icon recherche
Mobilité

Carburant : le Gouvernement veut réduire l’écart avec la France

Avec les hausses successives du SP95, SP98 et diesel, le Gouvernement luxembourgeois a pris, à bras le corps, la problèmatique environnementale. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 09/01/2020 | 5.851 vues

Le Gouvernement luxembourgeois a pour ambition dans les années à venir de réduire considérablement “le tourisme à la pompe”. Renonçant ainsi à des recettes financières considérables. « D’ici six mois, l’objectif est d’augmenter de 1 à 3 centimes le litre d’essence et de 3 à 5 centimes pour le Diesel » souligne Jean-Marc Zahlen, secrétaire général du Groupe pétrolier luxembourgeois.

Faire « son plein » au Luxembourg risque désormais de coûter cher pour les camions et les particuliers. Quelles sont les raisons de ces flambées consécutives des prix ?

Lire Luxembourg : nouvelle envolée du carburant en 2020

La mort de Ghassem Soleimani en Irak

Outre la nouvelle politique gouvernementale du Grand-Duché, le contexte international tendu entre les États-Unis et l’Irak, depuis vendredi 3 janvier 2020, avec la mort de Ghassem Soleimani en Irak, a eu pour conséquence la remontée soudaine des prix de l’essence : « À la suite de l’attaque des Etats-Unis, le prix du pétrole a augmenté de 3 à 4 %, explique Jean-Marc Zahlen,  les cours du pétrole peuvent connaître des aléas dûs aux tensions géopolitiques ; mais pour qu’ils soient durablement affectés il faut qu’il y ait un changement majeur dans l’équilibre de l’offre et de la demande ».

Si le climat ne s’apaise pas, le prix des carburants risque de continuer d’augmenter.

La hausse est prévue entre février et avril 2020

C’est un constat sans appel, le Luxembourg durcit sa politique environnementale : « Le but d’atteindre des objectifs précis en matière de réduction du CO2 et porter un coup dur au tourisme à la pompe des frontaliers. La hausse est prévue entre février et avril 2020 » détaille Jean-Marc Zahlen secrétaire général du Groupe pétrolier luxembourgeois. Même si les tarifs resteront plus avantageux que ceux pratiqués en France, l’écart devrait se réduire entre les deux pays d’ici quelques années.

Le choix du Gouvernement se dirige donc vers des carburants moins polluants (biocarburants, énergies renouvelables)… Et toutes les campagnes de communication menées en 2020 viseront cette finalité. Le Luxembourg devrait rejeter 9,3 millions de tonnes de CO2 cette année alors qu’il est supposé atteindre 8,1 millions de tonnes dès l’an prochain. La bataille avec les transporteurs et les particuliers… ne fait que commencer !

Lire Pollueur-Payeur : une nouvelle taxe CO2 pour 2021

Le secteur pétrolier, 3% de son PIB

Le Luxembourg compte 234 stations-service, pour 610.000 habitants. Plus de 60% de ses installations sont installées aux frontières (BFMTV). Le secteur pétrolier génère près de deux milliards d’euros de revenus fiscaux par an pour le pays, soit environ 3% de son PIB, selon le Groupement pétrolier luxembourgeois.

Lire Quelles sont les primes pour l’achat d’un véhicule électrique ?

Ailleurs sur le web