Top 3 des demandes les plus inattendues par des candidats à l’emploi
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Le diesel fait le yoyo au Luxembourg : baisse prévue ce vendredi
Emploi

Top 3 des demandes les plus inattendues par des candidats à l’emploi

Parfois extravagantes, carrément mirobolantes ou tout simplement inattendues, les demandes des candidats peuvent surprendre même les recruteurs les plus avertis. Une requête atypique : venir travailler avec son chien au bureau....

Publié par Chrystelle Thevenot le 25/03/2022

chien-au-travail
chien-au-travail

Welcome to the Jungle a rédigé un article sur les florilèges des plus belles perles “version 2022” lors des entretiens de recrutement. La rédaction a choisi pour vous les 3 meilleures requêtes de candidats.

Top 1
Le jeune homme désire télétravailler depuis la Polynésie

Robin n’a pas encore la trentaine et postule pour un job de Product manager dans la jeune filiale d’un grand groupe traditionnel. Sauf qu’au moment de parler des conditions d’exercice, il annonce la couleur : le jeune homme désire télétravailler depuis la Polynésie, à presque 24h de vol du siège et sous un fuseau horaire à 1000 cocotiers de celui de l’Hexagone.

Réaction de Pierre, le recruteur : « C’est vrai que je reçois de plus en plus de demandes de full remote, mais jamais depuis des territoires si éloignés. Dans ce cas précis, le candidat a joué sur le fait que légalement, la Polynésie reste la France. Mais de manière factuelle, c’était carrément compliqué pour un poste si transverse, d’autant que la culture d’équipe de l’entreprise est encore frêle, et que la boîte n’est pas encore habituée à travailler en asynchrone ».

Décision de l’employeur 
Robin est bien resté sous les palmiers, mais n’a pas obtenu le job. Par contre, il travaille pour l’entreprise en tant que freelance pour des missions ponctuelles. Sous le soleil, exactement.

Top 2
Venir travailler avec son chien au bureau

Marlène a la quarantaine et se présente pour un job de Consultante sénior média dans une boîte de publicité. Aurélien se charge de son potentiel recrutement. Les entretiens suivent un déroulé classique jusqu’à ce que la jeune femme formule une requête atypique : venir travailler avec son chien au bureau. « Elle a amené le sujet en étant un peu gênée. Elle m’a expliqué que cela était possible dans sa précédente structure car sa boîte avait mis en place un “pet day” deux jours par semaine », raconte Aurélien.

Une demande qui a surpris le recruteur, bien que la chose soit effectivement pratiquée, même dans de grandes boîtes (c’est le cas par exemple chez Swile). « Malheureusement, j’ai dû lui répondre par la négative, car il faut au préalable développer une politique de sensibilisation vis-à-vis des autres collaborateurs. Cela pose aussi des problématiques de santé publique, de responsabilité civile et d’aménagement des locaux. Comme c’était une première, c’est une thématique que nous n’avions jamais adressée », raconte le recruteur.

Décision de l’employeur : Marlène et son toutou n’ont finalement pas rejoint l’entreprise. Mais la candidate ne faisait pas de cette condition un élément décisif de son choix. « Si elle n’est pas venue, c’est pour d’autres raisons liées au salaire », relate Aurélien. Waf.

Lire L’emploi au Luxembourg

Top 3
Une voiture sinon rien !

Simon a 38 ans. Il est en phase finale d’un processus de recrutement pour un poste de Responsable Marketing orienté mobilité durable, mais dans une entreprise qui n’évolue pas intrinsèquement dans le secteur du renouvelable. Lauriane, la recruteuse, raconte : « Il a fortement insisté pour dire qu’il ne voulait pas d’une voiture de fonction diesel. Le véhicule devait être a minima hybride, sinon électrique. C’était une condition sine qua none à son recrutement ».

Parce qu’il rejoignait un job orienté RSE, Simon désirait que tout soit parfaitement aligné en ce sens. Une demande que Laurianne n’avait jusqu’alors jamais reçue, mais la démarche du candidat lui a semblé cohérente et intéressante.

Décision de l’employeur : Simon a été pris !

Lire Est-ce le dernier changement d’heure ?

 

 

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web