icon recherche
Mobilité

Les frontaliers plébiscitent Kussbus

Le taxi-bus, pour ainsi dire, proposé par la start-up Kussbus remporte une adhésion quasi-unanime de la part des frontaliers.

Publié par Romain S. le 08/08/2018 | 4.838 vues

Une grande majorité (92 %) indique par ailleurs qu’elle troquerait volontiers son propre véhicule pour ce type de transport.
Une grande majorité (92 %) indique par ailleurs qu’elle troquerait volontiers son propre véhicule pour ce type de transport.

Le néophyte Kussbus n’est encore qu’en rodage qu’il séduit déjà de nombreux intéressés par le concept.

Pour rappel, le principe est simple : via l’application, l’usager réserve son trajet (moins de 5 euros l’aller), sélectionne l’arrêt le plus proche de chez lui (généralement dans les 5 minutes à pied de son domicile) et se laisse transporter jusqu’à son lieu de travail (à plus ou moins 5 minutes à pied également).

Depuis le printemps 2018, le service fonctionne entre Arlon et les arrêts Kirchberg et Glacis de la capitale luxembourgeoise.

Jean-Luc Rippinger, co-fondateur de la boîte, révélait à la mi-juin avoir obtenu les autorisations pour ouvrir des lignes côté français (en Moselle et Meurthe-et-Moselle). « Nous mettons tout en œuvre pour être opérationnel pour la prochaine rentrée de septembre », expliquait-il alors aux frontaliers.lu.

 

1 % estime que c’est « une mauvaise idée »

Dans l’attente d’une mise en route très prochaine, les internautes valident massivement le projet. Sur les plus de 800 votes au sondage récoltés sur le site, 96 % des votants estiment qu’il s’agit « d’une très bonne idée ». 1 % considère que c’est « une mauvaise idée » quand 3 % restent indifférent au projet.

Une grande majorité (92 %) indique par ailleurs qu’elle troquerait volontiers son propre véhicule pour ce type de transport.

Enfin, les trajets devraient, dans un premier temps, relier la région thionvilloise à la Cloche d’Or ou au Kirchberg. A la question de savoir quel serait la zone privilégiée pour les terminus, 63 % penchent pour le Kirchberg, le reste pour la Cloche d’Or.

Ailleurs sur le web