Mon compte

Le métro au Luxembourg : qu’en pensent les frontaliers ?

Une pétition publique remet la question du métro sur le tapis. Les frontaliers étant les premiers concernés par ce genre de thématique, nous leur avons demandé leur avis sur le sujet.

Un mois à peine après l’entrée en service du tout nouveau tout beau tram et ses 8 stations, certains réclament déjà la mise en place de nouveaux modes de transport en commun.

C’est le cas de l’auteur d’une pétition publique, en faveur de la construction d’un nouveau métro. Déposé fin décembre à la Chambre des députés le texte a été mis en ligne ce mardi.

Une question décennale

L’idée ne date pas d’hier : elle avait été soulevée en février 2008, déjà. À l’époque la question se posait quant au choix du mode de transport le mieux adapté : tram ou train ?

Elle avait opposé les principaux décideurs et la classe politique. Pour leur part, les défenseurs du métro trouvaient la mise en service d’un tram trop onéreuse, expliquant que le transport par rail devait constituer "l'épine dorsale" des déplacements dans le pays.

Pour l’auteur de cette nouvelle pétition publique, le métro servirait à "relier tous les réseaux existants au Luxembourg". Sans autres précisions.

Frontaliers, comme vous êtes souvent les premiers concernés par ce genre d’idée et d’initiative sur la mobilité, nous avons tenu à connaître votre avis, le premier de cette nouvelle année 2018, qui s'annonce sympa en votre compagnie.

 

Partagez ce sondage

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Mobilité

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez toutes les informations de lesfrontaliers.lu, toutes les semaines dans votre boite mail !

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies