Quels sont les salariés les plus touchés par le burn out émotionnel ?
icon recherche
Emploi

Quels sont les salariés les plus touchés par le burn out émotionnel ?

Plus l'émotion au travail est importante, plus le salarié se sent mal dans son travail. Les femmes sembleraient les plus touchées par ce phénomène. Que faut-il retenir de cette étude publiée par la CSL ? Elle concerne les salariés travaillant au Luxembourg. 

Publié par Chrystelle Thevenot le 13/12/2020 | 4.991 vues

La Chambre des salariés vient d’éditer un document traitant de l’évolution des exigences émotionnelles auxquelles sont soumis les salariés au Luxembourg au cours des dernières années.

La période choisie pour cette étude est de 2016 à 2020.

Dans ce rapport, elle explique que les exigences émotionnelles sont associées à un bien-être amoindri au travail.

Elle pointe du doigt les salariés exposés à des exigences émotionnelles marquées présentent un niveau de burn out plus élevé.

Comment peut-on définir une exigence émotionnelle ?

L’ exigence émotionnelle désigne la nécessité de maîtriser ses propres émotions sur le lieu de travail afin de répondre aux attentes de l’organisation.

Des décalages qui conduisent souvent au burn out

Les salariés exerçant des professions où les attentes de l’organisation en matière de travail émotionnel sont élevées sont particulièrement touchés par le burn out et présentent un niveau de bien-être plus faible.

En particulier, lorsqu’elles sont combinées à des conditions de travail difficiles, les exigences émotion- nelles ont des répercussions négatives sur le bien-être des salariés.

D’une part, parce que des tensions apparaissent en raison des décalages entre les émotions réelles et les émotions attendues et, d’autre part, parce que le contrôle des émotions peut conduire à l’épuisement.

Les femmes plus émotives que les hommes

Le niveau des exigences émotionnelles vécues par les femmes est, de manière constante sur la période, légèrement plus élevé que chez les hommes.

Si l’on examine la situation par tranche d’âge, il semblerait que les jeunes salariés (16-24 ans)
soient légèrement moins concernés par les exigences émotionnelles.

Quant aux salariés vivant avec un partenaire de vie, ils présentent, de manière constante sur la période, un niveau d’exigences émotionnelles légèrement supérieur à celui des salariés sans partenaire.

Des émotions différentes en fonction des CSP

Les métiers 

Toujours selon l’étude, les conducteurs d’installations, les artisans et les salariés dans les professions élémentaires présentent, en moyenne, un niveau d’exigences émotionnelles plus faible.

Les salariés avec des fonctions académiques, les employés de bureau et les salariés dans les professions des services directs et de la vente, ainsi que les managers et les travailleurs dans les professions intermédiaires, présentent en revanche un niveau légèrement plus élevé d’exigences émotionnelles.

Les contrats 

La situation par type de contrat, il n’y a que peu de différences entre les salariés avec un contrat de travail à durée déterminée et ceux avec un contrat à durée indéterminée. On observe aussi qu’il y a que peu de différences entre les salariés à temps plein et à temps partiel.

Fonction d’encadrement 

De leur côté, les travailleurs exerçant une fonction d’encadrement présentent un niveau moyen d’exigences émotionnelles plus élevé que les salariés sans fonction d’encadrement.

Les métiers engagés sont plus soumis aux émotions

Les travailleurs qui évoluent au sein des organisations européennes/ internationales présentent un niveau moyen d’exigences émotionnelles légèrement inférieur.

En revanche, on observe un niveau d’exigences émotionnelles constamment supérieur à la moyenne chez les salariés travaillant pour d’autres ONG.

Il est à noter que la situation en fonction de la taille de l’organisation, les salariés de très petites entreprises (1-4 employés) enregistrent la plus forte augmentation du niveau d’exigences émotionnelles.

Exigences émotionnelles en fonction des caractéristiques de l’organisation

Un soutien psychologique

Les salariés ayant des interactions exigeantes sur le plan émotionnel, avec des clients par exemple, doivent par ailleurs être encouragés à partager leur frustration et leurs appréhensions avec leurs collègues et supérieurs.

Les organisations peuvent aussi favoriser un climat d’authenticité entre les collègues et les supérieurs réduisant les effets des exigences émotionnelles.

La minute du psy

Vous pouvez également suivre toutes les actualités de la Chambre des salariés sur Facebook  et sur Linkedin avec le lien sur notre page.

Un rôle d’information incontournable. Des réponses à vos questions.

La CSL édite régulièrement des brochures et des newsletters électroniques qui expliquent les droits des salariés. Vous pouvez consulter gratuitement le site www.csl.lu où vous trouverez une rubrique question-réponse détaillée et expliquée simplement sur vos droits. Pour être informés des actualités et des conférences-débats,  abonnez-vous à la Newsletter de la CSL

Publi rédactionnel réalisé par

Lire Le budget 2021 étudié par la Chambre des salariés

Ailleurs sur le web