icon recherche
Fiscalité

Le Luxembourg tire toujours avantage des frontaliers

Les frontaliers cotisent toujours plus qu'ils ne reçoivent de prestations sociales. En 2018, le pays a engrangé un bénéfice de 211 millions d'euros.

Publié par Romain S. le 06/08/2019 | Mis à jour le 09/08/2019 | 5.837 vues
comments3 commentaires

Les frontaliers sont chaque année plus nombreux au Luxembourg.

Chaque année, le chiffre grossit. Et il ne tend pas à se tarir, loin s’en faut. Ils étaient 192.070 en 2018, selon le Statec, à traverser la frontière chaque jour. Ils devraient être au moins 100.000 de plus dans une quinzaine d’années.

Si cela augure d’une sacrée aventure pour que les navetteurs se rendent au travail , le Grand-Duché lui, reste bénéficiaire de cette main d’oeuvre étrangère.

Lire : Les frontaliers belges restent les mieux payés au Luxembourg

Dans son dernier numéro « Regards », l’institut de la statistique luxembourgeois rapporte que les cotisations sociales reçues par le pays sont supérieures aux prestations sociales payées aux non-résidents.

Concrètement, les frontaliers ont versé 2,172 milliards d’euros au titre des cotisations sociales tandis que le Luxembourg leur a versé 1,961 milliards d’euros de prestation. Soit un bénéfice de 211 millions d’euros, bénéfice d’ailleurs constant depuis quinze ans

Ailleurs sur le web

Il y'a 3 semaines

C'est ce que l'on appelle une bonne gestion. L'article sous entend peut être que c'est abuser des frontaliers, en utilisant l'expression "tirer avantage". Or il s'avère que la sécurité sociale luxembourgeoise est effectivement globalement excédentaire.
 
Cela n'est pas tirer avantage mais savoir gérer un budget, ce que peu de pays arrivent à faire avec une sécu en perpétuel déficit... 

Il y'a 2 semaines

Posté par: Miguel Dardenne C'est ce que l'on appelle une bonne gestion. L'article sous entend peut être que c'est abuser des frontaliers, en utilisant l'expression "tirer avantage". Or il s'avère que la sécurité sociale luxembourgeoise est effectivement globalement excédentaire.   Cela n'est pas tirer avantage mais savoir gérer un budget, ce que peu de pays arrivent à faire avec une sécu en perpétuel déficit... 
 

Ce n'est pas de la bonne gestion, c'est tout simplement l'avantage des chiffres! Au Luxembourg il y a 600 000 résidents et 450 000 travailleurs avec les frontaliers et 170 000 retraités alors c'est facile d'avoir des comptes excédentaires!
A titre de comparaison la France, c'est 63 millions d'habitants 24 millions d'actifs dont 5 millions de fonctionnaires et 16 millions de retraités alors là, c'est mission impossible !
 

wizz
4 messages
Il y'a 2 semaines

Alors peut-être que la France devrait créer de vrais emplois plutôt que de taxer tout ce qui bouge et de stigmatiser ceux qui essayent de lancer leur propre activité.