icon recherche
Santé

Bientôt un cursus en médecine au Luxembourg ?

En réponse à un député, les ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur ont laissé entendre qu’une formation du type Master en médecine pourrait voir le jour au Luxembourg dans les prochaines années.

Publié par Romain S. le 29/05/2019 | 1.066 vues
comments2 commentaires

Beaucoup de jeunes médecins résidents, qui doivent quitter le pays pour se spécialiser, décident finalement de rester à l’étranger.

Les étudiants pourront-ils, à terme, suivre un cursus en médecine au Luxembourg ? L’idée fait en tout cas son chemin, à en croire les propos tenus par les ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, respectivement Etienne Schneider et Claude Meisch.

Dans une réponse parlementaire adressée au député André Bauler, lequel souhaitait s’enquérir de la situation des médecins au pays, les deux hommes ont d’abord rappelé que le Luxembourg n’offrait, pour l’heure, que la possibilité de compléter la première année du premier cycle.

En cas de réussite, les étudiants doivent ensuite poursuivre leur cursus dans les universités partenaires à l’étranger.

Un Bachelor d’ici 2020

Aussi, les choses sont amenées à évoluer d’ici peu. A compter de l’année académique 2020/2021, il sera en effet possible d’acter un Bachelor en médecine à l’Université de Luxembourg.

Viendra ensuite l’étape de l’évaluation de la formation, qui, si elle s’avère positive, pourrait déboucher sur l’instauration d’un Master en études médicales. C’est en tout cas ce que prévoit l’accord de coalition, ont souligné les deux ministres.

30 % de généralistes contre 48 % en Lorraine

Le cas des médecins est une problématique régulièrement abordée Au Grand-Duché.

Beaucoup de jeunes médecins résidents, qui doivent quitter le pays pour se spécialiser, décident finalement de rester à l’étranger. En résulte, toutes proportions gardées, une pénurie de docteurs au Luxembourg.

Lire : Près d’un médecin sur deux a 55 ans ou plus au Luxembourg

« Il est vrai que la proportion de médecins généralistes par rapport aux médecins spécialistes est plus faible au Luxembourg que dans la Grande Région », a d’ailleurs concédé M. Schneider.

Le ratio local correspond à 30 % de généralistes pour 70 % de spécialistes tandis que la proportion de généralistes atteint 37 % en Wallonie et 48 % en Lorraine.

Pour endiguer le phénomène, le ministère de la Santé souhaiter communiquer davantage sur les besoins en médecins et envisage l’instauration d’une aide financière pour encourager les retours.

Au total, 534 médecins généralistes exerçaient au pays en 2017, les cantons les plus fournis étant ceux de Luxembourg-Ville (150) et d’Esch-sur-Alzette (136).

Lire : Vos prises de sang au Luxembourg

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Ailleurs sur le web

Il y'a 3 semaines

Pitié, pas çà. A l'Université du Luxembourg, pour avoir avoir le diplome, la "bonne" nationalité compte plus que les capacités.
Il s'agit quand même de la vie des personnes.

JoelesTaxis
21 messages
Il y'a 3 semaines

Ils vont devoir traduire tous les termes medicaux en Luxembourgeois!
Dokteurrrrrr ché la Diahrechhh