icon recherche
Emploi

Syndicats : l’employeur est tenu de payer la prime de juin !

L'ABBL et les syndicats négocient actuellement la mise en place d'une nouvelle Convention Collective de Travail des Banques. Mais pour le moment, ils n'ont pas réussi à se mettre d'accord pour la prolongation de celle qui vient de prendre fin.

Publié par CaptainListe le 24/05/2017 | 16.256 vues

Prime bancaire
Prime bancaire

Les réactions n’ont pas tardé suite au communiqué de l’association patronale ABBL, conseillant aux banques de ne pas verser la prime de conjoncture en juin 2017. Voir : Secteur bancaire : la prime de juin menacée 

Les syndicats Aleba, OGBL et LCGB ont voulu donner leur version de la situation dans un communiqué commun mardi.

Ne pas perdre les acquis sociaux

Ils rappellent tout d’abord que la Convention Collective de Travail des Banques (CCT) est venue à échéance fin 2016 et que des négociations ont débutés entre les syndicats ALEBA, OGBL-SBA et LCGB-SESF et l’ABBL pour établir une nouvelle CCT pour tous les salariés du secteur bancaire.

Or, syndicats et patronat n’ont pas réussi à s’entendre sur la prolongation d’un an de la Convention Collective 2014-2016. Les syndicats précisent qu’ils “ne veulent pas de perte des acquis sociaux, des automatismes ou de la prime de conjoncture“, mais qu’ils sont cependant d’accord pour revoir les formes si cela est nécessaire.

Or, d’après eux, l’ABBL “ambitionne visiblement de négocier une CCT qui baserait la politique de rémunération uniquement sur le mérite individuel, c’est-à-dire en mettant fin à toute forme d’automatisme“, or les syndicats défendent une position inverse. Ils ne veulent pas d’une CCT avec un “système de rémunération arbitraire“, qui supprimerait les garanties existantes d’évolution minimale des salaires, par exemple.

Une pure provocation de l’ABBL

Les syndicats précisent également que ce sont eux qui avaient proposé de prolonger l’actuelle Convention Collective, avec une augmentation linéaire de 1 % pour tous les salariés, en plus de la prime de juin, mais que l’ABBL a rejeté cette proposition.

Le refus de l’ABBL d’accorder une augmentation linéaire, combiné à sa recommandation de ne pas payer votre prime de conjoncture, est une pure provocation et constitue désormais un très mauvais signal pour la poursuite des négociations” précisent les syndicats.

D’ailleurs, selon eux, même dénoncée, la CCT 2014-2016 reste d’application pendant toute la durée des négociations, ce qui signifie, pour les syndicats, que “votre employeur est donc tenu de payer en juin 2017 votre Prime de Conjoncture“.

Les trois syndicats se disent ainsi “inquiets du déroulement actuel des négociations et des positions tenues par l’ABBL“.

Qu’est-ce qu’une convention collective ?

 

 

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Ailleurs sur le web