Avec la baisse du bonus écologique en Allemagne, les voitures électriques sont-elles remises en question ?
logo site
icon recherche
Mobilité

Avec la baisse du bonus écologique en Allemagne, les voitures électriques sont-elles remises en question ?

L’Allemagne offre actuellement un bonus de 6 000 euros pour les voitures électriques de moins de 40 000 euros. Or, le ministère de l’Économie allemand a décidé de réduire ce bonus à 4 500 euros en 2023. Avec la hausse vertigineuse du coût de l’énergie, que vont faire les consommateurs ?

Publié par EddyThaux le 23/09/2022 | 755 vues

Les automobilistes allemands continueront-ils à rouler à l'électrique ?
Moins aidés par leur gouvernement, les automobilistes allemands continueront-ils à acheter des voitures électriques ? ©Volkswagen

En Allemagne, l’abaissement attendu du bonus écologique et la forte augmentation du prix de l’électricité font craindre pour la compétitivité économique des voitures électriques.

L’Allemagne propose comme de nombreux pays européens, un système de bonus écologique très attractif pour les voitures électriques neuves. Outre-Rhin, les véhicules électriques vendus moins de 40 000 euros bénéficient actuellement d’un bonus de 6 000 euros. Il va passer à 4 500 euros dès 2023. Pour les véhicules de moins de 65 000 euros, le bonus passera de 5 000 euros à seulement 3 000 euros.

En 2024, il n’y aura plus de bonus écologique pour les véhicules de plus de 45 000 euros. Actuellement, ce bonus est déjà supprimé pour les véhicules de plus de 65 000 euros.

Une suppression totale du bonus en Allemagne

Par ailleurs, les aides versées aux acheteurs de voitures électriques disparaîtront totalement lorsque le gouvernement aura dépensé l’intégralité du budget de 3,4 milliards d’euros destinés à l’achat des véhicules électriques.

Une montée du coût de l’énergie vertigineuse

Fin 2021, le kWh de l’électricité domestique en Allemagne coûtait 32 centimes d’euro. Mais il faut préciser que selon l’Association allemande des industries de l’énergie et de l’eau, ce prix de l’électricité a déjà dépassé les 37 centimes du kWh en moyenne pour les ménages.

Selon les experts du CAR (Center of Automotive Research), de nombreuses augmentations tarifaires par les services publics et autres fournisseurs d’énergie ne sont pas encore entrées en vigueur. Le prix de l’électricité pourrait ainsi atteindre 50 centimes le kilowattheure.

Lire La voiture autonome est autorisée en France, sauf que…

Les superchargeurs de Tesla augmentent leurs prix de 30%

En France, les superchargeurs Tesla ont augmenté de 30 %. L’Allemagne sera-t-elle la prochaine sur la liste ?

Les Allemands continueront-ils d’acheter des voitures électriques ?

Le constat est simple : le coût de l’électricité augmente fortement quand les aides pour l’achat d’un véhicule électrique diminuent drastiquement. Face à cette situation paradoxale, les Allemands vont-ils continuer à acheter des véhicules électriques ?

À ce stade, la réponse semble positive : au cours du premier semestre 2022, les ventes des voitures électriques ont augmenté de 25 % par rapport à 2021, même si certains experts craignent une baisse ou un report des achats de véhicules électriques. Mais que se passera-t-il en 2035, quand les voitures thermiques neuves ne seront plus autorisées ?

Lire Interdiction de recharger sa voiture électrique !

Au Luxembourg, quel est le bonus écologique pour l’achat d’une voiture électrique ?

Actuellement, une prime de 8 000 euros est proposée aux acheteurs d’un véhicule électrique neuf, dont la consommation ne dépasse pas les 18 kWh/100 km. Les voitures électriques ne consommant pas plus de 20 kWh/100 km sont également concernées, à la condition que leur puissance maximale n’excède pas 150 kilowatts. Cette prime s’intègre à un programme plus global, baptisé « Clever fueren », dont l’objectif est de tendre à la mobilité à zéro émissions de CO2.

Début juin, François Bausch, le ministre de la Mobilité, rappelait en ce sens que « 7 056 aides financières ont été accordées depuis 2019. 43 % des dossiers concernaient des propriétaires privés et 57 % des entreprises ».

Quid en France et en Belgique ?

En France, au début du mois de juillet dernier, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, confirmait que le bonus écologique de 6 000 euros proposé dans l’hexagone serait bien prolongé jusqu’à la fin 2022. Il justifiait sa décision par « l’ambition de la France d’accélérer la transition du véhicule thermique vers le véhicule électrique ». Actuellement, autour de 10 % des véhicules en circulation en France sont électriques.

En Belgique, s’il n’existe pas en tant que telle une prime incitative à l’achat d’un véhicule « vert », les régions (notamment la Flandre) ont adopté des mesures récompensant les conducteurs de voitures non polluantes (baisse de la taxe de mise en circulation…).

Lire Quelle est la marque de voiture préférée des Luxembourgeois ?

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web