icon recherche
Mobilité

Les véhicules électriques, ces pollueurs silencieux

Difficile de trouver les chiffres concernant la pollution des voitures électriques. Ceux-ci méritent qu’on s’y intéresse et suscitent la réflexion.

Publié par Romain S. le 08/11/2018 | 3.002 vues

Des pays octroient des avantages en cas d'acquisition d'un véhicule électrique. Au Grand-Duché, l'acheteur d'une voiture 100 % électrique perçoit 5.000 euros.

Quel est le poids d’une batterie qui permettrait 500 km d’autonomie ?

Entre 500 et 600 kg. Elle coûterait plus de 10.000 euros. À titre de comparaison, le véhicule thermique moyen en Europe pèse moins de 1600 kg et une 2CV Citroën pesait moins de 500 kg.

Et si on se contentait d’une autonomie de 100 km « réels » ?

La batterie pèserait alors entre 250 et 400 kg ! Le quart du poids d’un véhicule moyen d’aujourd’hui, ou presque l’équivalent d’une 2CV Citroën.

Combien de temps faut-il pour recharger une batterie pour faire 100 km ?

  • Si on recharge chez soi, avec une bonne vieille prise électrique : plus de dix heures ;
  • La prise « wallbox », permet une recharge en 4 heures (en 32A). La borne coûte 600 €, plus le prix de l’installation ;
  • On trouvera bientôt dans certains parkings souterrains, ou certaines grandes surfaces, des bornes qui permettent une recharge en 30 minutes. Ces bornes coûtent 900 €, plus le prix de l’installation.

Mais combien coûtera une recharge ?

Chez vous, pas encore très cher. Sur les futures bornes, on ne sait pas vraiment…

Cependant, certains esprits chagrins soutiennent que pour compenser le manque à gagner, les états remplaceront la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques par un impôt sur la recharge électrique des véhicules. Souvenez-vous du destin – juste ou injuste ? – du diesel en France…

Lire aussi : Les ventes de véhicules électriques et hybrides en hausse

Les batteries présentent-elles des dangers ? Sont-elles recyclables ?

Certaines seraient inflammables et présenteraient des risques d’explosion faibles, mais réels (lithium-ion). D’autres chauffent et doivent être refroidies (métal hydrure ; nickel). De nouvelles batteries (fer et phosphate) ou des condensateurs pourraient bien être des solutions pour les années à venir.

Mais quelle que soit leur nature, lorsque les batteries sont hors d’usage, elles sont difficilement exploitables, en particulier les batteries au lithium, d’utilisation tellement délicate qu’on ne sait pas encore les recycler. Cela pourrait constituer un point noir.

Et le bilan carbone ?

Certains affirment qu’il irait de 1 g/km, si l’électricité était uniquement fournie par des centrales nucléaires (ce qui n’est le cas d’aucun pays d’Europe), à 150 g/km si l’électricité n’est produite que par des centrales au charbon, au gaz ou au fuel.

À vos calculettes !

  • En France, cas le plus favorable, l’électricité d’origine nucléaire représente 72 % : le bilan serait de 42 g/km;
  • En Allemagne (12 % de la production) le bilan se situerait entre 78 et 132 g/km, soit une moyenne de 105 g/km.

Sachant que le bilan du véhicule thermique moyen est de 142 g/km, vous pouvez toujours faire vos calculs…

Mais tous ces chiffres omettent un aspect non-négligeable…

Ils ne tiennent en aucun cas compte du CO2 généré par la construction d’une voiture, ou d’une batterie, ou par le recyclage d’une automobile, ou d’une batterie… Encore moins de celui engendré par le démantèlement d’une centrale nucléaire ou sa construction… C’est ce qu’on appelle les émissions grises !

Voici des exemples, calculés en tonnes équivalent CO2* :

Pour la fabrication d’un véhicule thermique moyen (1600 kg) les émissions grises correspondraient à 9 TCO2**, auxquelles s’ajoutent les 28,4 TCO2 émises durant la vie du véhicule (200.000 x 1,42 = 284.000) soit environ 185 g/km.

La fabrication d’une batterie de 50 kWh engendrerait environ 10 TCO2 auxquelles s’ajoute la fabrication de la voiture électrique (environ 9 tonnes) soit 19 tonnes qui s’ajoutent :

  • en France, aux 42 g/km émis durant la vie du véhicule***, soit entre 120 et 137 g/km;
  • en Allemagne, aux 13,2 g/km émis durant la vie du véhicule soit entre 173 et 227 g/km;
  • En tenant compte de la place moyenne du nucléaire en Europe (24% d’électricité d’origine nucléaire), cela oscille entre 170 et 210 g/km.

Et ce n’est pas tout…

En effet, ces calculs négligent certaines pollutions, comme celles, considérables, que cause l’extraction du lithium en Amérique du Sud ou la construction et le démantèlement d’une centrale nucléaire en Europe ou la construction et l’installation d’une éolienne… car ces chiffres ne sont pas connus…

Enfin, quel est le prix d’une voiture électrique ?

Ils varient fortement d’un pays à l’autre, en fonction des différentes primes accordées par les états européens.

Pays Bonus Frais d’immatriculation Frais de circulation Autres dispositifs
Allemagne 4.000 euros Pas de vignette pendant 10 ans
Autriche Déduction de TVA Exemption de vignette
Belgique Tarif le plus bas appliqué
Bulgarie Exemption de la taxe de circulation
Chypre Carte grise gratuite
Croatie
Danemark – 40 % sur le coût de la carte grise
Espagne Exemption partielle de taxe de circulation (suivant les municipalités)
Estonie
Finlande Carte grise à coût réduit
France Bonus écologique de 6.300 euros
OU Superbonus de 10.000 euros
(si mise au rebut d’un ancien véhicule essence ou diesel)
Carte grise gratuite ou
à demi-tarif selon les région
Grèce Carte grise gratuite Exemption de la taxe de circulation
Hongrie Carte grise gratuite Exemption de la taxe de circulation
Irlande Exonération de la taxe d’immatriculation
jusqu’à 5.000 euros
Italie Exemption de la taxe de circulation
Lettonie
Lituanie
Luxembourg Déduction fiscale de 5.000 euros Tarif le plus bas appliqué
Malte
Norvège Pas de taxes d’importation
Pays-Bas Pas de taxe BPM
Pologne
Portugal Carte grise gratuite
République Tchèque
Roumanie Exemption de la taxe de circulation
Royaume-Uni Exemption de la taxe de circulation
Slovaquie Carte grise à coût réduit
(33 euros)
Exemption de la taxe de circulation
Slovénie Bonus de 3.000 à 7.500 euros
Suède Bonus de 4.100 euros Exemption de vignette pendant 5 ans
Suisse Taxes réduites

À vous de vérifier, de recalculer, de donner votre avis !

Mais surtout n’expérimentez jamais le raffinement, le confort, l’ultra-modernisme d’une Tesla****, car vous enverriez promener tous les calculs rationnels, tous les arguments et toutes les statistiques !


Stanislas Kopinski

* une TCO2 équivaut à 7000 km parcourus par un véhicule thermique moyen
** calculé d’après les données de l’ADEME
*** estimée à 200 000 km
**** entre 90 000 et 150 000 euros… d’occasion.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web