Mon compte

Jeffrey, jeune développeur : "je préfère retourner bosser en France"

Jeffrey est un jeune salarié de 22 ans, qui a trouvé un travail au Luxembourg toute suite après ses études. Pourtant, après seulement quelques semaines au Grand-Duché, il choisi de partir travailler en France.

-

En cette période estivale, redécouvrez de portrait de Jeffrey, développeur, qui n'est pas resté bien longtemps au Luxembourg... (Publié initialement en décembre 2014).

-


Après un BTS informatique et une licence pro web à Metz, Jeffrey a effectué son stage de fin d'étude dans une SSII du Grand-Duché. Malheureusement pour lui, la société n'a pas pu le garder, ce qui n'a pas empêché le jeune homme de trouver un autre poste comme développeur informatique au Luxembourg.

Seulement voilà, au bout d'un mois seulement Jeffrey donne sa démission, pour retourner en France.

"Je suis un peu venu par défaut"

"À l'origine, je ne voulais pas spécialement travailler au Luxembourg, même si j'étais curieux de voir comment c'était. J'avais cherché du travail en France, mais les salaires qu'on me proposait étaient vraiment trop bas. Entre 1500 et 1600€/mois maximum, je me suis dit qu'au Luxembourg au moins, c'était mieux payé !".

Après son stage, Jeffrey a donc commencé dans une petite structure luxembourgeoise pour laquelle il s'occupe du maintien d'un site internet, corrige les éventuels bugs, développe de nouveaux modules : "ce travail n'est pas mal, mais ce n'est pas vraiment ce que je recherchais. Je suis un peu venu par défaut, parce que c'est le seul poste que j'ai trouvé en fait..." explique-t-il un peu dépité.

Des trajets de plus en plus difficiles

Côté salaire, ce jeune célibataire gagne le salaire social minimum, c'est-à-dire un peu plus de 2300€ bruts par mois et n'a aucun autre avantage. Son travail au sein de cette société ne lui convient que moyennement et les trajets sont tous les jours de plus en plus pesants.

Au bout d'un petit mois de travail, il en a déjà assez : "les trajets entre Metz et Luxembourg en train, ça devient vraiment difficile avec tous les retards quasiment chaque jour. Je sais que certains sont prêts à faire 4h de trajet, mais pas moi", tranche Jeffrey.

"J'ai entre 2h et 2h15 de temps de trajet par jour aller-retour. S'il n'y avait jamais de retard, ça irait, mais là honnêtement c'est vraiment de l'abus. En plus, la moitié du temps je suis debout sur l'escalier, déplore le jeune homme. Quand j'allais en stage à Nancy et que je faisais Metz – Nancy, c'était beaucoup plus régulier, il y avait aussi des retards, mais beaucoup moins".

Un salaire en France équivalent au Luxembourg

C'est un ami qui lui parle d'un poste vacant dans une SSII de Metz, la ville où il habite, alors Jeffrey tente sa chance et il est pris.

"Le poste que j'ai trouvé là-bas est plus intéressant que dans ma société actuelle et exploite plus mes compétences. L'avantage, c'est que je vais toucher le même salaire, puisque je gagnerai 2000€ nets et je vais en plus bénéficier d'une prime ! Alors, pour le même salaire et en étant plus proche, je n'ai pas hésité et j'ai signé !".

Le jeune messin tient à préciser que l'évolution au sein de cette société française risque d'être moins rapide que s'il était resté au Grand-Duché : "je suis conscient que c'est une chance qu'on me propose un salaire de 2000€ nets en France à mon âge, mais je suis aussi conscient que je n'aurais pas la même évolution que celle que j'aurais pu avoir au Luxembourg. Mais bon, il n’y a pas que le salaire, j’apporte de l’importance au confort de vie".

En définitive, le Luxembourg n'aura donc pas laissé un souvenir impérissable à Jeffrey, qui commence son nouveau travail en France dans quelques jours.

Le jeune homme ne rejette pas non plus l'idée de revenir travailler de l'autre côté de la frontière plus tard : "il n'est pas impossible que je revienne un jour, mais pour cela, il faudra que ça vaille le coup d'un point de vue financier, sourit Jeffrey, et peut-être que dans ce cas là, je me trouverai un logement plus près de la frontière !".
 

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Portrait de Asimov1973

Je le dit toujours: quelq'un que habite à 40 km de la Frontiere n'est pas un Frontalier. Moi j'ai fait construir a 7km
de Belval: alors la pour aller à Bertrange c'est 30-45 min max.
Les gents qui viennent de Metz pour aller à Luxembourg ville c'est des fous: vende ta maison et achete à Audun le Tiche putain!! Ah no...car a Metz il y a la "movida"...pfui!! Moi je viens d'Italie la oui c'est la movida, pas dans un village de merde comme Mett ou il y a que la pluie....alors merde pour merde approche toi à la frontière...au moins tu pourra enfin être consideré un vrai frontalier et pas un pigeon !!

Portrait de coccinelle1976

Tout est une question de choix: t as choisi l argent, il a choisi sa vie personnelle et sa ville c est tout!

🐞

 

Portrait de jozf
jozf le

Metz, village de merde où il n'y a que la pluie...

A 7km de Belval, il y a un micro-climat.. que du soleil !

achète à Audun le tiche...

Il a tout compris lui... Encore un pauvre bouffon donneur de leçon

Portrait de Glasgow57

Maintenant y'a des vrais et des faux frontaliers... bon je suis fier d'habiter vers Metz dans ce cas... sont pas fini la haut....

Portrait de JXY819
JXY819 le

Selon Wikipédia:

Metz:

- Chef-lieu des cantons

- population municipale: 17 619 hab. (2014en diminution de -3.47 % par rapport à 2009)

- Superficie 41,94 km2

Audun le tiche:

- 6 691 hab. (2014)

- Superficie 15,43 km2

 

 

 

Portrait de spil
spil le

Ca me fait bien rire ses commentaires. Il n'y a rien a Audun le tiche, 2 pauvres PMU, pas de restaurant, aucun evenement culturel (ce qui se comprend vu les niveaux des commentaires...)

Alors c'est peut etre bien quand on est un beauf qui n'a comme seule activité de s'assoier devant sa télé en rentrant chez lui, mais pour quelqu'un qui a envie de vivre, le meilleur choix apres Luxembourg c'est Metz...

Portrait de tembargo

À 7 km de Belval, il y a quoi à part des villages ? Certainement rien de comparable à Metz.
Vous aimez la campagne tant mieux. D'autres non.

Au niveau transport des gens aiment la voiture, c'est en général plus rapide mais les mains au volant on ne fait rien, c'est du temps purement perdu. Dans un train on peut envisager de d'utiliser son temps de transport plus utilement. Après ça dépend des gens distances, des gens.

Et le problème de l'article ce n'est pas Metz, c'est qu'on lui propose le même salaire en France qu'au Luxembourg.. (bon je ne sais pas s'il a pris en compte les impots sur le revenus mais bref).

Et bref tout le monde est libre de faire un choix de vie différent sans avoir des Italiens pour les critiquer avec des arguments à 2 lires :) La movida... Si c'est important pour vous, j'imagine qu'à 7km de Belval ça doit être mémorable.
 

Portrait de JXY819
JXY819 le

Je suis complétement d'accord avec vous.

 

Portrait de Asimov1973

Personne n'a compris: aussi a 7 km de Belval c'est de la merde mais au moins t'es proche au Luxembourg...a Metz t'es loin et en plus il n'y a pas trop de difference avec Villerupt...Metz ce n'est pas Los Angeles alors si Metz e Villerupt font chier de la même façon c'est mieux de choisir le village de merde le plus proche de la frontiere....tu auras toujours la pluie mais tu gagnera 2 heures de trajet par jour.

Portrait de Asimov1973

Tu veux la vie le weekend tu pas a Paris ou Bruxelles et pendant la semaine tu travaille a 24 km de Luxembourg Ville et pas a 70km....Habiter a Metz c'est perdant: en plus les prix des
maisons et des appartements sont les memes que le Nord du Luxembiurg a qui s'ajoute les impots francaises...

Portrait de coccinelle1976

Pauvre garcon ....

Habite au luxembourg si la lorraine est si pourrie pr toi, faut etre logique a un moment donne. L argent ne fait pas tout!

🐞

 

Portrait de goudurix

Les gens parcourent la distance qu'ils veulent pour aller travailler. A eux d'être exigeant avec les pouvoirs publics. Quant à Jeffrey, il est à l'image de la population des années 2000 : tournée vers les loisirs, le bon temps plus que le travail. A tort ? à raison ? ce n'est pas la question c'est un constat. Néanmoins, jeune homme, j'ose espéré que vous ne déchanterez pas, la retraite venue, de votre choix ou alors commencez d'ores et déjà à y travailler si vous restez salarié en France. Bon vent

Goudurix

Portrait de jozf
jozf le

"Metz n'a pas trop de différences avec Villerupt"... heureusement que la connerie ne se mesure pas... Tu serais "maitre étalon" !

 

Portrait de dingdingdong

Attention, ya le bon et le mauvais frontalier !

Le mauvais frontalier, il voit la frontière....il passe...

Le bon frontalier, il voit la frontière...bon euh il passe...oui, mais c'est un bon frontalier...

Portrait de steward11

Je ne comprends pas l'intérêt de republier cet article de 2014...

D'autre part, il faut arrêter de généraliser. Jeffrey n'a pas eu de chance au Luxembourg (ou n'a pas une formation solide, ou s'est contenté du premier poste décorché), mais beaucoup d'autres frontaliers préfèrent venir travailler ici, et font le trajet chaque jour car il y a certainement un avantage pour eux.

Il faut arrêter de dramatiser les choses.

Et pour comparer les salaires, il ne faut pas oublier qu'au Luxembourg l'IR est retenu à la source. Jeffrey à Metz devra débourser quasiment un salaire d'un mois pour payer ces impôts.

Vive la liberté de choix.

Portrait de BeFraDeuLuxe

@Asimov1973 ...encore un Italien qui veut inventer l'eau chaude...

1: c'est pas toi qui décides de la signification de "frontalier"

2: c'est pas toi qui décides si un habitant de metz doit ou non travailler au Luxembourg. Pour ton info, c'est le gouvernement qui doit adapter les infrastructures aux besoins des citoyens, pas le contraire. Les impôts ça sert à ça. Mais bien sûr, tu ne peux pas comprendre ces choses-là, vu qu'en Italie la fraude fiscale c'est la normalité.

3: il ya 60 millions de Français qui préfèrent la "movida" comme tu l'appelles, et un con d'italien qui préfère les vaches du champ d'en face. Bon divertissement...

4: apprends à écrire

5: remplir ton texte de grossièretés ne contribue qu'à faire de toi une persone éxécrable.

 

Portrait de mikylux

@ tembargo

Comme pour vous, chacun a le droit de choisir pour soi-même, évidemment.

Maintenant ne comparons pas la France et le Luxembourg: il n'y a sans doute rien de plus différent en Europe!

Mon seul reproche à l'article est qu'en un mois, on n'a pas de critère de jugement (sinon hâtif) entre les 2 jobs, celui qu'on a vécu (à peine) et l'autre qu'on ne "connait" pas du tout puisque jamais pratiqué.

Et l'article se terminant par: un "je reviendrai peut-être" finit de convaincre de la "détermination assumée" de ce garçon!

 

 

mikylux.

Portrait de mikylux

@ Asimov

Bon on ne reviendra pas sur la "Movida" à l'Italienne: Ch.Aznnavour a chanté "la vie serait moins pénible au soleil"!

Ce qui n'empêche pas votre avantage de proximité de la frontière, argument qui vous apporte plus de 2 lires (disparues de toute circulation) par jour!

De là à s'installer au Luxembourg, il n'y a qu'un pas, évidemment pas en location mais en position d'acheteur: je ne vois jamais cette hypothèse proposée.

Pourtant les taux d'intérêt n'ont jamais été aussi bas, la pluvalue annuelle du bien (5%/an) aussi supérieure au taux d'épargne habituels (0,75%), les aides à la construction et au logement aussi généreuses et les taxes sur les propriétaires bien plus douces qu'ailleurs,  dans un pays dont les prix, à qualité égale, sont à peine plus chers qu'ailleurs, vu le risque de fuite de la clientèle.

Bien sûr, il s'agit d'un investissement long et très lourd, exigeant sans doute le sacrifice de tout le superficiel. Mais y-a-t-il meilleure "assurance-pension" (et éducation) ou capital réel et concret, dont vous aurez la jouissance bien avant de l'avoir payé et qui, peu sensible à l'inflation qui pointe son gros nez à l'horizon, vaudra longtemps encore plus que l'effort investi dont vous ou vos héritiers vous remercieront avec raison, dans un pays à surface limitée dont la population augmente, comme le PIB!

Je n'ai rien à vendre! Mais j'ai vécu cette aventure dans des conditions difficiles, et même si j'ai craint de ne pas y arriver, je ne parviens pas à le regretter!

Ceci n'est pas du tout un plaidoyer, juste une alternative.

mikylux.

Portrait de pierardnicolas

Jeffrey n'a pas free, il n'a pas tout compris. Pas grave, ça laisse une place aux jeunes qui n'ont pas peur des trajets.

Nicolas Pierard

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Emploi

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies