COVID-19 « syndrome du vacciné » : la première dose ne protège pas !
icon recherche
Santé

COVID-19 « syndrome du vacciné » : la première dose ne protège pas !

Des chercheurs s'inquiètent d'une tendance : le « syndrome du vacciné », soit lorsque les personnes primo ou totalement vaccinées abandonnent toute prudence concernant les mesures sanitaires, oubliant que l'immunisation n'est pas immédiate. 

Publié par Chrystelle Thevenot le 09/06/2021 | 2.358 vues

Alors que le risque d’une résurgence du Covid-19 et d’une nouvelle vague dans de nombreux pays n’est pas à écarter, nombreuses sont les personnes primo-vaccinées (première injection) à faire preuve de relâchement des gestes barrières.

Lire Covid-19 : découverte d’un médicament efficace contre tous les variants ?  

Le « syndrome du vacciné » se produit lorsqu’une personne a reçu son vaccin mais se contamine, car elle a pensé à tort que son immunité est tout de suite acquise et donc qu’elle est protégée contre le SARS-CoV-2.

Combien de temps faut-il attendre pour être immunisé ?

C’est notamment dans les deux premières semaines qui suivent la première injection que la vigilance se ferait moindre. « La majorité des personnes vaccinées puis infectées par le virus ont majoritairement été contaminéesentre la première et la deuxième semaine après la première injection », précise à France 3, Anne-Claude Crémieux, membre de l’Académie de médecine.

Lire Covid-19 : faudra-t-il que je me fasse vacciner tous les ans, comme pour la grippe ?

Mais il convient de rappeler que le vaccin ne fait pas tout de suite effet : la fabrication d’anticorps contre le virus SARS-CoV-2 n’est pas immédiate, il faut prendre en compte le temps nécessaire pour développer une protection.

Il faut donc attendre 15 jours après la première dose pour espérer une protection partielle, mais aussi ce même laps de temps après la deuxième dose pour une protection optimale. C’est pourquoi les gestes barrières restent de mise, notamment tant que les variants continuent de sévir.

Lire Si je me fais vacciner dois-je encore porter le masque ?

A noter que l’Inserm souligne qu’un faible pourcentage de personnes complètement vaccinées développera le Covid-19 si elles sont exposées au virus. C’est ce qu’on appelle une « percée vaccinale », une infection 14 jours après avoir terminé l’immunisation complète, qui s’explique par le fait que les vaccins ne sont pas efficaces à 100%.

Mais « pour le moment, il n’y a pas de profils particuliers prédisposant à ces percées vaccinales, qui demeurent extrêmement rares », conclut l’organisme.

(Sources : Santé Magazine)

Lire Le gouvernement lance un quiz sur l’alimentation : des cadeaux à la clé !

Ailleurs sur le web