icon recherche
Fiscalité

Les chômeurs frontaliers bientôt pris en charge par le Grand-Duché ?

En fin de semaine prochaine, les ministres du Travail européens devraient entériner une nouvelle réglementation de l’indemnisation des chômeurs frontaliers. Celle-ci incomberait désormais au pays où le salarié a exercé.

Publié par Romain S. le 14/06/2018 | 46.373 vues

Le nouveau système impliquerait que le chômeur ayant œuvré dans un pays voisin pendant douze mois soit pris en charge à 100 % par ce dernier.
Le nouveau système impliquerait que le chômeur ayant œuvré dans un pays voisin pendant douze mois soit pris en charge à 100 % par ce dernier.

D’un côté, on se frotte les mains, de l’autre on fait les gros yeux en s’accrochant sur sa chaise. Pour les uns, ce serait un juste retour investissement, pour les autres une aberration dangereuse.

Les discussions actuellement en cours à Bruxelles tournent autour d’un remaniement majeur de l’indemnisation des chômeurs frontaliers.

Les ministres du Travail des Etats membres devraient en effet adopter une nouvelle réglementation, à savoir la prise en charge des indemnités de chômage par le pays d’accueil des travailleurs et non plus par le pays de résidence. Cela vaudrait bien sûr pour les navetteurs de la Grande Région.

A l’heure actuelle, pour prendre l’exemple de la France, un frontalier se retrouvant sans emploi reçoit une somme des caisses françaises tandis que le Grand-Duché reverse l’équivalent de trois mois de chômage à la France.

Le nouveau système impliquerait que le chômeur ayant œuvré dans un pays voisin pendant douze mois soit pris en charge à 100 % par ce dernier, comme l’explique le journal Les Echos.

Une contrepartie qui apparaît logique compte tenu de l’apport frontalier pour l’économie des pays en question : les contribuables y payent leurs impôts sans profiter dans sa pleine mesure, de la redistribution sur le territoire.

Côté luxembourgeois, on ne voit évidemment pas le problème du même œil. Un papier du Quotidien, publié par Romain Van Dyck, relate justement la réaction du ministre du Travail, Nicolas Schmit. « […] Si demain, et demain c’est peut-être demain si j’écoute Bruxelles, on nous imposait de nous occuper – je dis occuper, et pas financer – de toutes les personnes qui travaillent ici, ne résident pas ici et parfois perdent leur emploi, notre système imploserait. Je le dis surtout à nos amis français, car ce sont eux qui poussent le plus dans cette direction. »

On imagine bien que la charge budgétaire allouée à l’indemnisation des chômeurs ayant contribué à la bonne santé du pays en sera significativement accrue. Mais quand cette prospérité découle d’une main d’œuvre à près de 45 % frontalière, n’est-ce pas que du bon sens qu’elle bénéficie d’une aide en période creuse ?

Autre article qui pourrait vous intéresser : Chômage : Le Luxembourg propose les meilleures indemnisations

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web

iphone4s
79 messages
Il y'a 5 mois

Cela aurait du être fait depuis des années. Il me paraît logique que le pays dans lequel on travaille nous reverse l'allocation chômage en cas de pépin.

chaleur45
7 messages
Il y'a 5 mois

encore une fois c 'est anormal, comme tout ce qui vient de la France bien entendu....

Il y'a 5 mois

Bonjour Chaleur45,

Sincèrement je ne comprends pas le problème que certains ont avec les frontaliers. Nous reversons 100% de nos impôts à l'état Luxembourgeois, sans pourtant bénéficier des services régaliens qui y sont normalement rattachés (Police, justice, infrastructure, scolarité etc.…). Pourtant depuis peu dans la région, j'ai l'impression que les Luxembourgeois ne veulent que les avantages des frontaliers. Il est normal que cotisant au chômage au Luxembourg, le Luxembourg le reverse non ? Où est l’aberration ?. Comme j’évoque plus haut il y a déjà une injustice fiscale dans le fait de payer des services qui sont assurés par un autre pays sans compensation d’autant que nos classes fiscales sont quasiment tous en classe 1 donc fortement taxé. Pour rappel sans l’apport des frontaliers de tous pays le PIB par Habitant du Luxembourg s’effondrerait.

Tchantches22981
337 messages
Il y'a 5 mois

ha ha ha, comme on dit en Belgique, j'ai bon.

jmduray
1 messages
Il y'a 5 mois

Quel sera l'impact sur l'immobilier? Un grand nombre réside au GDL pour préserver leurs droits au chomage. Dans le cas où il serait préservé...

Il y'a 5 mois

mauvais calcul... tu as peut etre 85% de ton salaire un an... mais après un an c'est 0

et vu les loyer ou emprunt au luxembourg... il y a intérêt à retrouver tres tres vite... et vu la conjoncture... bonne chance hein...

robert36
2 messages
Il y'a 5 mois

Et puis quoi encore ? Le rmg aussi ? Pour avoir les mêmes avantages faut habiter dans le même pays!!!

Tchantches22981
337 messages
Il y'a 5 mois

Et les charges sociales qu'on paie ici pour toucher seulement un différentiel des allocations familiales ? Tu trouves ça normal ? Oui évidemment, ça va dans dans ton bon sens. Et les taxes qu'on paie sur le carburant ici pour aller rouler chez nous et polluer chez nous ? Ca aussi c'est normal, n'est-ce pas ? Et l'assurance dépendance qu'on paie ici, pour ne bénéficier de rien ? et les chèques services ? Tu crois qu'on en bénéficie.

 

Et puis, rappelle-moi un peu d'où sortent les haut diplomés lulus ? De l'Uni ? ha ha ha je rigole.

 

Arrête un peu tes idioties stp, t'es pas crédible. Si les frontaliers se cassent tous d'ici d'un coup, tu pourras retourner cultiver des patates au Kirchberg en pleurant pour recevoir des aides européennes.

Il y'a 5 mois

Bref je ne veux pas débattre si le Luxembourg ne veut pas reverser le chomage des frontaliers, il faut verser les cotisations aux pays qui les versera...cela ne me semble pas délirant. Nous sommes tous content de travailler ici...

bonsai
28 messages
Il y'a 5 mois

Mais oui cela me semble que c'est tout à fait normal que les allocations chomage soient versés par le pays où on travaille . Connaissez vous le montant moyen de l'indemnité journalière versée par pôle emploi? elle varie entre 30 et 35€ par jour ce qui revient à dire que  pour une personne qui touchait en travaillant  +/- 2000€ net par mois au luxembourg salaire normal pour un ouvrier  au luxembourg elle touchera 80% des 2000€ soit  1600€ (suivant les textes officiels ci-dessous) en france elle ne touchera que 1000€ d'allocations chomage ....

 

" L’indemnité de chômage complet » assure au salarié involontairement privé d’emploi un revenu de remplacement s’il remplit les conditions d’attribution de l’allocation et notamment la condition d’affiliation minimale correspondant à 6 mois de travail au cours des 12 derniers mois.Le montant de l’indemnité s’élève à 80 % du salaire de référence. La durée d’indemnisation est en principe égale à la durée du travail effectué au cours des 12 mois précédant l’inscription comme demandeur d’emploi."

 

Le travailleur frontalier a donc un manque à gagner non négligeable ce qui n'est  n'est pas juste car il a travaillé comme un résident.

Il y'a 5 mois

Lisez avant de commenter. Belges et francais ont tout à perdre d'être idemnisés par le luxembourg.Certes le taux est plus important... mais après une année, c est fini. Alors qu'en France c'est deux ans et en Belgique c'est illimité. Alors est-ce vraiment un avantage? Moi je ne le veux pas en tout cas ce changement. Le chomage étant ce qu'il est, retrouver du travail prend du temps à partir de certain âge... et on fait quoi si apres l'année en court on vit seule et on n'a pas retrouvé un travail??

 

Tchantches22981
337 messages
Il y'a 5 mois

Les belges ont tout à perdre. Chômage max en B, 1600 EUR brut au début. Tu files en dessous de 1000 EUR rapidement.

 

Alors, oui, je la veux cette réforme. C'est même pas une réforme, c'est juste l'application d'un principe simple : tu paies une prime pour un risque, tu reçois une prestation quand le risque est réalisé.

 

Même un lulu peut comprendre ça je crois. Quoique ...