Nouvelle gare d’Ettelbruck : quels sont les travaux à venir ?
logo site
icon recherche
Mobilité

Nouvelle gare d’Ettelbruck : quels sont les travaux à venir ?

La nouvelle gare sera achevée en 2030. En attendant, il faudra jongler avec les travaux. Quels sont les projets envisagés ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 07/03/2022 | 1.062 vues

Nouvelle-gare-Ettelbruck
Nouvelle-gare-Ettelbruck

La gare d’Ettelbruck fait peau neuve. Elle figure parmi les gares les plus fréquentées du Grand-Duché.

Outre, son importance au niveau de la fréquentation des voyageurs qui n’a cessé de croître dans le passé (+85% entre 2003 et 2019), ce projet est d’une importance cruciale pour la connexion de la «Nordstad». L’ensemble des travaux devraient être terminés pour 2030.

La construction d’un quai et de deux voies supplémentaires permettront d’augmenter considérablement les capacités de cette gare particulièrement importante dans le nord du pays où convergent l’antenne en direction de Diekirch et les voies en direction de Troisvierges, respectivement Gouvy.

Nouveau poste directeur

Les CFL profiteront également des travaux en gare d’Ettelbruck pour poursuivre la construction d’un nouveau poste directeur dit intégré. Cette nouvelle technologie, unique en Europe, offrira grâce à sa technologie innovatrice de nombreux avantages concernant l’exploitation des trains sur la ligne du Nord.

Elle permettra entre autres une simplification de la signalisation latérale et une gestion centralisée et simplifiée des éléments en lien avec le système européen de contrôle des trains (ETCS).

Lire La CFL en chiffres : 2e employeur, 910 millions de CA, 25 millions de voyageurs, 4 796 collaborateurs…

Une nouvelle gare routière exploitée en surface et parfaitement intégrée

Avec la construction d’une nouvelle gare routière parfaitement intégrée dans les projets de construction de la nouvelle auberge de jeunesse et du nouveau P&R des CFL, il sera possible d’optimiser le trafic routier dans la ville d’Ettelbruck.

Ceci est notamment possible grâce à la mise en souterrain du trafic individuel entre le carrefour de la Wark et le monument Patton, réservant ainsi l’espace en surface aux moyens de transport public.

Une auberge de jeunesse…

L’Administration des bâtiments publics prévoit aussi la construction d’une nouvelle auberge de jeunesse combinée à un complexe administratif. Son implantation directe au centre de la plateforme de mobilité multimodale constitue un atout considérable.

L’auberge avec ses quelque 120 lits permettra d’attirer davantage de jeunes touristes au nord du pays et de promouvoir le cyclotourisme dans la région, ceci en relation avec le réseau de pistes cyclables transfrontalières.

Dans un esprit de synergies, les espaces communs sont accessibles non seulement aux utilisateurs du complexe, mais également au public, comme notamment le restaurant, la bibliothèque, les salles multifonctionnelles ainsi que la plateforme du 9e étage, offrant un point de vue unique sur la ville et ses alentours.

Le complexe administratif de quelque 1.200 m2 comportera un espace de conférence avec salles de réunion ainsi que trois étages de bureaux pour des services ou structures étatiques ou paraétatiques.

Lire Temps perdu dans les embouteillages : 78h par an à Bruxelles contre 29h seulement à Charleroi

Lire Où se garer sans se ruiner dans la Grande-Région ?

 

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web