Une plateforme luxembourgeoise pour recruter hors du Luxembourg
logo site
icon recherche
Emploi

Une plateforme luxembourgeoise pour recruter hors du Luxembourg

La nouvelle plateforme en ligne "Work in Luxembourg" doit attirer davantage de travailleurs européens et extra-européens dans le pays.

Publié par Rose-Hélène Simon le 27/07/2022 | 5.863 vues
comments1 commentaire

Objectif de Work in Luxembourg : attirer davantage de travailleurs dans le pays.
Work in Luxembourg, la plate-forme qui met en lien chômeurs et employeurs.

Si le taux de chômage a baissé significativement au cours du mois dernier en atteignant le chiffre le 4,7 %, le nombre de postes vacants n’a jamais été aussi élevé. En effet, l’ADEM (l’Agence pour le développement de l’emploi) enregistrait 13 599 postes vacants au 30 juin 2022. Ce déséquilibre s’explique notamment par la pénurie de main-d’oeuvre dans les secteurs qui offrent des emplois.

Manque de main-d’oeuvre et chômage bas

En fonction depuis mars dernier, une nouvelle plateforme, Work in Luxembourg, a récemment fait son apparition avec l’objectif d’enrayer le phénomène et d’inverser la tendance face à cette pénurie de main d’oeuvre. D’ores et déjà, elle regroupe près de 3 000 offres, reparties sur 15 secteurs, parmi lesquels la comptabilité, l’informatique, le conseil juridique ou encore l’hôtellerie.

Pour s’y inscrire, rien de plus simple, il suffit aux candidats de créer leur profil en ligne et de télécharger leur curriculum vitae. Une fois ceci fait, le profil sera accessible pour les employeurs luxembourgeois qui pourront de cette manière contacter facilement les inscrits en recherche d’emploi. À noter que ce tout nouveau portail de recrutement est géré par l’ADEM et l’EURES (European Employment Services).

Lire : Plus de 13 600 postes à pourvoir au Luxembourg, un « record absolu » !

Limiter le ralentissement de l’emploi

Concrètement, le but de cet outil est de mettre en relation les employeurs et les talents européens, mais également du monde entier. Reste désormais à espérer que cette plateforme puisse contribuer à limiter le ralentissement de l’emploi prévu par le Statec en 2023 au Luxembourg. En effet, l’Institut de la statistique a revu ses prévisions moins optimistes, avançant par ailleurs que le chômage pourrait, lui, s’accélérer davantage.

En attendant, des salons de recrutement « Work in Luxembourg » ont déjà eu lieu et seront à nouveau organisés régulièrement dans le futur. Pour y participer, il suffit de s’y inscrire (gratuitement) pour, peut-être, décrocher un emploi et voir sa vie changer.

Lire : Les frontaliers sont toujours plus nombreux au Luxembourg

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web

CrazyCatLady
12 messages
Il y'a 2 semaines

Mais quelle douche froide lorsque les personnes embauchées chercheront un logement... Pour des gens en dehors de l'UE la résidence en France/Allemagne/Belgique sera problématique.