icon recherche
Mobilité

Thionville : « Une certaine tolérance est acceptée pour le stationnement »

A quelques jours des municipales, le sujet du stationnement tombe à pic. A Thionville, c'est un sujet sensible. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 11/03/2020 | 3.194 vues

Une pétition, récoltant près de 800 signatures, avait été lancée en janvier 2020 par des frontaliers français suite au manque de places de stationnement des parkings P+R de la zone de Bûchel, Linkling et Hayange.

Lire notre article
Parking de Thionville : trop de galère pour les frontaliers, c’est STOP !

Une réunion de travail a été proposée, vendredi 6 mars, entre les élus et les responsables du mouvement de protestation. Quel est le point sur la situation ?

Le parking sera ouvert à 8h30

« La mairie de Thionville est parvenue à maintenir la réouverture du parking du Kinépolis à partir de 8h30 alors qu’il était prévu que l’on en ferme l’accès aux navetteurs frontaliers, rapporte Nathalie Fratter, frontalière et porte-parole des usagers des lignes 300 et 301. A la demande de la mairie, la police a adopté une certaine tolérance pour les stationnements sur le domaine public, compte-tenu de la situation de pénurie de places de parking »

Nathalie Fratter, porte-parole des frontaliers, entourée des élus locaux et de l’OGBL.

Certaines conditions sont à respecter

Une tolérance, certes, mais sous certaines conditions comme le souligne Nathalie Fratter : « Il est déconseillé d’utiliser les places de parking à proximité de l’école primaire Robert Desnos, devant les habitations de particuliers et les zones bleues ou réglementées. Le maire nous a précisé que les stationnements sur les trottoirs ne sont généralement pas verbalisés sauf si c’est une gêne pour les riverains. J’en appelle donc au respect des frontaliers durant cette période encore compliquée pour nous ».

Les communes doivent prendre leur responsabilité

Une enquête a été réalisée par le syndicat mixte des transports urbains Thionville-Fensch, il ressort de cette étude que 75 % des usagers du parking du Kinepolis mis à disposition pour les lignes transfrontalières ne viennent pas de l’agglomération thionvilloise.

« Des solutions devront être trouvées par les communes voisines pour densifier et décongestionner le réseau des points de départs des lignes transfrontalières et des parkings de covoiturage associés » conclut Nathalie Fratter.

Les élections municipales auront lieu, dimanche 15 mars 2020, les prochains maires auront donc du pain sur la planche sur le sujet récurrent de la mobilité des frontaliers dans ce territoire.

Lire Le RER pour les frontaliers revient sur la table des négociations

Ailleurs sur le web