icon recherche
Famille

Accoucher au Luxembourg : de plus en plus de frontalières concernées

Suivi médical et rendez-vous facilités : de plus en plus de frontalières vont accoucher au Luxembourg.

Publié le 30/11/2017 | 4.631 vues

De plus en plus de frontalières viennent accoucher au Luxembourg De plus en plus de frontalières viennent accoucher au Luxembourg

Aujourd’hui, choisir le l’endroit où on va accoucher est une décision importante pour les parents. Bien souvent, ils vont prendre en compte les équipements de l’établissement, les compétences des médecins, les soins prodigués et bien sûr le lieu géographique.

Le nombre de frontalières qui viennent accoucher au Luxembourg presque multiplié par 4 en 16 ans

Selon les derniers chiffres du Statec, de plus en plus de frontalières choisissent de venir accoucher au Grand-Duché. Si elles étaient en tout 217 en 2000 (soit 3,7 % de l’ensemble des naissances sur le territoire luxembourgeois), en 2016, elles sont passées à 862 (12,5 % des accouchements).

Une démarche plutôt logique étant donné que les non-résidentes qui travaillent au Grand-Duché, sont inscrites à la Sécurité sociale du Grand-Duché. Elles peuvent ainsi bénéficier de soins dans le pays, ce qui s’avère souvent beaucoup plus pratique, notamment pour les consultations médicales pendant la grossesse.

Certaines résidentes luxembourgeoises vont accoucher de l’autre côté de la frontière

A noter que cela fonctionne aussi dans le sens inverse, même si c’est dans une moindre mesure. Les femmes qui habitent au Luxembourg et qui ont été accoucher dans un pays frontalier étaient 137 en 2016. 30 ont choisi la France, 28 la Belgique et 17 l’Allemagne.

 

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web

Sommes-nous de bons "cyclistes" ?

ALD Automotive Luxembourg

Gagnez en qualité de vie : vivez aux portes du Luxembourg

Innov'habitat

Calculez facilement votre salaire net au Luxembourg

lesfrontaliers.lu

Bouchons et retards : quels sont vos droits ?

ALEBA

Soignons nos futurs infirmiers

IUIL