icon recherche
Emploi

La grille des salaires dans le secteur de l’IT au Luxembourg

Les technologies de l’information sont en plein essor au Luxembourg et les employeurs sont en quête constante de profils compétents. D’où des salaires qui peuvent monter très haut, comme l’indique l’étude 2018 du cabinet Hays.

Publié par Romain S. le 23/11/2018 | 7.506 vues

Une cybersécurité à la pointe contribue à la compétitivité du secteur IT luxembourgeois.

Le secteur des technologies de l’information (IT) fait partie des secteurs en tension sur le marché du travail luxembourgeois. Face à une digitalisation croissante qui se renouvelle constamment, les employeurs peinent parfois à trouver les profils adéquats.

Plus spécifiquement, la cybersécurité fait partie des aspects oeuvrant à la compétitivité du pays. Les patrons n’hésitent ainsi pas à se tourner vers l’étranger pour recruter des candidats compétents, ce qui explique le gonflement des salaires dans le domaine.

La traditionnelle étude du cabinet de recrutement spécialisé Hays donne ainsi une grille des rémunérations appliqués dans le domaine de l’IT et des Télécoms en 2018.

Plus de 30.000 euros annuels pour un développeur débutant

Dans la section « Etudes et développement », un programmeur débutera en général à 32.000 euros bruts par an et pourra espérer 10.000 euros de plus après trois ans. Au-delà de huit ans, les salaires pourront grimper jusqu’à 80.000 euros par an.

Les émoluments d’un chef de projets techniques tourneront autour des 50.000 euros au bout de cinq d’exercice.

Un architecte logiciel pourra lui glaner quelque 115.000 euros par an au-delà des huit ans d’expérience dans la besace.

Tableau issu de l’étude Hays 

Le pactole pour un ingénieur de sécurité expérimenté

Dans le domaine des « Systèmes et réseaux », un ingénieur en sécurité commence lui aussi autour des 30.000 euros annuels. Son salaire quadruplera presque après huit années (110.000 euros par an), tout comme un responsable informatique ou un architecte.

Pour ce qui est des « Télécoms », la rémunération d’un technicien de maintenance tournera autour des 45.000 euros annuels après cinq ans tandis qu’un chef de projets réseaux empochera 15.000 euros de plus.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web