Le futur tracé de l’A31bis sera connu avant l’été 2023
logo site
icon recherche
Mobilité

Le futur tracé de l’A31bis sera connu avant l’été 2023

A compter du 21 novembre, une vaste concertation débutera en Moselle pour définir lequel des trois plans de contournement de Thionville a les préférences du public. Ensuite, au ministre des Transports français de trancher.

Publié par Patrick Jacquemot le 16/11/2022
comments1 commentaire

Ah, le projet d’A31bis… Voilà plus de dix ans que la Lorraine traine ce boulet. Plus d’une décennie à se demander comment et par où faire passer cette autoroute en l’élargissant à 2×3 voies entre Richemont et la frontière franco-luxembourgeoise.

Sauf qu’au milieu, il y a un hic : la traversée de Thionville. Impossible sur ce secteur d’agrandir l’emprise de cet axe qui, au bas mot, voit défiler de l’ordre de 100 000 véhicules/jour. Aussi, les plans d’un contournement de la ville ne cessent de susciter les tensions.

Même le préfet, à l’heure de lancer une large consultation des habitants et élus du secteur le reconnaît : « Aucun tracé n’est idéal ». Un Laurent Touvet qui pourtant en mars 2023 devra présenter un choix au ministre des Transports français.

Clément Beaune (ou son successeur) aura alors jusqu’à la fin du premier semestre 2023 pour officialiser l’axe du futur tronçon. Il devra aussi confirmer ou non l’intention de l’Etat de ne pas financer ce chantier.

Ce choix de la mise en concession de cette portion d’autoroute risque d’imposer un péage aux usagers… De quoi mettre en rage bon nombre de frontaliers lorrains habitués à rejoindre le Luxembourg par cette voie Nord-Sud.

Onze occasions d’en savoir plus

Toujours est-il que, maintenant, l’heure est à la concertation. Onze rendez-vous sont ainsi programmés d’ici au 3 février :

  • Mardi 22 novembre : Réunion publique, espace multifonctionnel de Veymerange-Thionville (19h)
  • Vendredi 25 novembre : Rencontre sur le marché de Terville (matin)
  • Samedi 26 novembre : Rencontre sur le marché de Thionville (matin)
  • Lundi 28 novembre : Réunion sur les enjeux de la mobilité du secteur Nord, au 112 à Terville (19h)
  • Vendredi 2 décembre : Rencontre au Leclerc Fameck (après-midi)
  • Samedi 3 décembre : Visite exploratoire en matinée (inscription sur a31bis.fr)
  • Jeudi 8 décembre : Réunion thématique sur les enjeux du contournement au Complexe de Bétange à Florange (19h)
  • Lundi 12 décembre : Réunion thématique sur la mise en concession à l’Espace socioculturel de Kanfen (19h)
  • Lundi 9 janvier : Atelier sur analyse des variantes de tracé, au COSEC de Florange (19h30)
  • Mardi 17 janvier : Réunion sur le système déchange et report de trafic, salle Victor-Hugo à Fameck (19h)
  • Jeudi 2 février : Réunion de synthèse, salle du Val Marie à Thionville (19h).

Autant de réunions publiques et libre d’accès qui devraient susciter nombre d’échanges entre partisans du tracé passant par un viaduc au-dessus de la Moselle, ceux traversant Florange (avec ou sans tunnel), la variante par Serémange mais aussi les adeptes d’une circulation qui ne miserait pas sur l’automobile mais vers plus de transports en commun.

Quant à la mise en circulation de cette A31bis, on est encore bien loin. Il faudra d’abord mener les études de faisabilité, les enquêtes publiques ensuite avant le premier coup de pelle pour 3 à 5 ans de chantier. Donc rien avant… 2030.

 

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web

pernety
Metz | 96 messages
Il y'a 2 semaines

Ca ne fait pas 10ans que le Lorraine traîne ce boulet mais plus de 30ans donc il y a peu d'espoir que je vois cet A31bis de mon vivant. Peut-être même que l'Afrique aura rejoint l'europe avec la tectonique des plaques faisant disparaître la Méditerrannée bien avant sa construction.