Pollution : ni ZFE ni vignette Crit’Air pour le moment au Luxembourg
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Pas de TGV vers Paris Est ce week-end depuis le Luxembourg
Mobilité

Pollution : ni ZFE ni vignette Crit’Air pour le moment au Luxembourg

Contrairement à la France où de nombreuses villes l’ont déjà mise en place, le Grand-Duché ne prévoit pas à ce jour de zone à faibles émissions (ZFE) dans la capitale, interdisant la circulation aux véhicules les plus polluants.

Publié par Aymeric Henniaux le 18/10/2022

Pas de restriction de circulation pour les véhicules les plus polluants pour le moment au Luxembourg.
Le Luxembourg n'envisage pas d'interdire les véhicules les plus polluants pour le moment.

Bien que souvent très clivante là où elle a été instaurée, la zone à faibles émissions poursuit pourtant son développement en France depuis plusieurs années.

ZFE, késako ?

Rendue obligatoire dans l’Hexagone par la loi d’Orientation des mobilités (LOM), la zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m), auparavant appelée zone de circulation restreinte (ZCR) est une zone dans laquelle la circulation de certains véhicules est limitée, voire interdite, afin de limiter la pollution de l’air.

Cette zone peut être définitive (interdiction permanente pour les véhicules les plus polluants de rouler à l’intérieur de son périmètre), ou temporaire (s’appliquant par exemple uniquement lors des épisodes de pollution atmosphérique, ou seulement en journée).

Déployées petit à petit dans différentes métropoles françaises, les ZFE concerneront d’ici 2024, les 43 agglomérations les plus importantes de France, c’est-à-dire celles regroupant plus de 150 000 habitants (dans le cadre de la loi Climat et Résilience).

Lire Au Luxembourg, près de cinq jours perdus par an dans les bouchons

La vignette Crit’Air

Une fois la zone délimitée, seuls sont admis à y circuler les véhicules considérés comme les moins polluants. Pour les différencier, voitures, deux-roues motorisés, camions et autres utilitaires doivent arborer sur leur pare-brise une vignette de couleur, appelée « Crit’air », que leurs propriétaires doivent avoir préalablement commandé (3,70 euros) sur le site du gouvernement.

En fonction de l’ancienneté du véhicule et surtout de son niveau de pollution, celui-ci se voit attribuer un numéro de vignettes allant de 1 à 5 (5 correspondant aux voitures les plus polluantes). À noter qu’une vignette verte spéciale (0) existe pour les véhicules électriques.

Les propriétaires de véhicules ne disposant pas de vignette ou alors ayant une vignette interdite dans la ZFE dans laquelle ils circulent risquent une amende de 68 euros (un véhicule léger) ou 135 euros (pour les bus, les poids lourds…).

Lire Et si les transports redevenaient payants au Luxembourg ?

 

 

Nancy et Metz sont concernées, RAS au Luxembourg

Depuis le 1er juin 2021, la vignette Crit’Air est en vigueur dans le Grand Nancy sur tous les axes de la métropole. Les véhicules autorisés sont ceux disposant d’une vignette 0, 1, 2 et 3. D’ici 2025, l’agglomération devra donc également se doter d’une zone à faibles émissions.

Du côté de Metz, la création d’une ZFE n’est pas encore à l’ordre du jour mais devra de toute façon devenir réalité avant 2025 en conformité avec la loi.

Quant au Luxembourg, interrogé par nos confrères d’Actu.fr, le ministère de l’Environnement indique que l’instauration d’une vignette Crit’Air « n’est pas envisagée », d’autant que « depuis 2020, nous n’avons plus observé au Luxembourg un dépassement des valeurs limites européennes » en matière de pollution de l’air. Pour le moment, le Grand-Duché mise plutôt sur le développement des véhicules électriques et la multimodalité pour limiter les rejets polluants, notamment les oxydes d’azote.

Lire Pneus hiver au Luxembourg, en France, en Belgique et en Allemagne : quelles sont les règles en 2022 ?

Retrouvez-nous sur Instagram :

Ailleurs sur le web