Mon compte

La sélection la plus jeune et la plus chère du Mondial est…

Heureux sont les footeux, au plus mal ceux qui ne supportent pas les « pleureuses » en short. La Coupe du monde démarre cette semaine et les frontaliers ont, comme tout le monde, forcément un avis.

Plus que quelques jours avant le début de ce que le monde entier attend. Le deuxième événement sportif le plus suivi de la planète après les Jeux Olympiques d’été, qu’on aime le football ou pas, ne laisse personne indifférent.

Parce qu’il est l’occasion de fédérer un peuple, d’aller vibrer sur une terrasse de café garnie, de se prendre le chou avec son collègue de bureau ou même… de pleurer aussi, c’est possible.

Pendant un mois, du 14 juin au 15 juillet, 32 équipes s’affronteront en phase de poule avant les confrontations à éliminations directes opposant les meilleures équipes des huit groupes de départ.

Les sélectionneurs de chaque équipe avaient jusqu’au 4 juin pour dévoiler la liste définitive des 23 joueurs qui représenteront leur pays.

Un épisode précédé d’une pléthore de commentaires et d’hypothèses des observateurs du ballon rond et qui livre systématiquement son lot de surprise. Chaque pays, ou en tout chaque nation présentée comme favorite au titre, s’est ainsi passé des services de joueurs de renom.

Avec désormais toutes les données en main, les statistiques, comme les fans en raffolent, vont bon train.

Il s’avère dès lors que la formation à la plus forte valeur marchande, selon le très fiable site Transfermarkt, n’est autre que… la France ! C’est 1,08 milliard d’euros qui revêtira l’équipement tricolore pendant la compétition. L’Espagne n’est pas en reste avec ses 1,04 milliards d’euros. Ce sont les deux seules nations à dépasser le milliard.

L’Allemagne se hisse au pied du podium avec 885 millions d’euros qui fouleront les pelouses russes, deux places devant la Belgique et ses 756 millions d’euros.

Infographie: L'Équipe de France, déjà championne du monde de la valeur marchande | Statista

Si les chiffres demeurent symboliques, la Grande Région peut au moins se targuer d’être le secteur du monde le plus valorisé de la planète football.

Ce n’est pas anodin quand des concurrents se déplacent avec dans leurs rangs des Cristiano Ronaldo, des Messi, des Aguero, des Neymar, des Suarez, des Cavani etc.

La Belgique, nation la plus âgée de la Grande Région

On parle souvent de l’expérience comme l’une des caractéristiques les plus importantes dans le football de haut niveau. Certains ont choisi de miser sur la fougue de la jeunesse.

L’équipe présentant la plus jeune moyenne d’âge est le Nigéria (25,9 ans), juste devant la France (26 ans). Ces derniers devancent de peu l’Angleterre (26,1 ans) tandis que l’Allemagne (27,1 ans) et la Belgique (27,6 ans) sont respectivement juste en dessous et juste au-dessus de l’âge moyen des 32 équipes réunies (27 ,4 ans).

Comme tout le monde, frontaliers footeux ou non, vous avez bien un pronostic sur la compétition, que ce soit un choix patriotique, du cœur, du suivisme ou simplement par esprit de contradiction.

Crédit photo : page Facebook Diables Rouges

Autre article qui pourrait vous intéresser : Regarder la coupe du monde en France coûte plus cher qu'ailleurs

Partagez ce sondage

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Détente

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez toutes les informations de lesfrontaliers.lu, toutes les semaines dans votre boite mail !

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies