La gratuité de la contraception au Luxembourg devient réalité
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-hausse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Famille

La gratuité de la contraception au Luxembourg devient réalité

La mesure sera valable quel que soit l'âge et la méthode de contraception choisie, a précisé le gouvernement. A la CNS de rembourser 100% du coût des pilules, stérilets, patch contraceptif et vasectomie pour ces messieurs.

Publié par Patrick Jacquemot le 20/01/2023

Un petit pas pour la Caisse nationale de santé (de 80 à 100% de remboursement); un grand bond pour l’accès à la contraception. Historique est en effet l’avant-projet de règlement grand-ducal que vient d’approuver le gouvernement du Luxembourg. D’ici peu, il n’en coûtera plus rien aux demoiselles et dames qui souhaitent disposer d’un moyen de contraception “usuel”.

Ainsi, une liste de produits « sûrs et fiables » vient-elle d’être établie. Autant de médicaments ou accessoires qui, demain, seront entièrement remboursés à leurs utilisatrices. Cela alors qu’aujourd’hui 20% du prix d’achat restait à charge des moins de 30 ans. Il s’agit :

  • Pilule contraceptive
  • patch contraceptif
  • anneau contraceptif
  • minipilule
  • injection contraceptive
  • pilule du lendemain
  • implant contraceptif
  • stérilisation

A cet ensemble, il convient aussi d’ajouter la vasectomie. Les hommes qui souhaitent, par ce geste opératoire, ne plus être stérile seront, eux aussi, remboursés à taux plein.

La mesure étant prise à l’échelle de la CNS cette gratuité concernera donc aussi bien les résidentes que les frontalières.

La ministre de la Santé, a été la première a commentée la nouvelle. Et Paulette Lenert de souligner que cet « accès gratuits aux contraceptifs pour toutes et tous, permettra à chacune et chacun de choisir librement le moyen de contraception lui convenant le mieux, en concertation avec son médecin traitant, sans nécessairement avoir eu une indication médicale ».

Déjà au planning familial

A charge ensuite pour le ministre Claude Haagen, d’assurer le côté masculin du commentaire de cette réforme. Le ministre de la Sécurité sociale saluant lui le caractère universel de la mesure de gratuité : « sans limite d’âge ou de méthodes ».

A noter qu’au Grand-Duché, le planning familial proposait déjà cette gratuité à celles qui venait lui demander.

La question de l’accès le plus large possible à la contraception n’est d’ailleurs pas qu’un sujet luxo-luxembourgeois.

🇫🇷 En France, le président Macron a par exemple étendu la gratuité des préservatifs en pharmacie à tous les jeunes de moins de 25 ans (mineurs inclus). Cela en date du 1er janvier 2023. Un an auparavant, l’Hexagone offrait la gratuité de la contraception à l’ensemble des jeunes filles de moins de 26 ans.

🇧🇪 En Belgique, la dernière avancée remonte à 2020. Il était alors question d’offrir la contraception gratuite aux jeunes jusqu’à leur 25 ans. La pilule du lendemain étant, elle, désormais remboursée à 100% sans limite d’âge

Retrouvez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web