icon recherche
Mobilité

La chienlit sur les rails

Exaspération, bousculades, quais et wagons bondés... La matinée du mardi matin est à oublier pour les usagers des trains en direction de Luxembourg. Un problème à Bettembourg a complètement enrayé la machine.

Publié par Romain S. le 05/02/2019 | 1.932 vues
comments1 commentaire

Les portes des trains ne fermaient plus mardi matin à Bettembourg...

Après le barouf sur la route la semaine dernière en raison de la neige, place au capharnaüm sur les rails. Mardi matin, c’est tout juste si les usagers avaient de la place pour attendre sur les quais thionvillois. Alors pour monter dans les trains…

En gare de Thionville, le 7h57 en provenance de Nancy a dû retarder son départ de plusieurs minutes, le temps que les voyageurs s’entassent comme des sardines dans des wagons à la contenance inattendue.

Exaspérés, parfois hébétés, il faut le dire, certains passagers étaient à deux doigts d’en découdre…

A Bettembourg, où la cadence était limitée à un train par demi-heure, on descendait les escaliers pour rejoindre les quais au même rythme que dans une file pour un concert de Sting à la Rockhal.

Côté belge, la station d’Arlon a également vu se jouer son petit barnum.

Problème de câble

Le compte Twitter des CFL, où les annonces de suppressions ou de limitations de trains s’amoncellent, est en fusion depuis 5h du matin. Un communiqué de la compagnie est venu donné quelques détails plus tard dans la matinée (8h41).

« Un problème technique survenu cette nuit [dans la nuit de lundi à mardi] sur un chantier dû à un arrachement de câble entre Bettembourg et Berchem, affecte la circulation sur la ligne 90 (Luxembourg-Thionville) et la ligne 60 (Luxembourg-Virton). […] Afin de soulager le trafic, il a été décidé, dans un premier temps, d’annuler les trains RE sur la ligne 60 et de faire circuler deux trains par heure dans les deux sens entre Luxembourg et France (ligne 90). »

La situation perdurera, somme toute, au moins jusqu’à mardi midi.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Ailleurs sur le web

fredlwiltz
955 messages
Il y'a 2 mois

J’etais en première classe dans un train CFL qui a été pris d’assaut par des sauvages. Comportement inacceptable de venir dans un train CFL et en première dans respecter le silence. Il suffit d’attendre le train SNCF suivant ou prendre les bus voire au pire en deuxième classe CFL mais pas venir en première sans aucun droit