Pendant les travaux, 30 min de trajet en plus pour les frontaliers
logo site
icon recherche
Mobilité

Pendant les travaux, 30 min de trajet en plus pour les frontaliers

Publié par Aymeric Henniaux le 15/07/2022
comments1 commentaire

La fermeture de la ligne entre Bettembourg et Luxembourg entraînera chaque jour 30 minutes de trajet supplémentaires pour les usagers.

Les frontaliers français savaient que l’été à venir ne serait pas le plus commode en ce qui concerne leurs déplacements. À la veille du début des travaux, ils en ont désormais l’amère confirmation.

Avec une fermeture complète des trains sur l’axe Bettembourg-Luxembourg à compter de demain, samedi 16 juillet et jusqu’au 7 août, le programme de travaux prévu pour l’été 2022 par la CFL sur ce tronçon a du mal à passer. Même si, au final, les usagers n’auront guère le choix.

Cet été : trois semaines sans train entre Luxembourg et Bettembourg

Les lignes 60 et 90 complètement perturbées

Reliant notamment Belval, Rodange, Esch-sur-Alzette, Dudelange ou encore Bettembourg à la capitale, la ligne 60 sera, de loin, celle qui connaîtra le plus de perturbations avec donc une interruption complète du trafic dès le 16 juillet et jusqu’au 7 août entre Bettembourg et Luxembourg. En cause principalement : la poursuite de la transformation de la partie sud de la gare de Luxembourg. À noter que pendant la même durée, l’arrêt Howald ne sera pas desservi.

Trois semaines pendant lesquelles un service de bus de substitution sera mis en place. Des bus qui, la CFL l’a confirmé, mettront quinze minutes de plus à relier les deux communes (25 au lieu de 10 min en train habituellement), rallongeant du même coup les trajets quotidiens des usagers. Au total, quinze minutes en plus à l’aller et quinze au retour soit une demi-heure supplémentaire chaque jour dans les transports.

Cette suspension de liaison entre Luxembourg et Bettembourg touchera aussi fortement la ligne 90 (reliant le pays à Metz, Thionville, Nancy…), empruntée chaque jour par des dizaines de milliers de frontaliers français. Pour eux, la galère devrait être complète sachant que, faute de train pendant la période des travaux, ils n’auront guère d’autres choix que d’opter pour la route, avec les difficultés de circulation chroniques que l’on connait sur l’A3/A31. Rappelons que sur la période du 16 juillet au 7 août, aucun TGV n’ira plus loin que Thionville.

A lire : Une nouvelle numérotation pour les lignes RGTR

 

Retrouvez-nous sur

Ailleurs sur le web

Raiisin
172 messages
Il y'a 5 mois

c'est 45 min minimum de plus dans la vraie vie.