icon recherche
Mobilité

Les frontaliers sont contre la grève SNCF

Le questionnaire publié en début de semaine a fait, et fait toujours beaucoup parler. A l’heure actuelle, une tendance se dégage assez clairement.

Publié par Romain S. le 13/04/2018 | 2.558 vues

Les résultats oscillent par vagues, dans un sens comme dans l’autre.
Les résultats oscillent par vagues, dans un sens comme dans l’autre.

Le sondage mis en ligne sur lesfrontaliers.lu portant sur la grève SNCF a créé quelques polémiques, c’est le moins que l’on puisse dire. Libre à chacun comme à nous, d’en tirer ses conclusions.

En restant factuel, il faut dès lors souligner que les résultats oscillent par vagues, avec des écarts notoires successifs dans un sens comme dans l’autre. Cela pose un problème de lisibilité et rend très compliqué une interprétation juste et représentative du sondage.

Non, oui, non…

Toujours est-il que le camp des « anti » a, dans les premières heures du sondage, largement pris l’ascendant sur son homologue des « pour ».

Un revirement significatif des votes en faveur du « oui » et de ses composantes s’est ensuite opéré faisant nettement pencher la balance dans cette direction : à un moment donné, 73% des votes s’accordaient sur la justification du mouvement. Et ce, il faut également le préciser, alors que les propos des internautes et les réactions sur le forum semblaient indiquer le contraire.

Jeudi, le rapport de force s’était nettement rééquilibré : sur les près de 2.500 votes recensés, 54% se prononcent en faveur de la grève et 46% la rejettent.

Vendredi, nouvelle pirouette, et quelle cabriole ! Plus de 1.200 avis supplémentaires et un virage à 180° : le « non » l’emporte à 64%.

62% contre la grève « perlée »

Concernant le principe de « grève perlée », ainsi nommée par les contestataires et constituant sans doute le plus gros point d’achoppement, une quasi-égalité entre les choix « Elle est dure mais c’est leur seule manière de se faire entendre » (46%) et « C’est inadmissible de pénaliser autant les usagers » (44%) se dégageait encore jeudi. C’est désormais la deuxième option qui a pris le large (62%).

Ce n’est pas non plus afficher une préférence que d’affirmer que la conjoncture pour les voyageurs frontaliers (grève, travaux routiers et ferroviaires) n’est pas des plus enviables. C’est un fait. Là, le suffrage « En tant que frontalier, entre grèves, travaux sur les voies et les routes, c’est juste un enfer » (35%) l’emporte d’une courte tête devant « Je me suis adapté (bus, co-voiturage) » (32%).

Constat identique concernant l’ouverture à la concurrence qui semblait jeudi encore, ne pas être le recours privilégié si l’on s’en référait aux 30% s’inquiétant de la baisse de qualité du service à venir quand 26% la jugeait bénéfique. En faisant la somme des pourcentages de réponses aux options suggérant une incidence positive sur le service, on arrive à 68%.

Une écrasante majorité pour les remboursements

Enfin, et là le score ne souffre d’aucune contestation, les votants s’accordent à une écrasante majorité sur les éventuels remboursements totaux ou au prorata des jours de grève (95% pour les deux alternatives) par la SNCF.

Aussi, faut-il rappeler si besoin est, que les votants demeurent anonymes et qu’il est impossible, et même sans aucun intérêt pour lesfrontaliers.lu, de truquer les résultats comme certains commentaires le suggèrent.

Il s’agissait de prendre la température concernant les ressentis des frontaliers, qu’ils soient cheminots ou pas.

Des personnes sans lien direct avec la problématique sont, comme les autres, et heureusement, en droit de partager leur opinion, qui peut légitimement être favorable ou non au débrayage et aux moyens d’actions décidés par les grévistes.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web

LOKZ
France | 18408 messages
Il y'a 8 mois

Il n'y a aucun soupçons envers le site sur un éventuel truquage par le site.

 

Par contre des tentatives de manipulation par des "utilisateurs" semble probable.

 

En tout cas merci pour ces précisions.

Francais du Lux
123 messages
Il y'a 8 mois

Service public corporatiste de mes deux!

Comme je l'ai dit sur une autre page... depuis 1947 il n'y a pas eu une seule année sans grève à la SNCF...... pour un service au public, ils font fort.

Au fait, les cheminots et le service public ont-il bougé quand ceux du privé sont passés aux 25 meilleures dernières années de travail pour le calcul de leur retraite... non, hein!

BeFraDeuLuxe
32 messages
Il y'a 8 mois

Je renvoie le lecteur à un article publié ce matin.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/greve-a-la-sncf/on-recoit-des-pressions-et-des-menaces-le-quotidien-sous-tension-des-cheminots-non-grevistes_2697754.html

L'impression qui ressort non seulement de cet article, mais aussi de ce que l'on voit autour de nous, c'est que beaucoup de grêvistes sont en fait manipulés.

Certains sont manipulés par les syndicats, CGT en tête. Ignorants de ce qu'est vraiment cette réforme, ils se fient de que leur dit leur syndicat et font la grêve.

D'autres sont manipulés par les collègues grêvistes (ceux du point précedent), mis sous pression, et donc font la grêve pour éviter les représailles.

Et puis il y a ceux interpellés par un journaliste, ceux qui osent parler bien qu'ils n'osent pas dévoiler leur identité, qui révèlent comme ils sont mis sous pression par un noyau de grêvistes convaincus.

Donc, cheminots: arrêtez de faire la grêve; vous n'avez rien compris à cette réforme, vous êtes manipulés par vos syndicats.

Ceux qui souffrent de cette grêve, ce sont les usagers. Et certains se retrouvent en detresse, risque de perdre le travail, incapacité à aller récupérer ses enfants, etc. etc.

Il serait temps de vous comporter en personnes adultes et responsables.

 

BeFraDeuLuxe
32 messages
Il y'a 8 mois

Commentaire pour la rédaction:

Je suis convaincu de votre bonne foi, et du fait que vous n'avez aucun intérêt à truquer les résultats. Mais il faut reconnaitre que ce sondage a quelque chose de bizarre.

A un moment donné il y avait plus des deux tiers des votants qui étaient pour la grêve. Cela m'a paru très étrange, sachant que la majorité des votants est certainement faite de frontaliers. Frontaliers qui prennent le train et qui subissent les retards, les trains annulés, le trafic impossible, et toutes les conséquences sur la vie familiale et sur le travail.

S'agit-il d'une erreur du site? Vous dites que non, mais en êtes-vous sûrs? L'informatique c'est ma carrière, des extractions de données, business intelligence etc, j'en ai fait pendant des années. Les erreurs, ça arrive.

Parce que, si on doit se fier aux chiffres publiés, alors si je me souviens correctement, après environ 1500 votes, plus de mille étaient pour la grêve. Deux tiers donc.

Et tout d'un coup tout bascule, on passe à 3600 votes, dont les 2 tiers sont contre...

Je trouve ces résultats pour le moins bizarres. Il me parait improbable qu'un millier de cheminots se soient rassemblés autour d'un PC pour voter tous en même temps.

 

CaptainListe
Luxembourg | 707 messages
Il y'a 8 mois

Cher BeFraDeuLuxe,

Vous pouvez tout-à-fait penser ce que vous voulez. De notre côté, nous ne doutons pas de vos connaissances en informatique. Nous vous confirmons que nous n'avons pas le plus petit soupçon d'intérêt à toucher aux résultats dans un sens comme dans l'autre, et ce pour deux raisons :

- la première est que les usagers du train mécontents des grèves successives sont nos internautes et nous y tenons.

- la seconde est que la SNCF est aussi par moments notre client, et pour rappel ce site est entièrement gratuit et nous ne vivons que grâce à la publicité.

Ce sondage est un réel succès et vous ne pouvez pas douter de la sincèrité des votants. Par ailleurs, vous partez du principe que ce sont 1000 cheminots qui se sont rassemblés pour faire basculer les chiffres. Personnellement, je ne suis pas sûr que ce soit tous des cheminots mais peut-être aussi des gens d'autres secteurs en grève (ce n'est pas ce qui manque actuellement). Et si c'étaient quand même que des cheminots, ça ne m'étonnerait pas de la même façon, car quand on connaît la puissance et l'influence surtout des syndicats en France, il n'y a rien de surprenant.

Et enfin, pour définitivement stopper vos suppositions d'erreurs éventuelles justement sur ce sondage précis, soyez rassurés, rien n'a pu se passer et rien ne se passera.

Notre intérêt est le même que celui des autres internautes, c'est d'avoir une vue juste de l'opinion des frontaliers.

Captain.

BeFraDeuLuxe
32 messages
Il y'a 8 mois

Cher modérateur

Je crois que vous avez mal lu mes commentaires, et donc vous n'avez rien compris.

Par exemple: je ne pars pas du principe que 1000 cheminots se sont rassemblés pour faire basculer les chiffres. J'affirme que cela n'est pas possible!

Etc etc.

Lisez mieux, tâchez de comprendre, et de cette façon vous aurez peut-être la capacité à répondre.

loupblanc
Thionville | France | 2221 messages
Il y'a 8 mois

Belle prose, pirouette,cacahuètes,....Enfin ,le lièvre a été débusqué.....merci à tous pour vos remarques pertinentes,drôles,acerbes,objectives(mais oui)...nous avons montré que nous étions des lecteurs attentifs...

BON WE.....................à bientôt pour d'autres jours de galères!!!

''Il y en a qui contestent

Qui revendiquent et qui protestent

Moi je ne fais qu'un seul geste

Je retourne ma veste

Je retourne ma veste

Toujours du bon côté'' (l'opportuniste:J. Dutronc)

LOKZ
France | 18408 messages
Il y'a 8 mois

Je suis pour ma part (même je suis en désaccord pour certaines choses en particulier la modération) qu'il n'y a aucune tricherie de la part du site.

 

Juste un flooding mais bon ....modération ...contrôle ..etc...

kiksessa2
527 messages
Il y'a 8 mois

Et c'est quand meme pas un sondage. :-D

HolsteinPrime
Bastogne | Belgique | 25 messages
Il y'a 8 mois

Merci pour ces précisions Captain !

gny
3 messages
Il y'a 8 mois

J'ai beau chercher je ne vois pas une privatisation qui ait fait :

- chuter les prix
- amélioré les conditions des salariés
- proposer un  meilleur service client.

Comment peut-on, à notre époque, envisager l'avenir avec la vision ou les théories d'une Margaret Thatcher ou d'un Ronald Reagan... 

Actarus_77
1190 messages
Il y'a 8 mois

gny l'objectif est juste d'avoir une entreprise qui puisse vivre durablement sans être pour autant un gouffre au plan financier pour l'état l'obligeant a remetre au pôt à interval régulier, les salarié ne seront ni mieux ni plus mal triatlé qu'ailleur, le prix sera fonction de la qualité de service apporté au client, donc de la valeur ajoutée de la société comparativement à ses concurentes ce qui est la base en économie ouverte...

gny
3 messages
Il y'a 8 mois

Actarus_77, vous inversez un peu les choses. Le gouffre financier qui est à hauteur d'environ 50 milliards est la résultante d'une politique d'état (TGV, ...) et la SNCF à triplé son bénéfice net en 2017.

Par ailleurs les pays européens dont les réseaux férrés ont été privatisés sont en difficulté Allemagne, Angleterre etc... Et cela ne profite nullement aux usagers +27% sur le prix des billets en 5 ans pour le royaume unis.

Toutes branches confondues cela ne profite à personne. 

Actarus_77
1190 messages
Il y'a 8 mois

gny, un gouffre financier n'est jamais la résultante d'une seule cause, la politique d'état d'investissement dans les TGV-LGV en est une mais le statut rigide des cheminots en est une autre, je rappel ici que le cout d'entretien des voies est 30$ plus élevé en France qu'en Allemagne cela me semble tout a fait significatif.

Sinon il n'y a pas de benefice net de la SNCF en 2017 il y a un deficit de 3 milliards... Je presume que maladroitement pour parlier de benefice primaire (hors charge de la dette), mais les intérêts (croissants) de la dette (croissante) de la SNCF ne peuvent pas être occulté, c'est une charge financière qui incombent à la société qu'en qu'on en pense les faits sont têtus...

Sinon la privatisation de la SNCF n'est pas à l'ordre du jour même si je ne ferrais pas de langue de bois, comme vous je pense que ce sera la prochaine étape, dans 3 à 5 ans sans doute. Les prix ont baissé en Italie, ont augmenté en Allemagne et Angleterre, je n'ai pas de boule de cristal mais tout depend du prix de départ (malheureusement aujourd'hui partiellement subventionné en France ce qui fausse les prix... et risque de faire augmenter les prix en effer car les usager ne payent le juste prix par rapport à la valeur du service fournis) et de l'intencité concurentielle future (qui elle ne peux que tirer les prix vers le bas, le monopole actuel étant la pire des chose de ce point de vue).

De toute facon c'est le sens de l'histoire, nous ne sommes plus dans le monde de l'après guerre il faut vivre avec son temps en intégrant conjointement ce qu'il contient de positif et de négatif !