icon recherche
Famille

Ai-je le droit à des congés pour accompagner un proche malade ?

Avoir la chance d'accompagner un proche en fin de sa vie, c'est un moment souhaité par beaucoup de salariés. Au Luxembourg, des congés sont possibles. Explications. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 05/11/2019 | 2.055 vues

Le congé pour l’accompagnement d’une personne en fin de vie est un congé spécial qui permet au travailleur (salarié ou indépendant) ayant un proche atteint d’une grave maladie en phase terminale de s’abstenir de travailler afin de rester au chevet de celui-ci. Le régime du congé d’accompagnement est similaire à celui du congé pour raisons familiales.

Quelle durée ?

La durée du congé d’accompagnement ne peut pas dépasser 5 jours ouvrables (ou 40 heures) par proche et par an et prend fin à la date du décès du proche. Il peut être pris en plusieurs fois ou à temps partiel en accord avec l’employeur. Deux personnes peuvent se partager le congé alloué, mais la durée ne peut pas dépasser ces 40 heures. Les personnes travaillant à temps partiel ont également droit à un congé d’accompagnement de 40 heures maximum.

Qui peut solliciter un congé ?

Le congé pour l’accompagnement d’une personne en fin de vie peut être sollicité par toute personne qui a :

  • un parent au 1er degré en ligne ascendante ou descendante (mère/père, belle-mère/beau-père ou fille/fils, belle-fille/beau-fils) en phase terminale ;
  • un parent au 2e degré en ligne collatérale (sœur/frère, belle-sœur/beau-frère) en phase terminale ;
  • ou un conjoint (épouse/époux) ou partenaire (légalement reconnu) en phase terminale.

Lire : Combien de jours de congés pour la naissance de mon enfant ?

Ailleurs sur le web