Les 20 plus grands paradis fiscaux du monde
logo site
icon recherche
Fiscalité

Les 20 plus grands paradis fiscaux du monde

Lorsque les grandes fortunes du monde entier recherchent des paradis fiscaux pour protéger leurs revenus et leur patrimoine de leurs gouvernements nationaux, où se tournent-elles ? Le Luxembourg serait le 6ème pays...

Publié par EddyThaux le 22/10/2021 | 8.636 vues

Si vous placez de l’argent sur des comptes bancaires offshore afin d’économiser des impôts, vous recherchez deux critères principaux : le secret et l’accessibilité. Si l’on se fie à la culture populaire et aux reportages des médias, on pourrait imaginer une banque secrète en Suisse ou une minuscule nation insulaire dans les Caraïbes.

Et bien qu’il y ait une part de vérité dans cette logique, la réalité est que les plus grands paradis fiscaux du monde sont répartis dans le monde entier. Certains d’entre eux sont de petites nations, comme on pouvait s’y attendre, mais d’autres sont des puissances économiques majeures qui pourraient surprendre.

Les 20 premiers paradis fiscaux du monde

Voici les 20 premiers paradis fiscaux du monde, selon le classement de l’indice de secret financier (ISF) 2020 de l’ONG anglaise Tax Justice Network.

Paradis fiscaux

Quels sont les pays qui constituent les plus grands paradis fiscaux ?

L’ISF classe les pays et territoires du monde entier selon deux critères : le secret et le poids à l’échelle mondiale.

Score de secret : dans quelle mesure le système bancaire de la juridiction peut cacher de l’argent. Cela comprend l’analyse de l’enregistrement de la propriété, la transparence des entités juridiques, les réglementations fiscales et financières et la coopération avec les normes internationales.

Poids à l’échelle mondiale : Quelle est la part de la juridiction dans le total des services financiers transfrontaliers dans le monde ? Cette mesure est basée principalement sur les statistiques de la balance des paiements du FMI.

En pondérant la capacité d’un pays à cacher de l’argent par sa part relative de services financiers extraterritoriaux, on obtient les paradis fiscaux ayant le plus grand impact sur l’économie mondiale.

Quelle est la répartition des 20 premiers paradis fiscaux ?

D’un coup d’œil, les 20 premiers paradis fiscaux sont répartis entre plusieurs régions. Un peu moins de la moitié de la liste est située en Europe, mais le reste est réparti entre les Amériques et l’Asie.

Et les juridictions sont opposées à bien des égards. On y trouve des puissances financières comme les États-Unis, le Japon et le Royaume-Uni, ainsi que des nations et territoires plus petits comme les îles Caïmans, Hong Kong et le Luxembourg.

Mais une chose surprenante que beaucoup d’entre eux ont en commun est un lien avec l’Angleterre. Outre le Royaume-Uni, quatre des vingt premiers paradis fiscaux – les îles Caïmans, les îles Vierges britanniques, Guernesey et Jersey – sont des territoires britanniques d’outre-mer ou des dépendances de la Couronne.

Il convient également de noter l’importance de l’échelle dans les classements. Les juridictions les mieux classées en termes de secret sont en fait les Maldives, l’Angola et l’Algérie, mais elles représentent moins de 0,1 % du total des services financiers offshore.

Meilleur endroit pour cacher les impôts des particuliers par rapport à ceux des entreprises.

Certains des paradis fiscaux répertoriés peuvent prêter à confusion pour les ressortissants de ces pays, mais c’est là que la relativité est importante. Les États-Unis et le Canada ne sont peut-être pas des paradis fiscaux pour les ressortissants américains ou canadiens, mais les personnes ultra-riches d’Asie de l’Est et du Moyen-Orient les utiliseraient en raison des lacunes de la législation fiscale étrangère. De même, les Émirats arabes unis seraient devenus un paradis fiscal pour les ultra-riches d’Afrique.

En outre, bon nombre des pays utilisés comme paradis fiscaux pour la richesse individuelle sont également utilisés par les entreprises.

L’évaluation des paradis fiscaux pour les entreprises réalisée en 2021 par le Tax Justice Network a classé les îles Vierges britanniques, les îles Caïmans et les Bermudes parmi les trois principaux paradis fiscaux pour les entreprises.

Sociétés écrans ou sociétés dans le paradis fiscal

Si les particuliers peuvent créer des sociétés écrans dans les paradis fiscaux pour dissimuler leur fortune, les sociétés sont généralement directement constituées dans le paradis fiscal afin de différer les impôts.

Mais le paysage des paradis fiscaux pourrait bientôt changer.

Le G7 a conclu un accord en juin 2021 pour commencer à imposer les sociétés multinationales sur la base des revenus générés dans chaque pays (et non plus sur la base du siège de la société), ainsi que pour fixer un impôt minimum mondial de 15 %. Au total, un groupe de 130 pays a accepté cet accord, dont l’Inde, la Chine, le Royaume-Uni et les îles Caïmans.

Alors que la campagne pour le retour des impôts différés prend de l’ampleur, la question qui se pose est celle de la réponse. Les particuliers et les entreprises ultra-riches commenceront-ils à s’adapter aux nouvelles règles ou découvriront-ils de nouvelles solutions de contournement et de nouveaux paradis fiscaux ?

Cet article a été écrit par Omri Wallach et paru sur visualcapitalist

Ailleurs sur le web