icon recherche
Mobilité

Un train sur trois devrait circuler en Belgique

La grève menée par deux syndicats de cheminots belge affectera assez fortement le trafic ferroviaire mardi et mercredi.

Publié par Romain S. le 09/07/2018 | 896 vues

Un certain nombre de gares ne seront en revanche pas desservies du tout tandis que la plupart des « P », les trains supplémentaires destinés aux heures de pointe, ne seront pas sur les rails.
Un certain nombre de gares ne seront en revanche pas desservies du tout tandis que la plupart des « P », les trains supplémentaires destinés aux heures de pointe, ne seront pas sur les rails.

D’une ampleur bien moindre que le mouvement poursuivi pendant trois mois en France et encore partiellement prolongé, la grève annoncée par deux syndicats de cheminots belges débutera mardi matin (3h) et s’achèvera le 12 juillet à la même heure.

La pomme de la discorde ? Le plan de « Revalorisation du personnel de conduite » actuellement discuté à la SNCB, qui affecterait essentiellement les conducteurs de train. Ceux-ci, via le Syndicat automne des conducteurs de train (SACT) et le syndicat indépendant pour cheminots (SIC) craignent de voir leurs revenus amputés si la réforme est appliquée.

 

Un deuxième préavis de grève, prévu du 12 au 14 juillet, a en revanche été refusé par l’employeur juridique des Chemins de fer, HR Rail.

Ainsi, selon le site de la SNCB, le trafic ferroviaire devrait être fortement perturbé : la compagnie annonce en effet un train sur trois en circulation mardi. Selon les prévisions, l’IC (Intercity) Bruxelles-Midi-Namur-Luxembourg « devrait circuler presque toute la journée. »

Un certain nombre de gares ne seront en revanche pas desservies du tout tandis que la plupart des « P », les trains supplémentaires destinés aux heures de pointe, ne seront pas sur les rails.

Les informations concernant les perturbations de mercredi seront disponibles à partir de mardi sur le site de la SNCB, qui conseille de consulter régulièrement le planificateur de voyage ou l’application SNCB.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web