliers dans ces entreprises, alors ils pourront au max de leurs jours autorisés par leur services fiscaux où ils résident.. donc le Luxembourg ne peut rien faire, hormis allez en parler... 
 
Par contre, en termes de lobbying, effectivement le Luxembourg a tout intérêt, voire c'est vital, de faire en sortes qu'au niveau européen cela soit rediscuté au niveau des limites des 25% pour la sécurité sociale et avec l'appui des autres pays dont sont issus les frontaliers.
Ensuite ni la France, ni l'Allemagne ne se préoccupe vraiment de ce sujet hors périodes électorales.... car l'impact du Luxembourg ne pèse pas du tout sur l'économie française ou allemande, mais uniquement dans les zones frontalières de la grande région...
Bon, si cela peut uniquement faire reparler de ce sujet au niveau européen, c'est déjà bien 

Jessejames57
104 messages
Il y'a 2 semaines

Je ne comprends pas que dans le contexte inflationniste actuel et surtout avec le contexte écologique (le lux, proportionnellement à sa taille, n'a pas trop de quoi envier Paris certains jours niveau bouchons et comme le niveau de pollution suis...) On en soit encore à devoir débattre d'un tel sujet. Un maçon, un vendeur etc est totalement indispensable sur son "chantier" mais un "bureaulier" (comme le disait zézette) NON... Certains métiers peuvent se faire majoritairement en télétravail sans problème. Mais visiblement, quand on voit la quasi non existence de transports en commun (enfin le maillage défaillant plutôt), les discussions éternelles sur le télétravail, on se dit que désengorger les routes et réduire la pollution est le cadet des soucis des politiques toutes nations confondues.