La N7 s’offre trois nouveaux radars-tronçons
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-hausse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Mobilité

La N7 s’offre trois nouveaux radars-tronçons

Pour l’heure, il n’est question que de "phase-test" mais les systèmes de contrôle de vitesse placés dans trois tunnels de la Route du nord ne tarderont pas à entrer en service pour de bon. Voilà qui porte à une trentaine le nombre de radars fixes installés au Luxembourg.

Publié par Patrick Jacquemot le 01/12/2022

Pas de doute, les radars poussent comme des champignons au Luxembourg. Après le début de la “phase répressive” des feux-radars à Hollerich, le ministère de la Mobilité vient d’annoncer la mise en place de trois nouveaux détecteurs de vitesse excessive, sur la N7 cette fois.

Sur le parcours qui mène de Luxembourg à Weiswampach, les radars ont été installés dans les tunnels de Stafelter, Grouft et Gousselerbierg. S’ils fonctionnent depuis ce 1er décembre, pour l’heure les autorités se donnent le temps de calibrer les appareils au plus juste.

Il s’agira des 3e, 4e et 5e radars-tronçon à fonctionner au Grand-Duché. Le premier ayant été mis en fonction, il y a tout juste un an, sur l’A13 (à hauteur du tunnel Markusberg). Et les autorités ont pu constater avec plaisir l’efficacité du dispositif puisqu’à cet endroit « la vitesse moyenne pratiquée est descendue en dessous des 90 km/h autorisées, ce qui diminue le risque d’accident ».

Un second radar-tronçon a aussi été installé sur la N11, entre Waldhof et Gondrange.

Comment ça marche ?

Un radar flashe, un radar-tronçon calcule, nuance. Ainsi, dans ce dernier cas, deux colonnes équipées de caméras infrarouge et d’équipements de détection sont installées aux deux extrémités du tronçon concerné par la mesure de vitesse.

A l’entrée comme à la sortie du tronçon, le véhicule est identifié par sa plaque d’immatriculation. La vitesse moyenne du véhicule entre l’entrée et la sortie du tronçon est calculée. Si celle-ci dépasse la limite, une photo est déclenchée et transmise à la centrale du Centre de contrôle et sanctions automatisés.

Et dans le cas des tunnels ?

Le système est identique. L’allure moyenne des véhicules (autos, motos, camions, etc) sera établie sur toute la longueur du tunnel. Et le ministère de la Mobilité de rappeler que : « La vitesse maximale autorisée dans les tunnels est de 90 km/h. Une tolérance de 3 km/h (au-dessous de 100 km/h) et de 3% (au-delà de 100 km/h) est déduite de la valeur calculée ».

Le radar-tronçon a aussi cette particularité d’adapter son mode de calcul aux indications de vitesse temporaires. Si un chantier ou un incident pousse CITA à demander aux usagers de ralentir à telle hauteur, le dispositif se fixer sur cette nouvelle « norme ».

Où sont placés les radars au Luxembourg ?

La cartographie des 24 points fixes de contrôle est disponible sur le site officiel géoportail. Elle est régulièrement mise à jour.

 

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web