icon recherche
Santé

Alerte sur du maïs contaminé vendu au Luxembourg

Les consommateurs sont appelés à être prudents s’ils ont récemment acheté un paquet de maïs à éclater dans certains magasins du Luxembourg.

Publié le 26/09/2018 | 2.534 vues

Le réseau d’alerte rapide européen (système RASFF) a averti les autorités luxembourgeoises sur la dangerosité d’un produit vendu dans les commerces du pays, à savoir le maïs à éclater, celui utilisé pour la fabrication du popcorn.

De marque Seeberger, vendu en contenant de 500 g, le produit contient un taux anormal en Aflatoxines et en Ochratoxine A.

 

Celles-ci se développent via certains types de moisissures, qui elles-mêmes prolifèrent quand température et degré d’humidité sont élevés. L’Autorité européenne de sécurité des aliments considèrent ces substances comme génotoxiques et cancérigènes.

La consommation importante et répétée peut s’avérer menaçante pour l’organisme.

Commercialisé dans les magasins Delhaize, Cactus et Massen au Grand-Duché, l’article n’est actuellement plus en rayon. Toutefois, une partie du stock a déjà été écoulé. Tous les autres produits ne sont pas contre-indiqués.

Les références du maïs à éclater concerné :

Nom : Maïs à éclater
Marque : Seeberger
Catégorie : Céréales
Unité : Emballage en 500 g
Date limite de consommation : 31/01/2020
Numéros de lot : L435136, L437019,,L437018, L435137

Les consommateurs souhiatant des informations complémentaires peuvent contacter la Division de la sécurité alimentaire au (00 352) 24 77 56 25, à l’adresse mail [email protected] ou consulter le site www.securite-alimentaire.lu

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web

Sommes-nous de bons "cyclistes" ?

ALD Automotive Luxembourg

Gagnez en qualité de vie : vivez aux portes du Luxembourg

Innov'habitat

Vos premiers pas dans l’investissement

BIL

Calculez facilement votre salaire net au Luxembourg

lesfrontaliers.lu

Les pneus hiver au Luxembourg, ce qu’il faut savoir

Autopolis

Soignons nos futurs infirmiers

IUIL