Investir, une affaire de femmes
icon recherche
Fiscalité

Investir, une affaire de femmes

Parce qu’elles prennent le temps de s’informer sur ce sujet et qu’elles se montrent patientes, les femmes disposent de tous les atouts nécessaires pour investir avec succès.

Publié par EddyThaux le 16/11/2020 | 1.557 vues

ING
ING

Dans bien des secteurs, et notamment dans le domaine de l’investissement et de la gestion du patrimoine, les comportements hommes-femmes sont très différents. Selon une analyse de l’économiste d’ING Charlotte de Montpellier, les femmes investissent moins que les hommes, à plusieurs égards : elles sont moins nombreuses à investir, placent des montants moins importants, et consacrent une plus faible partie de leur patrimoine aux investissements.

Toutes les clés en main pour se lancer efficacement

Les femmes disposent de bien des qualités pour investir. Avant de placer leur argent, de se construire un patrimoine et de chercher à faire fructifier leur capital, elles prennent le temps de s’informer et de comprendre les différentes solutions existantes. Conscientes des risques de chaque produit, elles prennent leurs décisions d’investissement de manière réfléchie.

Elles privilégient alors les produits jugés sûrs, comme les placements dans l’immobilier, les contrats d’assurance-vie ou d’épargne-pension. Elles se tournent également vers les fonds d’investissement et les obligations. Généralement plus pessimistes que les hommes vis-à-vis des gains qui peuvent être engendrés, elles apprécient moins les actions, options, etc, ou préfèrent confier la gestion de leur portefeuille à leur conseiller bancaire.

Des risques et des coûts maîtrisés

La littérature scientifique prouve également que les femmes, parce qu’elles développent une vision à long terme et ne recherchent pas forcément le gain rapide, ne multiplient pas les transactions. Une attitude qui leur permet de réduire les risques et les coûts liés aux opérations et d’ainsi obtenir de bons rendements sur un large horizon.

D’après le Hedge Fund Research (HFR), leader mondial en matière d’indexation, d’analyse et de recherche sur la performance des fonds alternatifs, le rendement moyen des fonds détenus et gérés par des femmes est, en moyenne, de 50,93 % sur ces dix dernières années, celui de l’ensemble du secteur affichant 47,94 %.

Une approche prévoyante et sociale

Les femmes investissent bien souvent aussi pour leurs proches. Préparer l’avenir de leur famille et transmettre leur patrimoine en préservant leur conjoint et leurs enfants constituent deux de leurs préoccupations majeures.

Au-delà des performances financières à atteindre, les femmes sont soucieuses de donner un sens à leur capital. Elles semblent donc plus enclines à investir dans des produits durables et éthiques, à travers des placements dans des fonds responsables d’un point de vue social, environnemental ou de gouvernance.

L’importance d’investir en tant que femme

Si elles veulent préserver leur autonomie financière, notamment une fois arrivées à l’âge de la pension, les femmes ont tout intérêt à investir dès qu’elles le peuvent. En effet, leurs revenus sont généralement moins élevés que ceux des hommes, et ce tout au long de leur vie professionnelle.

Leur carrière étant bien souvent davantage interrompue, par les congés de maternité, parentaux ou par les temps partiels, le montant de leur retraite légale se voit réduit. Or, elles vivent plus longtemps que les hommes – 84,5 ans versus 80 ans au Luxembourg, selon le STATEC. Elles doivent donc s’assumer financièrement durant une plus grande période. Plus qu’une possibilité qui s’offre à elles, investir en tant que femme se révèle une nécessité.

Rendez-vous sur ing.lu/invest pour en savoir plus.

Publi rédactionnel réalisé par

Source : Etude ING « Hommes et femmes : des regards différents sur l’investissement » – HFRI Index

Ailleurs sur le web