icon recherche
Santé

Covid-19 : le bilan des infections en hausse, dès demain

Le bilan sera revu à la hausse dans les prochaines 24 heures. Le Luxembourg dépassera sûrement la barre des 2000 cas confirmés pour mardi 31 mars. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 30/03/2020 | 6.906 vues

La ministre de la Santé, Paulette Lenert, a communiqué, ce lundi 30 mars 2020, un nouveau bilan de l’épidémie de coronavirus au Luxembourg. Il fait état de 1988 cas confirmés et de 22 décès.

Lors d’une précédente conférence de presse, la ministre avait précisé que la moyenne d’âge des malades était de 43 ans, et que dans 54% des cas, ce sont des hommes. On dénombre 11 décès liés au Covid-19 dans les hôpitaux, 10 dans les maisons de retraite, et un à domicile.

Le bilan sera revu à la hausse dans les prochaines 24 heures et que le Luxembourg dépassera sûrement la barre des 2000 cas confirmés pour mardi 31 mars 2020. Paulette Lenert note que 80 personnes ont pu rentrer chez elles.

Lire eConsult, la plateforme de téléconsultation en ligne !

Côté chiffres : 3454 lits d’hôpital étaient disponibles, et une réserve de 230 lits a été réalisée. 119 lits sont préparés pour les soins intensifs, et 80 ont été prévus en réserve. 4 scanners seront disponibles. Un à Ettelbruck  à partir du 3 avril, et trois autres : « installés dans des conteneurs qui seront accessibles par la suite ». 

Les mesures prises par le gouvernement luxembourgeois

Les soignants, notamment les médecins, qui ont un statut libéral pourront bénéficier d’un contrat d’État à titre exceptionnel pour la durée de la crise sanitaire.

« Tous les professionnels de santé, y compris kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, psychothérapeutes, pourront demander un contrat d’État. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée d’une durée initiale de deux mois, pouvant être prolongé, leur permettant davantage de visibilité financière. Nous avons plus que jamais besoin de nos médecins et n’abandonnons personne » a précisé la ministre de la santé luxembourgeoise.

Il sera aussi possible de travailler hors du cadre légal : 12 heures par jour et 60 heures par semaine, une demande faite par les personnes oeuvrant dans le domaine de la santé.

Lire Solidarité : les hôpitaux ont besoin de sang

Ailleurs sur le web