Le contrôle technique tous les deux ans est-il pour demain au Luxembourg ?
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-hausse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Mobilité

Le contrôle technique tous les deux ans est-il pour demain au Luxembourg ?

Au Grand-Duché, faire contrôler sa voiture est une obligation annuelle. Mais une pétition demandant d’espacer ces révisions pourrait peut-être amener la loi à évoluer.

Publié par Aymeric Henniaux le 01/12/2022

Trois organismes agréés se chargent des contrôles techniques au Luxembourg.
Le passage à un contrôle technique tous les deux ans seulement semble susciter l'enthousiasme au Luxembourg.

Plus de 4 800 signatures et encore un mois pour en engranger davantage : la pétition n°2516 réclamant un contrôle technique qui ne serait plus réalisé que tous les deux ans a d’emblée su trouver son public sur le site petitions.lu.

Son auteur, Marc Detail, souhaite s’aligner sur la règle appliquée dans la plupart des pays de l’Union européenne avec un “check-up” de son automobile tous les deux ans. L’objectif étant également de ne pas augmenter les prix, même si le contrôle n’est plus effectué chaque année.

En ayant d’ores et déjà dépassé le seuil obligatoire des 4 500 signatures (qui devront toutefois être vérifiées par la Commission), il est dès lors quasi certain que la pétition pourra donner lieu à un débat public sur le sujet qu’elle défend. À ses côtés, deux autres pétitions ont elles aussi franchi les 4 500 signatures : l’inscription dans la constitution luxembourgeoise du droit de payer en espèces de façon illimitée et l’accès amélioré, garanti, rapide et équitable aux moyens de diagnostique d’imageries médicales.

Le contrôle technique en 2022 au Luxembourg

Tous les véhicules immatriculés au Grand-Duché (hormis quelques exceptions comme les véhicules à moteur ne dépassant pas 25 km/h, les petites remorques au poids inférieur à 750 kg, les cyclomoteurs…) doivent passer par la case contrôle technique chaque année.

Pour un véhicule neuf, le site Guichet.lu rappelle que « le contrôle technique périodique intervient quatre années après la première mise en circulation ». Le second intervient six années après la première mise en circulation puis tous les ans par la suite.

Côté tarif, en 2022 les prix varient de 55 à 68 euros pour le contrôle d’un véhicule léger, en fonction de l’organisme agréé choisi (entre la SNCT, la LUKS et DEKRA).

Et chez nos voisins ?

En passant la frontière, les législations en vigueur varient. En France, pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers neufs, le contrôle technique doit être réalisé « au plus tard quatre ans après la première immatriculation (durant la période de six mois précédant l’expiration du délai de quatre ans », précise le ministère de la Transition écologique et de la Transition énergétique. Par la suite, le contrôle périodique doit être effectué tous les deux ans.

En Allemagne, l’équivalent du contrôle technique est le TÜV ; il s’agit de l’abréviation de Technischer Überwachungsverein que l’on pourrait traduire par Association d’inspection technique. Chez les Allemands, « l’examen » de votre automobile est à effectuer tous les deux ans, quel que soit le cas de figure (que le véhicule soit neuf ou que vous l’ayez acheté d’occasion).

Enfin en Belgique, la situation est similaire au Luxembourg : à partir du moment où son véhicule est en circulation depuis au moins quatre ans, son propriétaire est dans l’obligation de le faire contrôler tous les ans. Le contrôle technique relève là-bas de la compétence des régions.

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web