Lucien, chef d’entreprise au Luxembourg, dit « stop à l’indexation »
logo site
icon recherche
Emploi

Lucien, chef d’entreprise au Luxembourg, dit « stop à l’indexation »

Lucien, chef d’entreprise au Luxembourg depuis 8 ans dit « Augmenter les salaires c’est bien, mais ça met en péril ma société ! ».

Publié par EddyThaux le 19/07/2022 | 17.357 vues
comments14 commentaires

portrait_Lucien
portrait_Lucien

Lucien était commerçant de père en fils à Thionville (France) depuis 25 ans. En 2014, il prend une décision radicale. Il ferme son magasin et part s’installer au Luxembourg. A l’instar de Thomas, Lucien ne parvient pas à retenir ses employés. Ils traversent la frontière et partent travailler au Luxembourg pour gagner plus.

Un mal fou pour trouver de la main d’œuvre au salaire français.

Lucien a besoin d’une main d’œuvre qualifiée. Il a tout essayé, prendre des apprentis, des stagiaires, des novices complets. Il a passé du temps avec chacun d’entre eux pour les former, repasser derrière eux. Mais au final, quand en 2014, il perd trois de ses salariés qui ont décidé de partir au Luxembourg, il décide lui aussi de franchir le pas. Il fait ses calculs et se dit que les charges étant tellement plus faibles, ça vaut le coup d’essayer.

Tout se passe bien jusqu’en 2020 avec ses huit salariés. Il trouvait plus facilement des employés, il payait nettement moins de charges et en plus, il pouvait les payer beaucoup qu’en France. Avec la pandémie, les commandes ont fortement diminué. Son chiffre d’affaires a baissé et malgré les aides du gouvernement luxembourgeois, il commence à s’inquiéter.

L’indexation des salaires et le loyer qui ne diminue pas

Lucien tente de garder l’équilibre financier de sa société. En octobre 2021, le gouvernement annonce une augmentation de 2,5% de tous les salaires. « En avril 2022, quand j’entends l’annonce d’une nouvelle indexation de 2,5% des salaires, là je me dis que je ne vais pas y arriver. Je refais les calculs avec ma fiduciaire et je décide de licencier un de mes employés. Le travail reprend et je dois travailler encore plus. Je ne compte plus mes heures. Je pense que je travaille plus de 70 heures par semaine, y compris les week-end où je fais tout l’administratif. »

Un matin, Lucien lit dans la presse qu’avec l’inflation, il pourrait y avoir un troisième index en juillet 2022. « Là je dis stop ! Inutile de refaire mes calculs, je n’y arriverai pas. Je comprends que le pouvoir d’achat soit en baisse et qu’il faut gagner plus pour payer ses factures, mais franchement, on ne nous laisse pas le choix, nous petits entrepreneurs. On ne peut pas toujours augmenter nos salaires dès qu’on nous le demande. »

Et il ajoute, « Vous connaissez un autre pays où tous les salaires augmentent deux fois de 2,5%, en six mois ? En plus, regardez les allocations familiales, 285 euros pour un enfant tous les mois et presque 340 euros s’il a plus de 12 ans ! C’est incroyable, non ? Il y a des jours où je me dis que si j’étais juste salarié d’une entreprise, j’aurai moins de souci et que j’aurai plus d’argent sur mon compte à la fin du mois ».

Il ajoute : “Mes charges augmentent et en plus, mon loyer ne diminue pas.”

N.B. L’interview de Lucien a été réalisée avant la décision de reporter le 3ème index.

Lire : Le Luxembourg est trop attractif pour les employeurs et les élus frontaliers

Trouver un emploi au Luxembourg

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web

cekoica25
10 messages
Il y'a 1 mois

Lucien a raison sur au moins 3 points essentiels :
- c'est bien de pouvoir augmenter ses salariés
- ce n'est pas parce-qu'on les paie plus au passage de l'index que le chiffre d'affaires progresse au même niveau, donc c'est Lucien qui paie la différence sur ses revenus ou en limitant ses investissements
- lorsque l'on sait que le pouvoir d'achat au Luxembourg est l'un des meilleurs au monde, passer 5%, et penser à passer 7,5% sur des revenus déjà plus élevés qu'ailleurs c'est tuer l'entrepreneur, le tuer au travail, tuer les initiatives, sans jamais prendre en compte la réalité de l'entreprise qui n'est pas en capacité d'augmenter ses prix de l'équivalent sans agir sur l'inflation.... Et donc sur la mise en route de l'index. 
Cercle infernal. Pour protéger les salariés, on asphyxie les entreprises qui les emploient.
Quand il n'y aura plus de chefs d'entreprise, ils feront quoi tous ces salariés qui râlent quand il perdent 10€ de pouvoir d'achat par semaine en prenant 2500€ de salaire tous les mois ? réponse : ils raleront parce qu'ils auront perdu leur taff et donc un max de pouvoir d'achat.

LOKZ
France | 18694 messages
Il y'a 1 mois

Si ce chef d'entreprise considére que l'index met en peril son entreprise, deux solutions:
 
* se payer au salaire minimum comme ses employés
* rapatrier son business en France

Il y'a 1 mois

Ce monsieur a donc décidé de déménager son business au Luxembourg pour diminuer ses charges et donc optimiser, et maintenant il pleurniche car vient de découvrir qu'il y a un index en cas d'augmentation des prix ?
Marrant... il aurait pu mieux s'informer avant de déménager au Luxembourg en fait.

paske
27 messages
Il y'a 1 mois

Francement quand tu vois le devis qu'on te remets pour des travaux de constructions ou autres, c'est quoi l'indexation pour 3 ou 4 ouvriers? Une option de moins sur un Porsche taycan? Je me trompe peut-être mais le salaire belge n'a pas subit 4 index depuis le début 2022? J'avoue qu'on n'est pas au même salaire de bas mais le prix de la main d'oeuvre n'est pas le même non plus d'un pays à l'autre.

CrazyCatLady
12 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: LOKZ Si ce chef d'entreprise considére que l'index met en peril son entreprise, deux solutions:   * se payer au salaire minimum comme ses employés * rapatrier son business en France
 

Bien dit LOKZ !

cekoica25
10 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: LOKZ Si ce chef d'entreprise considére que l'index met en peril son entreprise, deux solutions:   * se payer au salaire minimum comme ses employés * rapatrier son business en France
 

C'est ça,et ça vaut vachement le coup de prendre tous ces risques juste pour toi. 

GiulioZoo
1 messages
Il y'a 1 mois

Lucien peut augmenter ses tarifes auprès des clients. L'inflation c'est ça. Les prix augmentent, les salaires suivent. Si Lucien ne peut pas augmenter ses tarifes, ils est hors marché (on voit bien que les supermarchés, les professionnels, plombiers, maçons, etc, ont bien augmenté).
Cela arrive, comme pour les magasins de vidéocassettes ou de film photo ou encore pour les salles des jeux vidéos.
C'est le marché qui évolue, et on peut se demander comment se réqualifier, mais ce n'est pas une bonne raison pour diminuer le pouvoir d'achat des salariés. Les risques et les bénéfices sont à la charge de l'entrepreneur, qui peut gagner bien sûr bien plus que l'inflation et de fois moins, au point de fermer. Sinon, il peut faire le salarié.

Il y'a 1 mois

Posté par: LOKZ Si ce chef d'entreprise considére que l'index met en peril son entreprise, deux solutions:   * se payer au salaire minimum comme ses employés * rapatrier son business en France
 

Tout à fait d accord

Raiisin
168 messages
Il y'a 1 mois

Interessant, maintenant un article sur les salariés qui coûtent trop chers.
Bientôt un article sur les taxes sur le prix à la pompe ? Vu que le Luxembourg est devenu comme ses voisins en quelques années... Ces nouveaux milliards taxés par l'Etat vont où désormais ? 

snoopeanuts
4 messages
Il y'a 1 mois

Le problème n'est peut-être pas seulement l'index, mais surtout le prix de l'immobilier qui plombe tout. Constatez les prix des loyers et posez vous la question : comment tenir avec un loyer à 8000e ou plus ?

maxcus maxcus
2 messages
Il y'a 4 semaines

Posté par: cekoica25 Lucien a raison sur au moins 3 points essentiels : - c'est bien de pouvoir augmenter ses salariés - ce n'est pas parce-qu'on les paie plus au passage de l'index que le chiffre d'affaires progresse au même niveau, donc c'est Lucien qui paie la différence sur ses revenus ou en limitant ses investissements - lorsque l'on sait que le pouvoir d'achat au Luxembourg est l'un des meilleurs au monde, passer 5%, et penser à passer 7,5% sur des revenus déjà plus élevés qu'ailleurs c'est tuer l'entrepreneur, le tuer au travail, tuer les initiatives, sans jamais prendre en compte la réalité de l'entreprise qui n'est pas en capacité d'augmenter ses prix de l'équivalent sans agir sur l'inflation.... Et donc sur la mise en route de l'index.  Cercle infernal. Pour protéger les salariés, on asphyxie les entreprises qui les emploient. Quand il n'y aura plus de chefs d'entreprise, ils feront quoi tous ces salariés qui râlent quand il perdent 10€ de pouvoir d'achat par semaine en prenant 2500€ de salaire tous les mois ? réponse : ils raleront parce qu'ils auront perdu leur taff et donc un max de pouvoir d'achat.
 

Posté par: cekoica25 Lucien a raison sur au moins 3 points essentiels : - c'est bien de pouvoir augmenter ses salariés - ce n'est pas parce-qu'on les paie plus au passage de l'index que le chiffre d'affaires progresse au même niveau, donc c'est Lucien qui paie la différence sur ses revenus ou en limitant ses investissements - lorsque l'on sait que le pouvoir d'achat au Luxembourg est l'un des meilleurs au monde, passer 5%, et penser à passer 7,5% sur des revenus déjà plus élevés qu'ailleurs c'est tuer l'entrepreneur, le tuer au travail, tuer les initiatives, sans jamais prendre en compte la réalité de l'entreprise qui n'est pas en capacité d'augmenter ses prix de l'équivalent sans agir sur l'inflation.... Et donc sur la mise en route de l'index.  Cercle infernal. Pour protéger les salariés, on asphyxie les entreprises qui les emploient. Quand il n'y aura plus de chefs d'entreprise, ils feront quoi tous ces salariés qui râlent quand il perdent 10€ de pouvoir d'achat par semaine en prenant 2500€ de salaire tous les mois ? réponse : ils raleront parce qu'ils auront perdu leur taff et donc un max de pouvoir d'achat.
 

C'est faux car les patrons répercutent systématiquement la hausse sur les factures , la différences c'est qu'ils veulent gagner toujours plus et en supprimant l'index leurs profits grimper ont en flèche, s'il y a inflation c'est normal que les salaires suivent

ficanas
Dans le brouillard | 436 messages
Il y'a 4 semaines

Posté par: LOKZ Si ce chef d'entreprise considére que l'index met en peril son entreprise, deux solutions:   * se payer au salaire minimum comme ses employés * rapatrier son business en France
 

Il a une 3eme solution : licencier ses salariés et devenir indépendant, ça lui permettra de voir si c'est son travail ou celui de ses salariés qui créé la valeur ajoutée pour payer les salaires...
De plus un entrepreneur ne prend pas beaucoup de risque hormis le capital de départ, hors en 8 ans j'espère pour lui qu'il c'est remboursé depuis un moment...

daroou57
18 messages
Il y'a 4 semaines

donc ce monsieur Lucien reconnait qu'il ne veut pas payer ses employés pour ce qu'ils méritent car il va bien entendu relever ses tarifs mais ne veut pas augmenter ses employés

peavy
292 messages
Il y'a 4 semaines

Les prejuges ont la vie dure... le patron qui roule en porsche, qui ne veut pas augmenter ses salaries mais qui augmente le prix de ses prestations. Faut vraiment ne rien connaitre et ne jamais avoir ete patron ni independant pour lancer de tels commentaires. Heureusement que cekoica25 est la pour mettre un peu de bon sens (desole pour les accents, clavier yougoslave)