icon recherche
Emploi

Le Luxembourg pourrait payer le chômage aux frontaliers en…2027 !

Si le texte est voté, le Luxembourg devrait prendre en charge le chômage d'un frontalier. Un coup dur pour le Grand-Duché. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 14/01/2020 | 6.671 vues
comments10 commentaires

La rédaction Lesfrontaliers.lu vous avez informé en mars 2019 : « d’un accord informel qui avez été trouvé au Parlement européen quant à l’indemnisation des chômeurs frontaliers. A l’avenir, ce sera l’Etat d’exercice qui paiera » concernant les indemnités de chômage pour les frontaliers.

Lire Le chômage pour les frontaliers au Luxembourg
Lire Qui doit payer le chômage des frontaliers ?

Selon l’article de nos confrères de RTL5 minutes, en date du 14 janvier 2020 : « Du fait de son marché du travail très dépendant des frontaliers, le Luxembourg bénéficiera d’un traitement de faveur : un délai supplémentaire de cinq ans (trois ans garantis + deux ans en option), ce qui repousserait l’indemnisation des frontaliers à 2025 voire 2027. »

Les frontaliers seraient favorables à cette décision

« Ce texte, qui aborde de nombreux autres points à harmoniser en matière de sécurité sociale (soins de longue durée, travail détaché, prestations familiales…), prévoit notamment de redéfinir les prestations chômage pour les travailleurs frontaliers. Ainsi, ce ne seront plus les États de résidence qui auront la charge financière des chômeurs partis travailler chez le voisin, mais le dernier pays d’activité (sous réserve d’y avoir travaillé les trois derniers mois). Pour le Luxembourg, qui compte environ 46% de salariés frontaliers, cela signifie que l’Adem devra traiter environ 10.000 dossiers supplémentaires. » selon RTL5 minutes

Selon un sondage réalisé auprès de nos internautes, à la question posée : « En tant que frontalier, seriez-vous favorable à ce que l’indemnité chômage soit payée pas le Luxembourg ? » De tout évidence, 86,5% des sondés seraient en faveur de cette situation.

Des droits plus avantageux

Pour les frontaliers, la réforme aura des conséquences directes : ils ne se plieront plus aux règles d’indemnisation de leur pays de résidence mais à celles du Luxembourg. Le Grand-Duché accorde les droits au chômage pendant douze mois (ou plus selon l’âge du demandeur et la durée de sa carrière) avec un montant plafonné à 80% du salaire brut touché les trois derniers mois précédant la demande. Une affaire à suivre.

Lire Secteur financier : près de 550 licenciements prévus pour 2020/2021

Ailleurs sur le web

Luxouriant
21 messages
Il y'a 3 mois

Oops, est-ce que du coup le lobby immobilier va lacher du leste sur les terrains et les prix?
plus de raisons d'obliger 200,000 personnes a traverser la frontiere tous les jours... ils peuvent s'installer..... finit le beurre, l'argent du beurre et les cuisses de la fermiere....

fredlwiltz
1021 messages
Il y'a 3 mois

Aucune raison de faire cela, on indemnise pas un intérimaire pour la fin de son contrat. Les frontaliers sont une main d'œuvre supplétive tout comme les intérimaires 

Luxouriant
21 messages
Il y'a 3 mois

Population Lux: 620,000
Luxembourgeois: 320,000
Population active Luxembourgoise: 196,000
Population active etrangere + frontaliers: 405,000
en gros, (en caricaturant) tu enleves les etrangers au Lux ainsi que les frontaliers, et tu obtiens un pays dont les revenus seront issus majortiairement de la peche et de la chasse. 

xenesis
880 messages
Il y'a 3 mois

Moi je pense que c'est au frontalier de décider s'il doit être indemnisé par son pays de résidence ou de travail.
Il a beaucoup de critères à prendre en compte ; par exemple les garanties "chômage" souscrites lors de prêts immobiliers ne sont applicables que si "Pole emploi" ou un "organisme national équivalent" indemnise.
Il faudrait pour que cela soit parfaitement équitable faire un truc genre si vous voulez être assuré 57% pendant 2 ans max (fr) ou 90% sur 1 an (lux) celui qui choisi par exemple le système fr, ca devrait être le pays ou les cotisations sont encaissé qui paye.
Il y a des personnes qui par exemple seront plus tranquile avec un chomage long et moins bien indemnisé qu'un chomage court et bien indemnisé. Par exemple un travailleur d'une certain age peut avoir du mal à retrouver un emploi similaire ou doit peut être se former pour avoir un nouveau job, etc.
Le fait de laisser la latitude à celui ou celle qui subit le chomage de choisir quel régime irait le mieux en fonction de ses droits.
Dans tous les cas le pays qui emploi devrait reverser au pays de résidence l'indemnité pour que ce soit juste et équitable.

xenesis
880 messages
Il y'a 3 mois

"reverser l'indemnité" au pays de résidence selon les règles du pays de résidence j'entends pour qu'il n'ait pas a subir un coût qu'il n'encaisse pas. Why not ?

Raiisin
59 messages
Il y'a 3 mois

Sauf qu'on cotise à l'assurance chômage au Luxembourg sur le travail effectué AU Luxembourg ...
Donc le lieu de résidence n'aurait jamais du entrer en compte dans les indemnisations ...

xenesis
880 messages
Il y'a 3 mois

Je suis d'accord @raiisin
Mais dans le système qu'on a eu il faudrait que le travailleur puisse choisir s'il veut être payé par l'état de résidence selon les règles de l'état de résidence (sur une période de chomage donnée) ou sur les règles du pays qui l'emploi car il travaille mais n'y réside pas.
Dans tous les cas, le pays employeur devrait indemniser à 100% le pays de résidence jusqu'au maximum de sa propre législation comme si c'était le pays employeur qui verse l'allocation.
Exemple : 2 ans payé à 57% (max + degressif après 6 mois pour les salaire > 4500 €) ou 1 an payé à 90%.
Si c'est le cas 1, le lux doit rembourser tous les frais jusqu'à 1 an payé à 90%. Pourquoi ? Car comme je l'ai évoqué changer drastiquement l'état qui paye peut avoir une influence négative sur certaines situations compliquées qui peuvent être encore plus compliquées.
Par exemple le cout de l'assurance qu'on paye pour un crédit qui deviendrait du jour au lendemain "non valable"

cyna
Oye et Pallet | France | 3 messages
Il y'a 3 mois

Dans tout les cas, ça devrait être sans discussion au pays employeur de verser les indemnités chômages aux même conditions qu'un chômeur du pays étranger.
Il n'est pas juste que le Pole Emploi reverse une indemnité à un chômeur qui n'a pas ou jamais cotisé en France durant sa carrière.
Je travaille en Suisse et c'est exactement la même chose, je cotise donc à l'étranger, et pourtant la Suisse ne reverse pas un Franc à la France en cas de chômage total.
Elle reverse les indemnités uniquement en cas de chômage partiel. (ex: si l'employé possède un CDi à 70% dans une entreprise et 30% dans une autre, il aura du chômage soit de l'un ou de l'autre) 
Est ce que c'est pareil au Luxembourg, je n'ai pas le souvenir quand j'y été (?) 
Du coup chaque année déficite colossale pour le Pôle Emploi qui casque pour des chômeurs frontalier. 
 

xenesis
880 messages
Il y'a 3 mois

Sur le principe je suis d'accord que la france n'a pas a assumer des prestations sociale qui sont collectées dans un autre etat. Cependant je pense qu'il y a des cas specifiques ou l'assurance chomage du pays employeur peut etre plus handicapant que l'assurance du pays de residence par exemple les langues ou la recherche d'une formation dans le pays ou se passe le travail. Les chomeurs peuvent également y perdre sur certains cas specifiques a leur situation personnelle. Idéalement le pays collecteur devrait rembourser - a minima - l'indemnisation au pays de residence et encore il faudrait calculer le surcout genere par cette nouvelle charge (mobilisation des conseillers, mise a disposition des locaux, charges, etc..). Mais je donne un exemple tu es au chomage tu as un crédit tu as pris une assurance pour couvrir la perte de tes revenus (que tu payes chèrement de ta poche) en cas de chomage sous reserve que le chomage soit pris en charge par l'organisme de residence si la législation change tu n'auras aucune indemnité alors que tu as bien paye la prestation. Tu vas donc avoir une situation financière plus dégradée a cause de ce changement imposé. Ou encore tu as subit un traumatisme (ca peut arriver) ou tu as besoin d'un peu de temps pour te reconvertir ou obtenir un nouveau job le fait d'avoir deux ans de protection est rassurant psycologiquement (sans faire le profiteur hein!) meme si tu es paye 57 ou moins. Avoir du temps c'est important alors que pour d'autres en revanche c'est pénalisant (car tu prefererai etre indemnisé plus pendant quelques mois sachant que tu aura la chance de retrouver rapidement un job dans ton domaine.. Tout depend donc selon moi de la situation personnelle du chômeur et je pense qu'effectivement on devrait laisser le choix pour qu'en plus d'avoir perdu son emploi il ne soit pris dans engrenage administratif linguistique et financier encore plus difficile que celui de son propre pays.
Mais sur le principe que l'etat collecteur doit payer ca je suis complètement d'accord. Je met juste en exergue que tout ne peut pas etre décidé par nos députés sans voir les conséquences réelles des choix retenus

bk356969
29 messages
Il y'a 3 mois

Posté par: xenesis Moi je pense que c'est au frontalier de décider s'il doit être indemnisé par son pays de résidence ou de travail. Il a beaucoup de critères à prendre en compte ; par exemple les garanties "chômage" souscrites lors de prêts immobiliers ne sont applicables que si "Pole emploi" ou un "organisme national équivalent" indemnise. Il faudrait pour que cela soit parfaitement équitable faire un truc genre si vous voulez être assuré 57% pendant 2 ans max (fr) ou 90% sur 1 an (lux) celui qui choisi par exemple le système fr, ca devrait être le pays ou les cotisations sont encaissé qui paye. Il y a des personnes qui par exemple seront plus tranquile avec un chomage long et moins bien indemnisé qu'un chomage court et bien indemnisé. Par exemple un travailleur d'une certain age peut avoir du mal à retrouver un emploi similaire ou doit peut être se former pour avoir un nouveau job, etc. Le fait de laisser la latitude à celui ou celle qui subit le chomage de choisir quel régime irait le mieux en fonction de ses droits. Dans tous les cas le pays qui emploi devrait reverser au pays de résidence l'indemnité pour que ce soit juste et équitable.
 

Posté par: xenesis Sur le principe je suis d'accord que la france n'a pas a assumer des prestations sociale qui sont collectées dans un autre etat. Cependant je pense qu'il y a des cas specifiques ou l'assurance chomage du pays employeur peut etre plus handicapant que l'assurance du pays de residence par exemple les langues ou la recherche d'une formation dans le pays ou se passe le travail. Les chomeurs peuvent également y perdre sur certains cas specifiques a leur situation personnelle. Idéalement le pays collecteur devrait rembourser - a minima - l'indemnisation au pays de residence et encore il faudrait calculer le surcout genere par cette nouvelle charge (mobilisation des conseillers, mise a disposition des locaux, charges, etc..). Mais je donne un exemple tu es au chomage tu as un crédit tu as pris une assurance pour couvrir la perte de tes revenus (que tu payes chèrement de ta poche) en cas de chomage sous reserve que le chomage soit pris en charge par l'organisme de residence si la législation change tu n'auras aucune indemnité alors que tu as bien paye la prestation. Tu vas donc avoir une situation financière plus dégradée a cause de ce changement imposé. Ou encore tu as subit un traumatisme (ca peut arriver) ou tu as besoin d'un peu de temps pour te reconvertir ou obtenir un nouveau job le fait d'avoir deux ans de protection est rassurant psycologiquement (sans faire le profiteur hein!) meme si tu es paye 57 ou moins. Avoir du temps c'est important alors que pour d'autres en revanche c'est pénalisant (car tu prefererai etre indemnisé plus pendant quelques mois sachant que tu aura la chance de retrouver rapidement un job dans ton domaine.. Tout depend donc selon moi de la situation personnelle du chômeur et je pense qu'effectivement on devrait laisser le choix pour qu'en plus d'avoir perdu son emploi il ne soit pris dans engrenage administratif linguistique et financier encore plus difficile que celui de son propre pays. Mais sur le principe que l'etat collecteur doit payer ca je suis complètement d'accord. Je met juste en exergue que tout ne peut pas etre décidé par nos députés sans voir les conséquences réelles des choix retenus
 

Posté par: xenesis Sur le principe je suis d'accord que la france n'a pas a assumer des prestations sociale qui sont collectées dans un autre etat. Cependant je pense qu'il y a des cas specifiques ou l'assurance chomage du pays employeur peut etre plus handicapant que l'assurance du pays de residence par exemple les langues ou la recherche d'une formation dans le pays ou se passe le travail. Les chomeurs peuvent également y perdre sur certains cas specifiques a leur situation personnelle. Idéalement le pays collecteur devrait rembourser - a minima - l'indemnisation au pays de residence et encore il faudrait calculer le surcout genere par cette nouvelle charge (mobilisation des conseillers, mise a disposition des locaux, charges, etc..). Mais je donne un exemple tu es au chomage tu as un crédit tu as pris une assurance pour couvrir la perte de tes revenus (que tu payes chèrement de ta poche) en cas de chomage sous reserve que le chomage soit pris en charge par l'organisme de residence si la législation change tu n'auras aucune indemnité alors que tu as bien paye la prestation. Tu vas donc avoir une situation financière plus dégradée a cause de ce changement imposé. Ou encore tu as subit un traumatisme (ca peut arriver) ou tu as besoin d'un peu de temps pour te reconvertir ou obtenir un nouveau job le fait d'avoir deux ans de protection est rassurant psycologiquement (sans faire le profiteur hein!) meme si tu es paye 57 ou moins. Avoir du temps c'est important alors que pour d'autres en revanche c'est pénalisant (car tu prefererai etre indemnisé plus pendant quelques mois sachant que tu aura la chance de retrouver rapidement un job dans ton domaine.. Tout depend donc selon moi de la situation personnelle du chômeur et je pense qu'effectivement on devrait laisser le choix pour qu'en plus d'avoir perdu son emploi il ne soit pris dans engrenage administratif linguistique et financier encore plus difficile que celui de son propre pays. Mais sur le principe que l'etat collecteur doit payer ca je suis complètement d'accord. Je met juste en exergue que tout ne peut pas etre décidé par nos députés sans voir les conséquences réelles des choix retenus
 

Posté par: xenesis Sur le principe je suis d'accord que la france n'a pas a assumer des prestations sociale qui sont collectées dans un autre etat. Cependant je pense qu'il y a des cas specifiques ou l'assurance chomage du pays employeur peut etre plus handicapant que l'assurance du pays de residence par exemple les langues ou la recherche d'une formation dans le pays ou se passe le travail. Les chomeurs peuvent également y perdre sur certains cas specifiques a leur situation personnelle. Idéalement le pays collecteur devrait rembourser - a minima - l'indemnisation au pays de residence et encore il faudrait calculer le surcout genere par cette nouvelle charge (mobilisation des conseillers, mise a disposition des locaux, charges, etc..). Mais je donne un exemple tu es au chomage tu as un crédit tu as pris une assurance pour couvrir la perte de tes revenus (que tu payes chèrement de ta poche) en cas de chomage sous reserve que le chomage soit pris en charge par l'organisme de residence si la législation change tu n'auras aucune indemnité alors que tu as bien paye la prestation. Tu vas donc avoir une situation financière plus dégradée a cause de ce changement imposé. Ou encore tu as subit un traumatisme (ca peut arriver) ou tu as besoin d'un peu de temps pour te reconvertir ou obtenir un nouveau job le fait d'avoir deux ans de protection est rassurant psycologiquement (sans faire le profiteur hein!) meme si tu es paye 57 ou moins. Avoir du temps c'est important alors que pour