icon recherche
Emploi

En France, le salaire minimum est trop élevé.

Pas sûr que ce genre d'annonce fasse l'unanimité.... Mais est-ce vraiment une mauvaise analyse ?

Publié par EddyThaux le 28/11/2018 | 5.161 vues

Voilà ce qu’on pouvait entendre ce matin sur BFM TV, suite à l’interview d’Edouard Philippe, premier ministre.

Il est certain que les gilets jaunes ont du faire des bonds lorsqu’ils ont entendu Emmanuel Lechypre, éditorialiste économie BFM TV.

Selon lui, « le SMIC » est trop élevé en France. Il a augmenté deux fois plus en trente ans par rapport au salaire moyen. Une augmentation de 1 % du SMIC, aurait comme conséquence 5.000 à 30.000 chômeurs supplémentaires ».

Alors, nous nous sommes posés la question de savoir pourquoi une telle annonce et nous nous sommes demandés quel était le coût réel pour un employeur qui peut hésiter à embaucher. Pour un salaire minimum de 1498 € brut, le salarié percevra 1166 € net et il en coûtera à l’employeur 1715 €.

A titre de comparaison, nous avions fait un article pour comparer les salaires minimum en France, Belgique, Allemagne et Luxembourg. 

Les gilets jaunes poursuivent leurs démarches

La mobilisation des gilets jaunes se poursuit en France, avec l’attaque des péages, des radars, des entrées de centres commerciaux… Ces derniers peuvent comprendre que les manifestants s’en prennent à des symboles de taxes mais ont plus de mal à comprendre qu’ils compromettent les ventes de ces fins d’années qui peuvent assurer du travail pour beaucoup.

Ce matin, Edouard Philippe annonçait que les taxes allaient baisser mais pas tout de suite.

Concernant le carburant, un litre d’essence, c’est 60 % de taxes, 30 % de pétrole brut et 10 % de transport.

Pour le diesel, il y a 60 centimes de taxes qui vont augmenter jusqu‘en 2022. Un peu plus de 6 centimes chaque année. Néanmoins, s’il y a une flambée des prix du pétrole sur les marchés internationaux, il sera possible de suspendre l’augmentation des taxes décidée en début d’année.

En janvier 2019, le diesel augmentera d’environ 6 centimes mais il pourra y avoir un allègement des taxes du même montant.

Les taxes sur le prix de l’électricité représentent 35 %, et 25 % sur ceux du gaz. Peut-être y a-t-il des pistes….

Encore une dernière phrase d’Emmanuel Lechypre :

En Europe, la France est n°1 sur la dépense publique, n°1 sur la pression fiscale, n°2 sur la précarité, n°6 sur le chômage (Eurostat), n°15 sur l’éducation (Pisa), n°23 sur la mortalité prénatale (europeristat). La priorité n’est donc pas de dépenser encore plus, mais beaucoup mieux.

Autre article qui pourrait vous intéresser : Pourquoi augmenter le salaire minimum n’est pas forcément une bonne idée ?

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web