Pass sanitaire et voyage : comment se déplacer cet été ?
icon recherche
Mobilité

Pass sanitaire et voyage : comment se déplacer cet été ?

Justifier d'une vaccination ou d'un test négatif récent, le document "attestera que son détenteur a été vacciné contre le coronavirus". Comment ça marche ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 25/05/2021 | 8.092 vues
comments1 commentaire

Passeport-vaccin-voyage
Passeport-vaccin-voyage

Le passeport vaccinal européen (aussi appelé certificat vaccinal) pourrait entrer en vigueur le 1er juillet 2021.

Au Luxembourg, « Les mesures seront mises en œuvre au Luxembourg le 12 juin, et l’entrée en vigueur pourrait avoir lieu à la mi-juin », a ainsi déclaré, lundi, le Premier ministre à RTL lors d’un sommet européen.

Ce document permettrait aux personnes vaccinées contre la Covid-19 de voyager à l’étranger, si le pays de destination admet sa validité, et/ou d’accéder à certains lieux culturels ou aux restaurants.

Ce passeport comportera notamment une preuve de vaccination contre le Covid-19.

Quand sera-t-il disponible ?

Ce «certificat vert européen» mutualisera les différents «pass sanitaires» qui ont été ou qui vont être mis en place par les pays de l’UE.

L’accord devra être approuvé par le Parlement, dont la prochaine plénière est prévue du 7 au 10 juin 2021 à Strasbourg. (Les pays membres pourront commencer à se servir du système européen dès le 1er juin dans des conditions réelles s’ils sont prêts sur un plan technique, selon la Commission).

Comment se présente-t-il ?

Il sera gratuit et non-obligatoire, ce certificat pourrait prendre la forme d’un QR code à présenter sous forme papier ou numérique lors des contrôles aux frontières des pays membres, quel que soit le moyen de transport emprunté.

Ce document, sur lequel figurera la date de vaccination ainsi que le nom du laboratoire, permettra de prouver qu’une personne a été vaccinée ou est négative au test de dépistage.

Selon les mesures prises par chaque État, il exempterait le touriste de quarantaine ou de test de dépistage, voire l’autoriserait à se rendre dans certains lieux publics comme les théâtres, ou les restaurants.

Quels sont les vaccins acceptés ?

Les États membres auront l’obligation d’accepter les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson&Johnson) mais seront libres d’en accepter d’autres, comme les vaccins russe Spoutnik ou chinois Sinopharm, utilisés en Hongrie.

Sera-t-il obligatoire pour voyager en Europe ?

Le document ne constituera pas une condition sine qua non pour pouvoir voyager dans l’UE. Cependant, les vaccinés vont pouvoir voyager plus librement.

Les non-vaccinés vont subir de nombreuses contraintes pour se déplacer, notamment fournir obligatoirement un test PCR négatif comme c’est le cas aujourd’hui. Le vaccin peut aussi, parfois, accorder davantage de libertés sur place, en fonction des mesures sanitaires appliquées par chaque pays.

Et pour les enfants ?

Aujourd’hui, pour les tests PCR qui sont demandés parfois au retour de l’étranger, c’est à partir de 11 ans. En dessous de 11 ans, on n’est pas concerné. En revanche, pour les ados, au-delà de 11 ans, le test est une modalité du pass sanitaire.

Le saviez-vous ?

  • Certificat de vaccination : il s’agit d’un document qui permet de prouver qu’une personne a reçu une ou deux doses du vaccin.
  • Passeport vaccinal : c’est un certificat de vaccination auquel est attaché le droit de se rendre dans des lieux de type restaurants, musées… et même d’entrer dans certains pays. Les droits qu’il confère dépendent de la législation de chaque État.
  • Passeport sanitaire numérique : aussi appelé certificat sanitaire numérique, il s’agit d’un support digital qui rassemble les informations sanitaires de son porteur : tests PCR ou antigéniques, précédentes contaminations au Covid-19 induisant la présence d’anticorps, ou encore certificat de vaccination.

Lire Les passeports les plus puissants au monde

Ailleurs sur le web

Anita Valberg
2 messages
Il y'a 4 semaines

le pass sanitaire joue le rôle d'une assurance supplémentaire ! car, conformément à l'application de la méthode du « fromage suisse » à la prévention de la pandémie covid-19, c'est une plaque de défense en complément qui se rajoute aux autres : voir : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/formation-continue-a-la-securite/application-de-la-methode-du-fromage-suisse-et-du-nudging-a-la-prevention-de-la-pandemie-covid-19