Mon compte

Manspreading : le sans-gêne au masculin

Écarter les jambes dans les transports en commun, à un arrêt de bus, en occupant une partie des sièges voisins est de moins en moins toléré. Madrid vient d’interdire ce comportement asocial dans ses bus.

Cela vous est très certainement arrivés dans les transports en commun : un homme assis, qui écarte délibérément les jambes en occupant une partie de la place réservée aux autres usagers. Ce comportement, un tantinet égoïste et macho, porte un nom : “manspreading” (littéralement “étalement masculin”).

Le terme figurait déjà dans un article du New York Times datant de décembre 2014 et qui rendait compte d’une campagne de sensibilisation sur le sujet, menée par la Metropolitan Transportation Authority (M.T.A.), la CFL new-yorkaise. Il est entré en 2015 dans l’Oxford dictionary.

Toujours plus banni dans le monde

Après notamment la Grosse Pomme, Vancouver et Tokyo, Madrid a à son tour décidé de bannir la pratique dans ses bus, suite à une pétition en ligne du groupe féministe Mujeres En Lucha (les femmes en lutte). La régie des transports a apposé un logo explicite, qui rappelle les hommes aux bonnes manières. Pour le moment, aucune sanction n’est prévue pour les contrevenants.

Vous êtes nombreux à emprunter les transports en commun chaque jour. Une telle situation vous est-elle arrivée ? Le manspreading vous agace-t-il ou non ? Doit-il être interdit sur le réseau ferroviaire et de bus de la Grande Région ? Votre avis nous intéresse.

Partagez ce sondage

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Portrait de pascal_chaton

ça n'est pas un monopole masculin, c'est même plutôt moins fréquent que les femmes qui se croient autorisées à prendre des positions abracadabrantes, à déborder, à confondre wagon et salle de bain.

Dans tous les cas, un bon coup de pieds remet les choses à sa place

Portrait de coccinelle1976

Je ne supporte pas cette sale habitude nan mais serieux !!!!!!!!!

🐞

 

Portrait de luxbret

"manspreading" - smiley c'est bien un truc invente par une feministe de base - si on s'assoit comme ca c'est parcequ'on a un truc entre les jambes qui s'appelle une paire de couilles et quand on serre les jambes ben ca serre les couilles aussi alors les feministes svp vous etes deja assez casse-couilles comme ca, ne soyez pas egalement presse-bite merci.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Société

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies