icon recherche
Emploi

Michel : « Sans mon certificat de vie luxembourgeois, je suis un homme mort » 

Michel n'est pas un frontalier comme les autres. Il vit au Luxembourg et travaille en Belgique. Pourquoi ce choix ? Quelles sont les différences entre les deux pays ? 

Publié par Chrystelle Thévenot le 19/11/2019 | 10.750 vues
comments3 commentaires

Michel travaille en Belgique depuis 30 ans.

Michel, 54 ans est commissaire de police en Belgique, à la frontière. Ce fonctionnaire belge de nationalité a une petite particularité : il vit au Luxembourg dans le canton de Diekirch, une maison familiale qu’il occupe depuis quatre ans. Il fait tous les jours le trajet du Luxembourg jusqu’à la région de Namur : « 40 minutes de voiture sans aucun embouteillage, s’amuse-t-il de préciser, de la Belgique vers le Luxembourg, c’est pas la même histoire. » 

Grâce à ses grands-parents luxembourgeois, il possède la double nationalité. Enfin, en tant que résident, il a un rituel un peu insolite qu’il doit faire chaque année. Il se rend à l’administration luxembourgeoise pour rechercher un certificat de vie, un papier exigé par la Belgique : « Sans mon certificat de vie luxembourgeois, je suis considéré un homme comme mort. » 

Il faut savoir manier les langues étrangères

Lesfrontaliers.lu : quelles sont les différences importantes entre la police luxembourgeoise et belge ?
Michel : je pense que la lecture des documents officiels est plus simple en Belgique qu’au Grand-Duché. Chez nous, toutes les procédures sont rédigées en Français. Au Luxembourg, les lois sont en langue française, les procédures en allemand et les jugements en français. Cela peut paraître un peu déroutant pour un jeune policier. Enfin, je constate qu’un plus grand respect de la police au Luxembourg qu’en Belgique. Le sentiment de sécurité des habitants au Grande-Duché est plus prononcé qu’en Belgique.

1.500€ net en début de carrière

Lesfrontaliers.lu : quel est le salaire d’un policier belge ?
Michel : quand je parle salaire, je m’exprime en net par mois. Un policier qui débute sa carrière gagne 1500 euros. En fin de carrière, il sera à 2500 euros. Par comparaison, un agent de sécurité qui débute au Luxembourg gagne environ la même somme d’argent qu’un policier en fin de carrière. En Belgique, la location d’un logement est moins chère. Avec des salaires aussi faibles, c’est une chance.

Les luxembourgeois sont moins chaleureux que les belges

Lesfrontaliers.lu : quels sont les aspects positifs et négatifs de vivre au Luxembourg ?
Michel : Pour l’aspect négatif, je dirais que les relations avec les luxembourgeois sont moins chaleureuses qu’en Belgique. Cela fait 4 ans maintenant que je me suis installé au Grand-Duché et je reconnais qu’avec mon épouse nous avons beaucoup de mal à nous intégrer, malgré nos efforts. Les habitants du Luxembourg sont des personnes plus froides que les belges. Ici, nous n’avons jamais fait de fêtes ou d’apéros entre voisins. Les habitants de la Belgique sont plus festifs et accueillants.

En revanche, le Luxembourg est un pays en pleine évolution. Les routes sont entretenues démontrant ainsi le niveau d’exigence du Gouvernement à satisfaire ses usagers. Enfin, les services publics luxembourgeoise sont plus proches de ses citoyens. Il y a un accompagnement que l’on ne retrouve pas en Belgique. Et ça, n’a pas de prix !

Lire : Christophe : “Le Luxembourg m’a permis de payer les crédits de ma maison”

N.B. Si vous souhaitez partager votre expérience, contactez nous par mail [email protected] ou remplissez ce formulaire.

Ailleurs sur le web

Il y'a 3 semaines

Voilà le bon exemple de la mentalité Lulu

Birddog
18 messages
Il y'a 3 semaines

Personne vous oblige à rester chez les "Lulus"...

Il y'a 3 semaines

Je vous réponds Birddog, heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ceux-là, mais c'est vrai moi-même je suis né à Luxembourg et le racisme est toujours bien perçu par ceux ne peuvent ou ne veulent pas apprendre la langue mais de mon temps très peu de Luxembourgeois parlaient le LULU, avant cela n'as jamais été une langue officielle, ne pas l'oublier ...