Galère sur les rails : au tour des frontaliers belges
logo site
icon recherche
Mobilité

Galère sur les rails : au tour des frontaliers belges

À partir de ce vendredi 5 août et jusqu’au lundi 29 août, d’importants travaux sur la ligne Ottignies – Namur – Luxembourg vont impacter les usagers belges, y compris ceux traversant la frontière chaque semaine pour aller travailler.

Publié par Aymeric Henniaux le 05/08/2022 | 2.888 vues

Galère en vue pour les voyageurs belges.
Grosses perturbations prévues jusqu'au 29 août sur l'axe Namur - Arlon - Luxembourg.

Après les frontaliers français, obligés pendant trois semaines de s’arrêter à Bettembourg et de prendre un bus de substitution vers la capitale suite aux travaux en cours sur le réseau sud des CFL, c’est au tour des Belges de devoir s’adapter. Des travaux sur la ligne reliant Ottignies à Luxembourg débutent ce vendredi 5 et devraient s’étaler tout au long du mois d’août.

Vers des trains plus rapides et plus fréquents

Ces travaux de modernisation des équipements et surtout des voies ont un objectif affiché : permettre d’augmenter la charge, la vitesse et la fréquence de circulation des trains sur cette ligne très empruntée. Des réfections et rénovations au niveau de certains ponts et tunnels sont également au programme.

Dans les faits, certains trains pourront, à terme, circuler jusqu’à 160 km/h sur cet axe comprenant les lignes 161 (Ottignies – Namur) et 162 (Namur-frontière). Une vitesse plus élevée qui entraînera un gain de temps de 20 minutes pour les voyageurs.

Principale contrainte pour réussir ce défi : parvenir à apporter une puissance électrique plus importante sur cette ligne. Pour ce faire, « le renouvellement d’une grande partie des composants électriques, à savoir les caténaires et leur source d’alimentation, entre Libramont et Arlon, est indispensable, d’où la coupure totale de la circulation des trains », précise Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge.

Des travaux en plusieurs temps

La première phase des opérations (du 5 au 12 août) concerne la portion de rails comprise entre les communes de Libramont et d’Arlon. Afin d’assurer néanmoins les liaisons, la SNCB a mis en place des bus de remplacement / substitution (dont les horaires sont disponibles sur le site de la compagnie).

La seconde étape est prévue du 13 au 19 août et touchera cette fois aussi la portion entre Arlon et Luxembourg. Tout comme entre Libramont et Arlon, la totalité des trains reliant Arlon à Kleinbettingen seront remplacés par des bus avec, en particulier le matin et le soir, certains bus directs entre les deux villes.

Enfin, la dernière phase des travaux s’étalera du 20 au 28 août entre Rochefort-Jemelle et Marbehan. Là encore, tous les trains seront remplacés par des bus.

Le détail complet des travaux est à retrouver sur les sites de belgiantrain.be et d’Infrabel. La fin totale des travaux sur l’axe 3, reliant les capitales belge et luxembourgeoise, est prévu pour 2028.

Lire Trains au Luxembourg : 16 millions de voyageurs, 92,1 % de ponctualité

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web